0
0
0
s2smodern

MSG MICHAEL SCHENKER Bridge The Gap

Huit cent kilomètres aller et retour pour aller voir Michael Schenker en Espagne, est ce bien raisonnable ?

Surtout après une prestation toulousaine en demi-teinte au Bikini deux années plus tôt. Enfin en demi teinte surtout à cause de la prestation de Doogie White sur certains titres, notamment ceux du répertoire des Scorpions. Mais avec cette version « Festival », qui porte bien son nom, changement substantiel de set list beaucoup plus axée MSG, et surtout présence des vocalistes ayant accompagné 3 périodes cruciales dans le MSG, tour à tour Garry Barden, Graham Bonnet, et Robin McAuley, excusez du peu ! Autre raison supplémentaire, cerise sur le gâteau, ce sont les Montpelliérains d’Highway qui ouvrent pour le Maestro, après leur superbe album IV (chronique ici), j’etais impatient de savourer leurs nouveaux hits en live. Et le combo est en plus partant  pour une interview pour RockMeeting (bientôt en ligne)  ! Alors en voiture direction Pampelune !

Après la balance du MSG qui augure du meilleur, les 4 gars de HIGHWAY se livrent  de manière très décontractée et enthousiaste durant l’interview RockMeeting.

Puis ils ouvrent le show devant une salle, l’auditorio de Burlada, bien remplie,  avec Pole-Dancing Song, un brulot entrainant, et une grande cohésion, qui leur vaut une première salve d'applaudissements à la fin du morceau. I Like It enchaine, premier nouveau titre, la complicité des gars est de mise, et ce premier petit nouveau fonctionne parfaitement. Puis c’est un des standards des Sétois, Knock It Off, un pur moment de rock n roll encore chaleureusement applaudi par les hispaniques … et quelques frenchies dont Oso Garu et Thierry Loustauneau (qui m’a par ailleurs épaulé pour l’interview). La formidable intro de Wake Up résonne, deuxième formidable titre de IV, point de Jeff Scott Soto au chant comme sur l’album, mais Ben assure comme un chef, tandis que l’autre Ben enchaine avec un solo aérien, applaudissements à nouveau mérités ! Autre hit de IV , Separate Ways nous offre son refrain ultra fédérateur et des chœurs qui réussissent a faire frapper le public dans ses mains. La tension monte d’un cran avec Damne Me, un titre direct, sans fioritures, salué par le public. Sur le standard Have a Beer!, les espagnols démontrent à nouveau leur vitalité en concert en chantant volontiers à chaque sollicitation du chanteur Ben. Après un Leave Me Alone tonitruant, les Sétois terminent en apothéose avec leur gros nouveau tube, le très fédérateur Brotherhood, sous les aclamations d’un public ravi, pas de doutes, le combo a gagné ce soir de nouveaux fans !   Photos par Thierry Loustauneau ici.

 

Highway Setlist Casa De Cultura, Burlata, Spain 2017

 

 

 

 

 

 
 

Place au festival … Michael Schenker qui ouvre le gig avec en intro le solo aérien de Searching for Freedom avec un éclairage sobre. Avant d’enchainer avec un   Into the Arena enflammé, il salut le public qui répond bruyamment, et présente le groupe, Ted McKenna à la batterie, Chris Glen  à la basse, tous deux écossais et membres du The Sensational Alex Harvey Band, tous les deux agés de 67 ans, mais l’âge des capitaines ne se verra pas, ce duo assure une rythmique impressionnante, complétée par Steve Mann à la guitare et aux claviers.

Garry Barden fait son entrée sur Let Sleeping Dogs Lie, et s’il ne reproduit pas fidèlement toutes les notes, la magie opère de suite, quel bonheur de retrouver la voix de l’enregistrement original, qui, faut il le rappeler, figurait sur le 2eme opus sorti en 1981, Chris Glen  y tenait également  la basse.Gary enchaine avec toujours autant de bonheur les grands classiques Victim of Illusion, Cry for the Nations (frissons garantis pour probablement mon préféré de la série), Attack of the Mad Axeman et une super version de Armed and Ready.

Coast to Coast, le seul titre des Scorpions de la set-list (tant mieux !), assure la transition avant l’entrée du deuxième vocaliste sur Desert Song, le toujours fringant Graham Bonnet, qui va faire ses 70 ans le 23 décembre prochain, mais si le visage est buriné par le temps, la silhouette est celle de ses vingt ans, et surtout, la voix est toujours là, flirtant avec une certaine insolence avec les aigus, comme si le temps n’avait aucune prise sur elle. Pour Dancer, il a droit à des chœurs de luxe avec Garry Barden et Robin McAuley qui fait sa première apparition, les trois s’entendent comme larrons en foire ! Il enchaine ensuite seul Assault Attack avant le deuxième instrumental de la soirée, Captain Nemo.

