0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Amon Amarth et Dark Tranquillity, ce sont deux vieilles histoires d'amour pour moi.

 

Ce sont deux des groupes que j'ai le plus vus en live dans quasiment toutes les configurations (première partie ou tête d'affiche, en salle ou en festival à un peu toutes les places...). Ce sont deux groupes que je connais et que j'aime depuis bien longtemps. Dark Tranquillity est même LE groupe qui m'a fait apprécier le metal extrême dans les années 90 avec leurs deux fabuleux premiers albums que sont "Skydancer" et "The gallery". J'aime moins leurs albums récents : '"Fiction" est moyen et "Construct" sympa mais peu marquant, alors que "We are the void" et le petit dernier "Atoma" sont très bons mais pas au niveau d'un "Damage done". Idem pour Amon Amarth avec un "Jomsviking" plat et très convenu. Mais quand même, la perspective de voir ces deux groupes tourner ensemble près de chez moi m'a tout émoustillé. Je ne suis d'ailleurs pas le seul, puisque, à l'instar de l'affiche Kreator / Sepultura un mois auparavant, le concert affichait complet une semaine à l'avance (alors qu'en plus la tournée faisait une halte à Bordeaux la veille, avec un Rocher de Palmer également rempli comme un oeuf).

Il y a quand même un groupe qui ouvre pour les deux géants suédois du death mélodique, et dont on parle très peu : les Finlandais d'OMNIUM GATHERUM ! Certes, ce n'est pas leur présence qui a entraîné le sold out de l'affiche. Mais c'est un bon petit groupe qui existe depuis plus d'une dizaine d'années et que la plupart des fans de death mélodique apprécient. Sur album, je trouve ça sympa. Pas mémorable non plus mais c'est bien foutu, avec de bonnes mélodies et une atmosphère assez mélancolique typiquement finlandaise. En live, ça le fait bien. Le groupe a la patate, avec un chanteur assez communicatif un batteur placé en hauteur de manière à être bien visible sur la scène, et des guitaristes et bassiste qui échangent régulièrement leurs places sur la scène. Les Nordiques sont réputés pour être un peu statiques et plutôt concentrés sur leurs parties, mais ce n'est en tout cas pas vraiment le cas d'Omnium Gatherum. Ils sont bien servis par un light show de bonne qualité et un bon son (peut-être un peu faible cependant, mais en tout cas clair). Musicalement, leurs morceaux passent bien l'épreuve de la scène (alors que, si j'aime bien sur album, je ne trouve pas qu'ils aient de titres vraiment marquants) et reçoivent un excellent accueil de la part du public toulousain. Si leur musique manque un peu de personnalité (on trouve des mélodies et ambiances similaires chez Dark Tranquillity, Amorphis, Insomnium, Eternal Tears Of Sorrow, In Flames avant, et plein d'autres groupes scandinaves...), elle n'en demeure pas moins agréable et , avec des musiciens motivés et heureux d'être là, un concert d'Omnium Gatherum est un bon moment de live. Les Finlandais n'ont pas joué très longtemps mais leur demi-heure de jeu est très bien passée. Un hors d'oeuvre sympa, quoi !


