0
0
0
s2smodern

Depuis quand un groupe aussi jeune - la moyenne d’âge dépasse à peine les vingt ans - ne nous avait pas servi une telle merveille en guise carte de visite ? Musiciens impeccables et pas le moins du monde prétentieux,

grosse production, compositions ultra léchées et parfaitement troussées, riffs et solos tonitruants, envolées guitare / clavier Prog, mélodies somptueuses, un chant original, magnifique et immédiatement reconnaissable, une fraicheur débarquant de nulle part, attendu par personne, SONATA ARCTICA imposait sereinement une musique Speed ultra mélodique avec une subtile touche de FM pour aguicher nos oreilles... Et la magie opérait correctement : après deux ou trois écoutes, on pouvait se remémorer toutes les mélodies composées par le leader et chanteur / claviériste du groupe Tony Kakko, chanter avec lui des refrains tout simplement addictifs et délicieux. Un album en dix manœuvres qui commence par le brulant Blank File, un titre de speed metal monumental, porté par un refrain entêtant et aigu comme rarement, ce morceau a deja tout pour plaire. La maturité d'ores et déjà affichée par Sonata est impressionnante. Vient ensuite l'épique My Land, là aussi la recette est diablement simple mais sublimée par des ingrédients de haute qualité. La partie instrumentale médiane est ainsi à des lieues d'une démonstration technique mais superbement émotionnelle, la guitare est à l'honneur sur ce titre avec plusieurs envolées magnifiques et bien placées. 8th Commandment avec un son de clavecin à la STRATOVARIUS est ici pleinement exploité avant de laisser sa place à un refrain encore une fois incroyable. Les soli de claviers / guitare sont denses et originaux et donnent une ambiance unique à l'ensemble. Sans oublier l'inoubliable Replica qui repose sur un arpège de guitare éblouissant et des lignes vocales splendides ultra travaillées qui donne un hit tout en mélodie et en puissance. Kingdom For A Heart, un titre sans grande surprise, toujours bien dans la lignée directe de Sonata : un classique donc, avec de sublimes parties instrumentales et un riff énorme qui éclaire le tout. Le futuriste Full Moon qui débute par une intro piano qui nous laisse croire que l'on va entendre une ballade mais le tout s'accélère fortement jusqu'au refrain : un morceau taillé pour le live et pour qui le public a potentiellement un important rôle à jouer sur le refrain. La ballade magnifique Letter To Dana avec cette flute qui introduit carrément le morceau et cette voix de Tony Kakko diablement émouvante, touchante et superbement efficace. La structure du morceau est progressive et mélodieuse, et plus le titre avance, plus Tony s'énerve et cela jusqu'à une libération du majestueux solo de guitare. Et pour finir avec Destruction Preventer, une longue composition, assez technique, une mélodie toujours imparable en plusieurs temps, un refrain de folie et un break emphatique qui clôture en beauté la galette et nous laisse revenir lentement à la réalité. Les petits frères de Stratovarius clamait-on par ici avec condescendance, rien de neuf affirmait-on par là...et pourtant !!! Le groupe possédait dès ses premiers jours un plumage et un ramage que Stratovarius mit des années à se constituer, et qu’il perdit à mon sens à la suite de Visions pour ne plus nous servir qu’un Speed mélodique ultra carré, aseptisé et prévisible. Ecliptica était lui imparable, et cela pourrait bien être le mot pour décrire cette première réalisation du groupe, toute la fraicheur de la jeunesse combinée à l'expérience sans doute acquise en écoutant les disques des meilleurs du genre pendant surement de très longues années .

Avec cette première galette, Sonata Arctica offrait une musique vivifiante, originale, envoutante, et révélait un compositeur et chanteur hors pair, capable de nous enchanter à chaque mélodie, chaque refrain... Enfin, Ecliptica était mon gros coup de cœur en 2000, et laissait déjà entrevoir un avenir brillant.

 

Highlights : I Feel Like Dying, What Do You Need But, Twilight of Destiny

Tracklist :
01. Blank File
02. My Land
03. 8th Commandment
04. Replica
05. Kingdom For A Heart
06. Fullmoon
07. Letter To Dana
08. Unopened
09. Picturing The Past
10. Destruction Preventer

Line Up:
Tony Kakko (chant + clavier)
Jani Liimatainen (guitare)
Marko Paasikoski (basse)
Tommy Portimo (batterie)
+
Jens Johansson (solos clavier)

 

Label :

Sortie :

Production :

Century Media

2000



Discographie :

Ecliptica (1999)
Successor (2000)
Silence (2001)
Songs Of Silence - Live In Tokyo (2002)
Winterheart's Guild (2003)
Reckoning Night (2004)
The End Of This Chapter (2005)
For The Sake Of Revenge (2006)
Unia (2007)
Deliverance - best of (2008)
The Days of Grays (2009)
Stones Grow Her Name (2012)


Liens multimedia :

myspace.com/sonataarctica

Notes des visiteurs

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 1063 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

Commentaires

  • LEPROUS - Pitfalls

    MetalDen
    Déçu aussi, espérons que c'est ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Fils De Lutte

    MetalDen
    4/5 pour moi, excellent opus !

    Lire la suite...

     
  • JIM ANDERSON GROUP - I Belong

    MetalDen
    Chouette découverte, il y a ...

    Lire la suite...

     
  • Robert TEPPER - Better Than The Rest

    Laigre
    Un des mes albums préférés ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)