C'est la transition vers la période  McAuley-Schenker Group, et donc entrée en matière de Robin avec No Time for Losers. Des trois vocalistes, c’est celui qui semble le plus à l’aise pour reproduire le plus fidèlement son répertoire, à savoir Save Yourself, Bad Boys et Love Is Not a Game, soient quatre titres, comme Barden, contre trois à Graham. C’est encore lui qui entame la dernière partie dédiée au répertoire d’UFO, avec  Rock Bottom. Pour Doctor Doctor, comme sur le DVD, les trois vocalistes s’y mettent, c’est le délire dans le formidable public espagnol, qui acclame le groupe avant un Shoot Shoot endiablé, et les trois chanteurs toujours très complices. Et ce n’est pas fini, le Schenker est rayonnant et fait retentir le riff de Lights Outs, avant de terminer en apothéose avec Too Hot To Handle, soient quatre titres de plus qu’à Barcelone le lendemain, la prime à la Navarre qui a su mieux faire la fête au Maestro ...  que la Catalogne !
Et unanimité à la sortie pour les Frenchies présents pour décrire un concert magique qui restera longtemps dans les mémoires !  Photos par Thierry Loustauneau ici.

Michael Schenker Setlist Casa De Cultura, Burlata, Spain 2017, Michael Schenker Fest

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 23481 invités et 5 inscrits en ligne

  • fab
  • FranckAndFurious
  • John MarKus
  • noursmetal
Mer, Fév 14, 18 barjozo Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 136
Profitons de cette ré-édition chez Heavy Psych Sound du premier Nebula paru en 1998 chez Relapse, pour se remémorer un petit historique stoner .
Vous en avez l’habitude maintenant, un petit retour sur quelques albums qui méritent qu’on en parle sur Meeting. On commence par Pacific Daydream le dernier album du groupe de pop rock Us, Weezer.
"Meilleure vente effectuée dès la première semaine de commercialisation, depuis 15 ans..."
Mar, Fév 13, 18 Phil93 Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 268
1983 : Thin Lizzy décide de mettre un terme à une carrière prolifique suite aux écarts regrettables de son leader, Phil Lynott.
Grâce à Sebastien Chabot, chanteur guitariste de GALDERIA, j'ai appris l'existence des norvégiens de KELDIAN. A l'époque, ce fut le coup de foudre !
Jeu, Fév 08, 18 Fab AOR 350
Je n'en suis encore pas revenu !!! Robin Beck est née en 1954 ??????? Putain plus de 60 balais et un physique toujours au top.
Mar, Fév 06, 18 John Markus Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 331
Troisième opus pour le légendaire guitariste Américain d'Aérosmith, né le 10 Septembre 1950 à Lawrence, dans le Massachussets.
Mar, Fév 06, 18 FranckAndFurious Metal Melodique Progressif Symphonique Gothique 129
Quelle ironie que de présenter un premier album de la part de musiciens aussi chevronnés, à la discographie aussi longue que le bottin !?
Dire que l'on attendait cette nouvelle galette des scandinaves est un doux euphémisme tant " The Children of the night " datant de 2015 nous avait excité le système limbique et inondé de dopamine, comme sous la giclée d'une méga-dose d'endorphines vénales.
Lun, Fév 05, 18 barjozo Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 94
Et de neuf! Après un correct " Bloodstone & diamonds " paru il y a (déjà) 4 ans, ayant fait suite à un très bon " Unto the locust " datant quant à lui de 2011, revoici venir la bande à Robb Flynn (gratteux, compositeur, mélodiste et hurleur en chef) avec un "Catharsis" expiatoire en plein début d'année et dans les frimas de l'hiver.
Dim, Fév 04, 18 FranckAndFurious Live report 637
Attention ! Soirée 3 en 1 au programme ! 1 comme qualité 3 comme 3 bons groupes 3 comme 3 surprises et avant premières 3 comme 3 montagnes
Au départ j’ai cru que Michael Oakley était le fils du chanteur de Human League jusqu’à ce que je m’aperçoive que ce dernier c’était Phil Oakey !!!
NOUVEL ALBUM Actuellement disponible depuis le 26 janvier CD, double vinyle (avec MP3 + titre bonus) & digital Edition limitée (5000 copies) : double vinyle rouge (avec MP3 + titre bonus) Coffret : CD + double vinyle + 2 dessous de tasse + carte postale + titre bonus
Depuis le temps que je m’étais promis d’évoquer Nathan Angelo…La sortie l’an dernier de son nouvel essai, A Matter Of Time m’en donne ENFIN la possibilité.
Sam, Jan 27, 18 barjozo Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 435
Il y a bien longtemps que je n'avais pas pris un tel pied en écoutant une galette du Satch.