Place au premier plat de résistance avec DARK TRANQUILLITY ! Il y a pas mal de changement chez les Suédois depuis quelques temps. Déjà, exit Martin Henriksson, membre fondateur du groupe qui a décidé d'arrêter la musique l'année dernière. Et Niklas Sundin, qui est le pilier du groupe avec le chanteur Mikael Stanne, a dû déclarer forfait pour la tournée pour raisons familiales. Il a été remplacé au pied levé par l'ex-Arch Enemy Christopher Amott, qui est donc loin d'être un manchot. La scénographie du groupe et ses prestations live ont également considérablement évolué. Une place très importante est désormais donnée au visuel. Trop importante, pour moi. La dernière fois que j'avais vu le groupe, au Sylak 2015 dont ils étaient la sous-tête d'affiche, je l'avais déjà constaté. Niklas Sundin étant graphiste professionnel, il a mis son talent dans ce domaine non seulement dans l'artwork du groupe, qu'il assure depuis longtemps, mais aussi dans la scénographie. La scène de Dark Tranquillity est désormais équipée d'un écran géant, sur lequel sont diffusées des images de toute beauté et même des clips. Le show est très bien fait. Les images collent parfaitement à l'atmosphère de la musique et c'est assez envoûtant. Problème : ça passe un peu avant la musique. Or, en live, le plus important, c'est justement la prestation des musiciens. Surtout des mecs aussi expérimentés et d'une telle qualité. Avec ces clips, on les regarde finalement à peine et ils passent presque en second plan. On a finalement plus l'impression d'être à une soirée goth qu'à un concert de metal. Cette impression est du reste accentuée par le choix des morceaux. La part belle est faite aux albums les plus récents du groupe. Pas un morceau des trois premiers albums (même pas un petit "Punish my heaven") n'est joué. Seul un titre de "Damage done" est représenté et le seul morceau speed joué est "Terminus (where death is most alive)". Exit les "Final resistance", "Lost to apathy", "The treason wall", "Zodijackyl light" (bon celle-là ça faisait longtemps) et bien d'autres qui auraient mis le feu à la salle. Pourtant ça reste bien. Le groupe est toujours performant sur scène, avec un Mikael Stanne toujours aussi sympa et communicatif. Mais ça aurait été tellement mieux avec un autre choix de titres et une part moins importante faite au visuel. Je me rappelle de concerts de Dark Tranquillity jusqu'à il n'y a pas si longtemps que ça où la scénographie se limitait plus ou moins à un joli light show, et c'était bien plus intense musicalement. Sinon, Miakel Stanne m'a fait prendre un bon coup de vieux en rappelant que la dernière fois que Dark Tranquillity était venu au Bikini, c'était dans l'ancienne salle en 1999, soit il y a dix-huit ans... et j'y étais !

Setlist de DARK TRANQUILLITY :

Force of Hand
The Lesser Faith
Atoma
The Science of Noise
Damage done
Forward Momentum
Terminus (Where Death Is Most Alive)
Clearing Skies
ThereIn
The Wonders at Your Feet
Misery's Crown


