0
0
0
s2sdefault

SONS OF APOLLO Psychotic SymphonySi je devais faire la liste des projets dans lesquels les membres de SONS OF APOLLO ont œuvré, je serais sûrement bien en dessous de la réalité tant elle me semble interminable.

Mais, même si le pedigree de ce groupe attire l'attention, il donne aussi matière à se méfier, le résultat de ce genre de réunion de mercenaires étant souvent en dessous des attentes, les talents individuels n'étant pas toujours cumulables.

God Of The Sun et son intro sont de natures à attiser la curiosité : chouettes plans de clavier, riffs de guitare bien heavy. Jeff Scott Soto et sa voix caractéristique débarquent après 2 minutes 30 secondes pour recadrer tout ça et nous ramener en terrain connu vers un Hard Rock/Heavy plutôt classique, la filiation avec les géants des années 70/80 (Led Zeppelin, Deep Purple, Rainbow, Van Halen,…) y est une évidence. Au milieu de ce long morceau (+ de 11 minutes) un déchaînement instrumental vient confirmer que les tricoteurs de service ne sont pas là pour rigoler.

Une bonne partie des titres (Coming Home, Labyrinth, Alive, Lost In Oblivion, Divine Addiction) sont à l'image de cette entame : des passages techniques et des envolées instrumentales articulés autour d'un Hard Rock/Heavy Metal traditionnel et mélodique. La voix de JSS n'est sûrement pas étrangère à cet ancrage dans un style qu'il pratique depuis des lustres. Par contre, lorsque ses collègues s'emballent pour offrir de furieuses parties instrumentales, la palette de styles abordés s'étend considérablement : du Metal, du Prog et beaucoup de Jazz-Rock/Fusion, notamment dans les lumineuses interventions de Bumblefoot, les sonorités caractéristiques des parties de claviers de Derek Sherinian et le jeu de basse si identifiable de Billy Sheehan. C'est d'ailleurs une des caractéristiques que je préfère dans cet album. De son côté Mike Portnoy porte tout ça de son jeu puissant et varié. Opus Maximus, instrumental d'une bonne dizaine de minutes, clôt ce Psychotic Symphony et semble être l'exutoire ultime de ces virtuoses. Il fleure bon le combo dans lequel Portnoy et Sherinian se sont rencontrés, DREAM THEATER.

Ce premier album de SONS OF APOLLO est pour moi un bon album, assez classique dans ses parties chantées mais plus original dans sa dimension instrumentale. En revanche, il se retrouve un peu le cul entre deux chaises oserais-je dire. Le groupe va t'il réussir à contenter ceux qui aiment l'un ou l'autre de ces partis-pris musicaux ou au contraire effrayer tout le monde ? Les critiques semblent assez partagées, ceux lui trouvant des défauts regrettent la débauche de technicité ou au contraire son aspect trop consensuel, trop classique et son manque d’originalité.




Tracklist : Line Up :  

1. God Of The Sun
2. Coming Home
3. Signs Of The Time
4. Labyrinth
5. Alive
6. Lost In Oblivion
7. Figaro’s Whore
8. Divine Addiction
9. Opus Maximus

Jeff Scott Sotto – chant
Ron "Bumblefoot" Thal – guitare
Billy Sheehan – basse
Derek Sherinian - claviers
Mike Portnoy – Batterie

am

 

Label :

Inside Out Music

Sortie :

20/10/2017

Production :

The Del Fuvio Brothers (Derek Sherinian et Mike Portnoy)



Discographie :

 

2017 : Psychotic Symphony


Liens multimédia - videos

SITE OFFICIEL MYSPACE

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #2 MetalDen 01-01-2018 22:47
J'ai lu en effet que la voix de Jeff dérangeait certains par rapport au style metal prog, au contraire pour moi c'est un plus car ça rend le mélange plus original, et entre avec plu-value de Jeff et des refrains mélodiques, le metal prog pratiqué ici n'est jamais ennuyeux comme ça peut être le cas quand on donne la priorité au technique et a la virtuosité des musiciens, ici l'équilibre est parfait, il y a une complémentarité qui me va bien. Un bon album.
Citer
0 #1 FranckAndFurious 28-12-2017 14:49
SONS OF APOLLO Psychotic SymphonySONS OF APOLLO – Psychotic Symphony 4,5/5

Pour une rare fois, les dieux ont trouvé des émissaires dignes d'eux.
Apollo étant celui de l'art, on a ici les meilleurs de ce qui se fait dans l'aor et le métal technique.

Aussi, avec des saints comme Soto, Portnoy, Sheehan, Sherinan et Bumblefoot, on sait qu'on aura des évangiles précis. Même si parfois, avec le temps, les différentes traductions peuvent tendre à nous perdre ; ici, point de crainte ! La mélodie reste bien présente comme ligne directrice à ce métal prog, héritier du meilleur d'un Dream Theater, avec notamment des refrains mélodiques qui est la marque de fabrique du chanteur aor.
On a même un titre, Divine addiction, qui rappelle d'autres dieux sculptés dans le rock, les membres de Deep Purple, grâce à un Sherinan qui retrouve son élément, ressuscité de sa faible utilisation dans Black Country communion, et qui sur ce titre s'empare de l'orgue hammond. Décidement, Sherinan aime bien communier … bientôt membre dans Stryper ? :-)

Musicalement, tous les titres sont des offrandes. Seule la voix de l'oracle peut surprendre, tant on est habitué à un type de voix pour ce genre. Mais au final, après plusieurs écoutes, on finit par se prosterner. D'autant qu'au final, ce mélange de cette voix, les mélodies et la virtuosité présentes, nous rappelle aussi les anges connus chez Symphony X, ou plus éloigné dans la nuit des temps, chez Talisman, pour ceux qui ont connu Soto avec le regretté virtuose bassiste, Marcel Jacob. RIP.

Quelque soit votre religion, avec de tels représentants, la messe sera bien dite. Amen !

Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1032 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles