0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Avec son cinquième album studio, Ethnolution A.D., le groupe allemand MOB RULES rompt avec le thème dominant utilisé dans le power métal, à savoir les combats de dragons, histoires de sorcelleries ou autres dépaysement moyenâgeux.

Au lieu de cela, le groupe préfère nous entraîner sur l’étude de l'évolution de notre planète, sur des questions sociales et religieuses (Klu Klux Klan, la chute du mur de Berlin…) sur un heavy mélodique parfois symphonique, parfois progressif. Par ailleurs, le groupe, après une stabilité de presque une décennie, a perdu coup sur coup le guitariste Oliver Fuhlhage en 2005 puis le bassiste Thorsten Plorin en 2006. Cela n’a pas affaibli le groupe pour autant, qui s’est reconstitué avec Sven Lüdke (ex-Murder One) et Markus Brinkmann. Le début de l’album se veut ambitieux avec Ethnolution A.D, et représente sûrement le morceau le plus progressif de leur répertoire, avec une durée de plus de 25 minutes. Après une courte introduction, War Profane nous plonge dans l’univers typique du groupe, avec un mid tempo qui s’appuie sur des riffs et des lignes de guitares travaillées, enrobées dans des nappes de claviers, et le chant de Klaus Dirks se place un peu plus dans les aigus que d’habitude, presque aux limites. Avec Ashes à Ashes, le mid tempo reste de mise, ainsi que sur la plus grande partie de l’album, les arrangements symphoniques côtoient quelques élans progressifs avec quelques accents à la KAMELOT. Mais c’est finalement Fuel To The Fire qui fait décoller ce long morceau avec un tempo plus soutenu et un refrain carrément accrocheur, un peu dans le style de VANDEN PLAS. Après Veil Of Death, un petit intermède instrumental aux accents dramatiques, et un nouveau mid-tempo, The Last Farewell, d’assez bonne facture, le meilleur de Mob Rules s’exprime à nouveau dans le heavy Day And A Lifetime qui combine à nouveaux les arrangements symphoniques avec refrain et solos de guitare et pianos inspirés. Après l’excellent River Of Pain, le morceau le plus rapide, presque speed, de l’album, Klaus prend par moment quelques intonations à la Tony Martin sur les ambiances un peu orientales de Ain't The One. Mais le point fort de l’album reste à venir, avec New Horizon, un vrai hit au refrain évident, un riff et des solos lumineux. La fin de l’album est un peu moins flamboyante, mais toutefois pas inintéressante, et notamment la ballade symphonique Better Morning dans laquelle les claviers s’illustrent de bien belle façon.

Mob Rules est donc un groupe d’une régularité exemplaire, dont les productions, sans être exceptionnelles, sont de bon niveau ; celle–ci ne fait pas exception à la règle et apporte son lot de bonnes surprises, qui devraient donner satisfaction aux amateurs de métal mélodique made in Germany.

Highlights : New Horizon, Fuel To The Fire, Day And A Lifetime, Unholy War, River Of Pain …

Tracklist : Line Up :  
01. Ethnolution A.D.
a) Prologue
b) Unholy War
c) Ashes To Ashes
d) Fuel To The Fire
02. Veil Of Death
03. The Last Farewell
04. Day And A Lifetime
05. River Of Pain
06. Ain't The One
07. New Horizon
08. With Sparrows
09. Better Morning
Klaus Dirks (chant)
Matthias Mineur (guitare)
Sven Lüdke (guitare)
Sascha Onnen (clavier)
Markus Brinkmann (basse)
Arved Mannott (batterie)
am

 

Label : SPV
Sortie : 23/10/2006
Production : Markus Teske


Discographie :

Temple Of Two Suns (2000)
Hollowed Be Thy Name (2002)
Among The Gods (2004)
Ethnolution A.D. (2006)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

Notes des visiteurs :

 Avis de gsponouf (17/11/06) 82/100
Cela reste du bon Mob Rules mais il manque deux trois titres qui sortent du lot pour faire de cet album .... un bon album.

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 19963 invités et 3 inscrits en ligne

  • CaSSouX
  • John MarKus