0
0
0
s2sdefault

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

BANG YOUR HEAD 2016 part 1

La journée du samedi va être différente du reste. Déjà parce que c'est la dernière journée.
Ensuite parce qu'il y aura moins de concerts à voir mais plus marquants. Et aussi parce qu'il fait un grand beau temps et un soleil qui cogne, ce qui change des jours précédents. Pas qu'on ait eu à se plaindre de la météo jusque-là, à part les nuits froides : un temps couvert et pas trop chaud, c'est le climat idéal pour un festival puisqu'il n'y a ni gadoue (en même temps au Bang Your Head, avec le festival sur terrain dur, la boue n'est un problème que pour ceux qui campent à la montagne ou ceux qui campent en bas et montent faire un tour à la Ballroom), ni poussière, ni soleil qui cogne. Mais quand il fait beau, c'est quand même mieux... Et quand il fait beau à Balingen, ça veut dire matinée à la piscine ! Donc ce samedi a été particulièrement cool. On prend le bus vers 10h30 et on y reste quasiment jusqu'à 13h. Il fait beau, l'eau est bonne, la piscine est top et on est tranquilles entre potes. What else ? Tant pis donc pour BLACK TRIP et GIRLSCHOOL, que j'aurais bien aimé voir, et pour DELAIN mais eux ne m'intéressaient pas. Je pouvais pas, j'avais piscine ! Et puis le temps de rentrer, de se préparer, de manger, de boire, de raconter des conneries, l'après-midi est bien entamé ! On loupe en route également TANKARD (l'objectif initial était d'être sur le site au moment où ils commenceraient, ce qu'on a copieusement foiré !) et GREAT WHITE (pas spécialement fan, ça aurait été juste par curiosité et pour pouvoir dire que je les ai vus une fois). Cinq groupes loupés quand même, ça ne fait pas très sérieux ! Mais ça fait du bien aussi d'être en mode Allemands au camping !

On se bouge enfin vers 16h30 pour ne pas louper GRAVE DIGGER. C'est l'un de mes groupes préférés depuis une quinzaine d'années donc même si je ne les sens pas dans leur meilleure forme de leur histoire, je n'allais quand même pas les louper ! Leur album de réenregistrements de leurs vieux titres sorti en début d'année, "Exhumation - The early years", est sympa mais pas essentiel non plus. Mais ça laissait augurer d'une setlist sympa avec l'exhumation (c'est le cas de le dire !) de vieux titres pas joués depuis assez longtemps. En fait pas vraiment. J'ai même trouvé ça assez convenu. "Headbanging man" certes impeccable pour débuter un show mais ils la jouent souvent et il font toujours "Heavy metal breakdown" pour conclure. Dans les vieilleries, seule "Wedding day" se distingue (et ce n'est pas leur meilleure des années 80). Pour le reste, circulez il n'y a rien à voir ! Rien d'inédit en tout cas... En plus, le groupe a un son vraiment pourri qui gâche un peu le plaisir. Chris Boltendahl est toujours un bon frontman, sympa et communicatif. Il bouge beaucoup et fait beaucoup participer le public (qui n'est pas spécialement à fond dedans...). Mais je l'ai déjà vu dégager beaucoup plus d'énergie dans le passé. A 54 ans maintenant, il avance dans l'âge, aussi... Après ce concert n'était pas vraiment mauvais non plus. C'est passé vite et c'est toujours un plaisir de réentendre en live des hymnes comme "The round table", "The dark of the sun", "Excalibur", "Ballad of a hangman" ou l'inévitable "Rebellion", même avec un mauvais son. Il y a aussi quelques morceaux récents tels que "Tatooed rider" et "Season of the witch" qui ne font pas du tout tâche. Par contre, "Highland farewell" est assez faible et ne mérite pas sa place, surtout quand on voit qu'ils ont viré des grand classiques comme "Knights of the cross" (l'album du même nom a d'ailleurs été complètement zappé), "Circle of witches", "Lionheart" et beaucoup d'autres. Mais jusqu'à présent, je m'étais toujours éclaté avec Grave Digger, avec quelques concerts d'anthologie dans le lot. Là c'est juste un bon moment, sans plus, et je reste sur une impression mitigée.

Setlist de GRAVE DIGGER :

Headbanging Man
The Round Table (Forever)
The Dark of the Sun
Ballad of a Hangman
Season of the Witch
Excalibur
Wedding Day
Tattooed Rider
Highland Farewell
Rebellion (The Clans Are Marching)
Heavy Metal Breakdown

 
 