Après la soirée goth, on enchaîne maintenant sur le Puy du Fou !
Car AMON AMARTH va également axer son show sur le visuel. Le gros show était annoncé d'entrée, car c'était la deuxième partie de la tournée des Suédois et qu'ils avaient fait quelques dates à l'automne dernier, dont j'avais eu de très bons échos. J'avais déjà vu le groupe avec un drakkar sur scène et des combats de Vikings à Wacken. Sur une scène immense avec un gros light show et les pyros, ça le faisait grave. Mais là, en salle, je trouve qu'il a manqué quelque chose. Pourtant, la scène avec d'immenses cornes décorant la batterie, ça le fait. Le light show est magnifique. En plus, le groupe débarque sur "Pursuit of Vikings", ce qui met dans l'ambiance direct (j'ai toujours trouvé que la meilleure entrée en matière pour un groupe était de commencer le concert par un de ses classiques) dans une salle archi-comble (un peu trop à mon goût, d'ailleurs, avec quelques connards qui refusaient de laisser passer...). Après ça, les morceaux vont s'enchaîner et les saynètes de combats de Vikings et des interventions divines de Thor, Odin et Loki vont illustrer les chansons. C'est sympa, mais il y en a trop. En plus, c'est quand même assez kitsch, ce qui va bien à certains groupes mais qui ne sied pas trop à Amon Amarth. Voir Johan Hegg frapper la scène avec un Mjöllnir en mousse, c'est rigolo mais ça passerait bien mieux avec Sabaton ou Hammerfall. Même si très mélodique et accessible (et complètement diluée sur les dernières compos), la base musicale d'Amon Amarth est quand-même le death metal. Et sur du death metal, pour que le visuel apporte un plus à la musique, il faut qu'il en renforce la puissance. Avec des shows sympas mais kitsch, on a plutôt l'opposé. Sans compter que la setlist n'est pas des meilleures. Comme Dark Tranquillity juste avant, Amon Amarth a basé son set sur des morceaux récents. Ceux-ci sont essentiellement des mid tempos (exception faite de "Destroyer of the universe"), mélodiques, sympas, avec de bons refrains... mais quand ça s'enchaîne, c'est linéaire. Et ça donne l'impression que le spectacle visuel est surtout là pour combler un certain ennui sur le plan purement musical. Pas que le groupe se fasse chier sur scène, car ils ont une bonne présence scénique et un plaisir de jouer évident, comme toujours. En plus ils ont joué 1h45, ce qui fait preuve de leur part d'un vrai respect du public.
Mais cinq morceaux mid tempo d'affilée de leur part, ça manque vraiment de relief. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils ont des titres très variés, car Amon Amarth a un style bien balisé. Mais ils ont suffisamment de titres rapides (au hasard "Asator", "For the stabwounds in your back", "Ride for vengeance", "Bleed for ancient gods", "Bastards of a lying breed", "Free will sacrifice"...) pour faire monter la sauce de temps en temps et faire ainsi une setlist plus équilibrée. En plus, ils ont même viré "Victorious march" (je n'aurais jamais cru qu'ils oseraient un jour y toucher, à celle-là) ! Alors oui, c'est beau, mais musicalement, c'est inférieur. Et quand on va voir un concert de metal, c'est pour la musique avant tout. Quand Amon Amarth commençait à jouer en tête d'affiche, en 2004, c'était dans des petites salles (la Loco à Paris pour ma part) et leur seul artifice était la corne à boire de Johan Hegg. Et ça envoyait bien plus que ça. A signaler que Johan a rappelé que comme Dark Tranquillity, Amon Amarth avait aussi joué dans l'ancien Bikini il y a dix-neuf ans (là je n'y étais pas, je n'ai découvert le groupe qu'en 2001 !) et qu'ils ne mettraient pas autant de temps à revenir... sauf qu'il a oublié entre temps qu'ils étaient revenus à Toulouse dans une autre salle, le Bascala, en 2011 !

Setlist d'AMON AMARTH :

The Pursuit of Vikings
As Loke Falls
First Kill
The Way of Vikings
At Dawn's First Light
Cry of the Black Birds
Deceiver of the Gods
Tattered Banners and Bloody Flags
Destroyer of the Universe
Death in Fire
One Thousand Burning Arrows
Father of the Wolf
Runes to My Memory
War of the Gods

Raise Your Horns
Guardians of Asgaard
Twilight of the Thunder God


Au final, c'était une bonne soirée avec deux groupes dont je suis fan.
Mais ce n'était clairement pas le meilleur concert que j'ai vu, ni de la part de Dark Tranquillity, ni de celle d'Amon Amarth. Un gros show visuel, c'est bien mais ça doit être et rester un bonus. Les groupes ne doivent jamais perdre de vue que l'important, c'est la musique ! Et quand ils existent depuis plus de vingt ans, qu'ils n'oublient pas non plus qu'ils ont des fans de plusieurs générations et qu'ils y pensent donc quand ils font leurs setlists....

Pierre

 

 

 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Je partage totalement la ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    MetalDen
    Un superbe moment passé avec ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    Jean-Marc PEREZ
    Très bon album, qui plus est, le ...

    Lire la suite...

     
  • MICHAEL SCHENKER FEST - Resurrection - Nouvel Album

    FranckAndFurious
    Mickael Schenker est heureux !

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    FranckAndFurious
    Pas mieux que Metalden et Terry ...

    Lire la suite...

     
  • MAIDA VALE Madness Is Too Pure

    barjozo
    Excellent album! Merci pour ta ...

    Lire la suite...

     
  • MAIDA VALE Madness Is Too Pure

    John Markus
    https://www.youtube.com/watch ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    terry RM
    Manigance c'est maintenant sept ...

    Lire la suite...

     
  • WHITESNAKE Flesh & Blood

    FranckAndFurious
    Précision sur la collection ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 287 invités et aucun membre en ligne