0
0
0
s2smodern

Voici donc le nouvel épisode du projet de l’ambitieux Tobias Sammet.

 

J’ai volontairement pris mon temps pour chroniquer ce double album, un véritable pavé sorti le 3 avril, et ainsi éviter de faire dans  la précipitation, qui trop souvent prévaut, pour avoir un peu de recul, car si j’ai accroché de suite à l’ensemble de l’œuvre, j’étais curieux de savoir ce qu’il adviendrait quelques mois après, le propos étant de savoir si l’on a affaire à du bon ou à de l’exceptionnel. Au niveau de l’enrobage, rien n’a été négligé, et la démarche commerciale est honnête puisque toutes les versions sont disponibles le même jour, pas de racket ultérieur, premier bon point ! Les deux albums sont disponibles séparément, mais j’ai préféré le coffret « Double album deluxe edition » qui inclut un beau livret magnifiquement illustré.  L'illustration des deux pochettes  a été créé par Thomas Ewerhard, qui a également travaillé sur  l’album d’EDGUY :  "Hellfire Club" et celui d’AVANTASIA : "The Scarecrow". Le coffret comprends en plus des deux albums sous forme de digibooks, des codes de contenu en ligne (avec des bonus tracks, etc) et donc le livre AVANTASIA «The Wicked Trilogy", avec notamment des photos  inédites des tournées. Mais venons-en au très riche contenu, avec d’abord une production impeccable. L’interprétation comme d’habitude frise le feu d’artifice de par la pléthore d’invités illustres, je vous laisse consulter la partie line-up pour en juger ! Quant aux compositions, Tobias était très inspiré puisque à l’issue du premier album, il lui restait assez de titres pour en remplir un deuxième, ce qu’il a fait dans la foulée, et force est de constater qu’il n’y a pas le moindre remplissage, que du tube en puissance allant de la touchante ballade : Blowing Out The Flame au très inquiétant et théâtral Death Is Just A Feeling. Ce dernier, probablement l’un des ponts forts de ce double opus, souligne cette capacité à composer dans tous les genres, et à magnifier certains interprètes, Jon Oliva en l’occurrence se retrouvant propulsé en un ALICE COOPER plus vrai que nature. Idem pour Jorn Lande dont les productions solo se révèlent inégales et qui brille ici de mille feux, omniprésent sur des titres tels que Down In The Dark ou Forever Is A Long Time. Et que dire de la prestation de Tim Owens dans Scales Of Justice, un Tim pas très inspiré en solo mais qui ici frise tout simplement l’excellence. Plus discrets par contre les André Matos dans Blizzard On A Broken Mirror ou Michael Kiske  dans Wastelands pour des titres néanmoins intéressants. Le côté pop de Tobias, qui fait hurler les critiques conservateurs du métal, est toujours là, au travers du festif Dying For An Angel, titre choisi par le Scorpions Klaus Meine, il faut dire que ce dernier est tout aussi à l’aise dans ce registre là.

Tobias Sammet n’avait donc pas exagéré, sa capacité de composition et de mise en œuvre de grands projets comme celui-ci est parfaitement démontrée, largement confirmée avec le recul. Ce double album est bien parti pour marquer durablement la production 2010.

 

 



Tracklist : Line Up :  

01. The Wicked Symphony  (Tobias Sammet, Jorn Lande, Russell Allen)
02. Wastelands (Michael Kiske, Tobias Sammet)  
03. Scales Of Justice (Tim "Ripper" Owens, Tobias Sammet)
04. Dying For An Angel (Klaus Meine, Tobias Sammet)
05. Blizzard On A Broken Mirror (André Matos, Tobias Sammet)
06. Runaway Train (Bob Catley, Jorn Lande, Michael Kiske, Tobias Sammet)
07. Crestfallen (Tobias Sammet, Jorn Lande) 
08. Forever Is A Long Time (Jorn Lande, Tobias Sammet) 
09. Black Wings  (Ralf  Dziarstek, Tobias Sammet)   
10. States Of Matter  (Russell Allen, Tobias Sammet) 
11. The Edge (Tobias Sammet)

 

"Angel Of Babylon" track listing:

01. Stargazers ((Tobias Sammet, Jorn Lande, Russell Allen, Michael Kiske, Oliver Hartmann)
01. Angel Of Babylon  (Tobias Sammet, Jorn Lande)
03. Your Love Is Evil (Tobias Sammet)
04. Death Is Just A Feeling (Jon Oliva, Tobias Sammet)
05. Rat Race (Tobias Sammet, Jorn Lande)
06. Down In The Dark (Jorn Lande, Tobias Sammet)
07. Blowing Out The Flame (Tobias Sammet) 
08. Symphony Of Life (Cloudy Yang)
09. Alone I Remember (Tobias Sammet, Jorn Lande)
10. Promised Land 2 (Tobias Sammet, Jorn Lande)
11. Journey To Arcadia (Bob Catley, Tobias Sammet, Russell Allen)

 

Tobias Sammet (chant, Basse)
Sascha Paeth (guitare lead et rythmique)
Bruce Kulick (guitare lead)
Oliver Hartmann (guitare lead)
Henjo Richter (guitare lead)
Jens Johansson (claviers)
Miro Rodenberg (orchestrations)
Simon Oberender (orgue)
Felix Bohnke (batterie)
Alex Holzwarth (batterie)
Eric Singer (batterie)
AMAZON

 

Label : Nuclear Blast Records
Sortie : 03/04/2010
Production : n/a


Discographie :

The Metal Opera Part I (2001)
The Metal Opera Part 1 (2001)
The Metal Opera Part II (2002)
The Scarecrow (2008)
The Wicked Symphony (2010)
Angel Of Babylon (2010)
The Mystery Of Time (2013)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #2 Pilgrimwen 16-02-2013 12:06
Ce double album conceptuel est une véritable pépite! Tobias Sammet sait vraiment s'entourer, exploiter le potentiel de ses invités et donc nous donner le meilleur d'eux-même! :-)
Citer
0 #1 Yoda 22-04-2010 18:21
J'adore se que font Tobias Sammet et Sascha Paeth ! leurs albums sont excellents. Tous les morceaux sont bons ici et surtout "Death Is Just A Feeling". L'entame de la chanson (style film d'horreur) est tout simplement démoniaque, pendant plus d'une minute Jon Oliva nous fait admirer sa voix éraillée et satanique qui vous fait flipper à mourir, avant que la section rythmique prenne le dessus, un bijou du genre... Ah Ah Ah !!!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 668 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...