0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Steve'n'Seagulls fait partie de ces groupes qui reprennent le metal à la sauce folklorique.

Chaque année à Wacken (et au Summer Breeze aussi dans une moindre mesure), des dizaines de groupes de ce genre aux noms improbables envahissent les scènes annexes, en particulier le Biergarten et la Wackinger, espace médiéval un peu à l'écart du festival avec une scène dédiée aux groupes de folk. Steve'n'Seagulls s'y était produit en 2015, avec les Blaas Of Glory, Pampatut, Mr Hurley und die Pulveraffen, Alkbottle, Red Hot Chili Pipers, Feuerschwantz, Knasterbart, Celtibeerian... Que des noms qui font toujours rigoler quand on regarde les affiches de Wacken ! Mais ces groupes ne sont jamais allés au delà de l'animation d'espace médiéval de festival allemand. Sauf Steve'n'Seagulls ! Pourquoi eux et pas un autre ? Après tout leur nom est tout aussi ridicule, leur musique n'est ni pire ni meilleure que celle des groupes précités et le concept est identique. Pour tout dire, pour les voir régulièrement (souvent en passant, parfois en m'arrêtant devant...), ces groupes sont marrants mais un peu interchangeables. Sauf que Steve'n'Seagulls est signé chez Spinefarm, filiale metal de Universal, et ça doit certainement y faire. Du coup, les Finlandais font une grosse tournée européenne avec pas moins de neuf dates françaises... qui sont toutes sold out ! J'ai un peu de mal à comprendre un tel succès quand même.

Malgré tout, avec la curiosité de voir un groupe de la Wackinger en salle plus le fait d'avoir une sortie potentiellement sympa et pas chère un samedi soir où je n'avais pas les enfants, j'ai été les voir à la date toulousaine dans un Metronum que je n'avais jamais vu aussi rempli. La salle était en effet complète trois jours avant, malgré le fait que les Finlandais se soient produits à Agen la veille (où c'était apparemment complet aussi). Encore une fois, ce succès me fait halluciner et me dépasse complètement. D'autant que dans le public, les metalleux n'étaient pas légion. Il y avait beaucoup plus de bobos et de hipsters dans la salle, pas le genre à avoir découvert Steve'n'Seagulls dans la boue de la Wackinger. Cela m'interpelle quand même un peu, car si le groupe reprend des classiques du rock, c'est quand même 90% de morceaux hard rock et metal qui sont transformés en country, et il faut à mon avis être un minimum du milieu pour connaître et apprécier... ou être fan de country ou de bluegrass, mais les gens présents n'avaient pas le look à ça !


On arrive dans la salle au milieu de la prestation du groupe de première partie. C'est un duo français, qui s'appelle LES IDIOTS. Vu le nom, nous n'avions bien entendu pas trop cherché à arriver en avance. En plus en arrivant, c'est un morceau assez graveleux à la Elmer Food Beat en acoustique... Mais après, ça change : des refrains entraînants, un super contact avec le public et des paroles très drôles. Ils vont d'ailleurs terminer sur une chanson hommage à Lemmy vraiment sympa. J'ai appris après coup que c'était un side project de membres d'Opium du Peuple (d'où la tête du chanteur qui me disait quelque chose). C'était bien sympa en tout cas, dans le genre chanson française humoristique un peu trash. Je les verrais bien jouer avec GieDré un jour !


 
 

Place maintenant aux fermiers finlandais de STEVE'N'SEAGULLS ! Le quintete arrive sur "Aces high", déguisés en fermiers et bûcherons finlandais en peaux de bête, et c'est parti pour une bonne heure et demie de tubes du metal repris en version bluegrass. Si j'ai beaucoup de mal à écouter sur album (j'ai essayé le dernier en date, "Brothers in farm", et j'avoue avoir réussi difficilement à l'écouter en entier), en live ça passe bien. Les Nordiques affichent un plaisir de jouer et une bonne humeur communicative et de toute façon ce genre de musique se prête au live. Du coup, il y a une belle ambiance dans le public avec quelques pogos gentils (malgré quelques touristes qui ne tolèrent pas cette pratique et dont on se demande bien ce qu'ils viennent foutre dans la fosse...). Et puis force est de reconnaître que Steve et les mouettes se sont parfaitement approprié les morceaux qu'ils reprennent. Ce qui est à mon avis tout l'intérêt pour un groupe de faire une reprise, à savoir déformer la chanson originale à sa sauce de manière à ce que ça sonne comme une de ses propres compos, plutôt que de la reprendre fidèlement sans rien y apporter. Les versions de "Symphony of destruction" de Megadeth, "Black dog" de Led Zeppelin, "Self esteem" d'Offspring, "Burn" de Deep Purple ou des trois morceaux d'AC/DC qu'ils ont repris sont vraiment très bonnes. Le problème, c'est que pendant une heure et demi, c'est un peu long et l'attention finit par décroître. J'avoue avoir un peu subi le dernier quart d'heure. Ce n'est pas pareil que de voir un groupe à la Wackinger en fond, dans un état souvent bien alcoolisé, et on y reste en général pour quelques morceaux avant d'aller se poser ou regarder des trucs plus sérieux sur les grandes scènes. En salle, c'est plus long, il n'y a pas le cadre de kermesse médiévale et en plus la bière du Metronum n'est pas bonne (celle de Wacken non plus, certes, mais il y a d'autres choses à voir et boire). Heureusement, le rappel a été sympa avec deux excellentes reprises de "Over the hills and far away" de Gary Moore et "Born to be wild" de Steppenwolf, qui m'ont un peu réveillé. Je pense qu'en fait une heure de Steve'n'Seagulls aurait été parfaite. Ce groupe est sympa et c'était un bon moment. Par contre je crains que tels un Steel Panther ou un Van Canto dans un autre style, les Finlandais ne finissent par être enfermés dans leurs délires, qui sont finalement limités. Mais pour l'instant, ça marche !


Setlist de STEVE'N'SEAGULLS :

Aces High
You Could Be Mine
It's a Long Way to the Top (If You Wanna Rock 'n' Roll)
The Trooper
Self Esteem
Symphony of Destruction
Black Dog
The Pretender
Cemetery Gates
You Shook Me All Night Long
Fill Up the Tank
Sad But True
Out in the Fields
November RainBurn
Thunderstruck
Seek & Destroy

Over The Hills and Far Away
Born to Be Wild


Voilà donc un samedi soir bien animé dans une salle comble.
A tel point que Steve'n'Seagulls va refaire une tournée française d'une dizaine de dates en mai 2017 et une grosse date parisienne dans une grande salle à l'automne. Je ne suis pas sûr de retourner les voir, mais je suis quand même content pour eux.
Pierre


Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • THE NIGHTS - The Nights

    Chasseur Immobilier
    Merci pour la kro, très bon ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    FranckAndFurious
    ''Unanimisme sur cet album'' ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Superbe album, un retour au ...

    Lire la suite...

     
  • BLACK STONE CHERRY Family Tree

    MetalDen
    Pas mal en effet, mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    MetalDen
    Un peu de promotion pour l'outil ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE WALSH Black Butterfly / THE RADIO SUN Unstoppable / DUKES OF THE ORIENT / TRAGIK Tainted

    FranckAndFurious
    DUKE OF THE ORIENT. Quand ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    FranckAndFurious
    Merci Markus, ça fait plaisir.

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    John Markus
    Belle chronique qui donne envie ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    FranckAndFurious
    Musicalement, j'accroche bien au ...

    Lire la suite...

     
  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 515 invités et aucun membre en ligne