0
0
0
s2smodern

Troisième album pour les Américains de Rooney avec cet Eureka qui succède à l'excellent Calling The World (2007) et le très bon Rooney (2003). La pop de ce groupe m'avait vraiment enthousiasmé surtout sur le précédent essai. Des influences diverses transpiraient en particulier la power pop des années 70 à la ELO avec des inspirations à la Wings. Un sens de la mélodie, des titres courts qui fonctionnent de suite, des chansons qui se fredonnaient rapidement, bref un vrai régal pour un amateur de ce type de pop hyper mélodique. Rien qu'à la pochette très colorée du nouvel essai , on se doute que les influences 70s vont encore être très présente. Le clip du premier single I Can't Get Enough ne fait que renforcer cette impression. Pour revenir sur ce premier extrait, excellent au demeurant, il ne représente pas vraiment la substantifique moelle des titres d'Eureka. En effet, ce titre léger et calibré pour les radios FM propose une pop plutôt actuelle sans grosse références au 70s et surtout à Electric Light Orchestra. En effet, l'influence majeure du groupe est ici. Le groupe de Jeff Lynne a du bercer les nuits des musiciens du groupe tellement on retrouve des structures musicales propre au combo Anglais. Comme ELO par contre on retrouve des fulgurances sur certains titres absolument imparables et puis des baisses de régime sur d'autres. Des titres comme Holdin On, All Or Nothing ou bien Don't Look At Me sont magiques. Par contre la ballade Only Friend et le rock de Not In My House sont loupés. Mais l'ensemble est quand même hautement recommandable avec le très Tom Petty, You're What I'm Looking For période production Jeff Lynne. Idem pour l'enchaînement de I Don't Wanna Lose You et du meilleur titre du cd Stars And Stripes qui sent bon le tube de l'été période 76-77.

Dans l'ensemble un très bon opus de Rooney, peut être inférieur en qualité au précédent mais qui ravira les nostalgiques d'une certaine pop qui revient au goût du jour. Une pop qui peut paraître désuète certes, mais qui en est loin. Les arrangements sont hyper léchés et la sensation de naïveté évidente s'altère bien vite si on sait écouter attentivement.





Tracklist :Line Up :  

01.Holdin On
02.I Can't Get Enough
03.Only Friend
04.Into The Blue
05.All Or Nothing
06.The Hunch
07.I Don't Wanna Lose You
08.Stars And Stripes
09.Go On
10.You're What i'm Looking For
11.Not In My House
12.Don't Look At Me

Robert Schwartzman (chant,guitares)
Taylor Locke (guitares,choeurs)
Ned Brower (batterie,choeurs)
Louie Stephens (claviers,choeurs)
am

 

Label :California Dreamin'
Sortie :2010
Production :Rooney


Discographie :

Rooney   (2003)
Calling the World   (2007)
Eureka   (2010) 


Liens multimédia - videosSITE OFFICIELMYSPACE

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 771 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    MetalDen
    Il devrait ! Immense perte en ...

    Lire la suite...

     
  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    Firefly
    Putain de cancer, il va nous ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS ROSANDER - King Of Hearts - Chronique

    Eagles05
    Merci pour cette excellente ...

    Lire la suite...

     
  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)