 
Après cette relative déception sur Grave Digger, le niveau des concerts va monter en puissance pour atteindre le nirvana ! Après l'acier teuton de Grave Digger, on passe à un vieux groupe anglais des années 70 que j'adore et que je rêvais de voir depuis les cinq ou six ans (à peine) que je les connais. Il s'agit de URIAH HEEP dont le Bang Your Head est à ma connaissance le seul festival metal qu'ils font cet été avec le Leyendas del Rock dans le sud de l'Espagne. D'ailleurs, c'est lorsque j'ai vu qu'ils étaient annoncés que je me suis définitivement décidé à venir ici plutôt qu'au Rock Fest Barcelone ! Comme beaucoup de vieux groupes de cette époque, les papys s'en sortent à merveille. Ils ont plus de quarante ans de bouteille donc la maîtrise instrumentale et l'art de tenir une scène, ils connaissent ! Ca commence tranquillement avec "Gypsy" et ça envoie du bois à partir du deuxième morceau avec "Look at yourself", la chanson du Heep que je connais depuis longtemps et dont j'ai longtemps été persuadé que c'était un morceau de Gamma Ray (qui en a fait une reprise sur leur premier album, "Heading for tomorrow", qui est l'un des premiers CD's que j'ai acheté de ma vie, à l'âge de 16 ans). Et ça fait plaisir de l'avoir, parce qu'elle déménage bien ! Après, je ne connais pas tout de ce qui a été joué. Le dernier album, "Outsider", est très bien représenté avec trois chansons mais je ne l'ai pas encore écouté. Ce qui a été joué passe en tout cas très bien. Sinon, "July morning" est belle à donner des frissons et "Lady in black" qui conclut le show est un superbe morceau de metal épique sorti dix ans avant que le concept de metal épique ne soit inventé. Les membres du groupe ont atteint voire bien dépassé la soixantaine mais ils ont une énorme classe, un charisme naturel qui s'ajoute à une belle maîtrise instrumentale. Et la voix de Bernie Shaw est belle et sans fausse note. On compare souvent Uriah Heep à Deep Purple musicalement. Je pense que c'est surtout dû à la présence importante d'orgue Hammond et au fait qu'ils soient de la même génération, en fait, parce qu'ils ont un côté folk et prog rock plus développé. Mais surtout, en terme de forme actuelle, je trouve Uriah Heep bien plus affûté, notamment au niveau du chant où Bernie Shaw est très largement supérieur à Ian Gillan. J'en attendais beaucoup et je n'ai pas été déçu. Je suis bien content d'avoir enfin eu l'occasion de les voir.

Setlist de URIAH HEEP :

Gypsy
Look at Yourself
Shadows of Grief
Stealin'
The Law
Sunrise
One Minute
Can't Take That Away
July Morning
Lady in Black





 

 

On monte encore d'un cran avec DIRKSCHNEIDER, c'est à dire Udo qui ne joue que du Accept. Il avait annoncé l'été dernier qu'il ferait une tournée spéciale Accept de l'époque où il en était le chanteur emblématique, et qu'après il tournerait définitivement la page et ne jouerait plus que des titres de U.D.O. Et il tourne donc sous le patronyme de son nom de famille afin que ce soit bien dissocié de son groupe (malgré le fait que ce soient les mêmes membres). Contrairement à certains qui étaient ultra-enthousiastes, j'étais très sceptique sur la démarche. Ca me donnait un peu l'impression qu'Udo, en conflit ouvert avec Wolf Hoffmann et sa femme (qui est la manageuse d'Accept), voulait à la fois se venger de son ancien groupe et tirer des profits du net regain de popularité d'Accept ces dernières annéessans lui (alors que c'était lui qui avait refusé de faire partie de la reformation). Lui expliquait que c'était par respect pour son groupe et ses musiciens actuels, qui n'avaient pas à être éclipsés par Accept. Toujours est-il que la nouvelle m'avait plus affligé que fait sauter de joie. Mais je me suis trompé : cette tournée est fabuleuse ! J'avais du mal à croire les avis dithyrambiques que j'avais pu lire ou entendre de leurs prestations en Allemagne et en Espagne au printemps. Il fallait donc que je voie ça de moi-même, et un festival est une bonne occasion pour ça. En plus en Allemagne, devant son public, il y a de quoi faire quelque chose de sympa. Ca a été au delà de mes espérances. Accept est un de mes groupes préférés, la setlist parle d'elle-même : "Breaker", "Burning" et "Screaming for a love bite" ne sont plus joués par le Accept actuel, et les autres classiques ont fait l'objet d'une interprétation aux petits oignons, avec un public qui suit bien. Et puis le groupe Dirkschneider possède un avantage sur Accept qui se remarque bien sur scène : même si l'image d'Udo est mise en avant en premier lieu, c'est un vrai groupe. Et même une famille, puisque la batterie est assurée par Sven Dirkschneider, le fils à papa. Et Udo, c'est Udo, voix emblématique et frontman. Mais aussi un mec qui ne s'est jamais pris pour ce qu'il n'était pas, qui traite bien ses musiciens et les laisse s'exprimer. Chacun a droit à son solo (court donc agréable) et peut communiquer librement avec le public. On sent vraiment des mecs qui se font plaisir et sont heureux d'être ensemble sur scène. A l'inverse, dans Accept, les patrons sont Wolf Hoffmann et Peter Baltes au point que le chanteur Mark Tornillo ne peut pas avoir un vrai rôle de frontman tant son guitariste virtuose au crâne sans poil occupe la place. Ils sont excellents aussi, mais j'ai trouvé plus d'authenticité et de passion chez Dirkschneider. J'ai vu un certain nombre de fois U.D.O. en live, ça variait entre moyen et excellent. Là, c'était un concert d'anthologie. Je ne les attendais absolument pas à ce niveau. J'espère donc que la tournée d'adieu à Accept sera prolongée d'un an ou deux histoire d'avoir une autre occasion de les voir. Zugabe !


Setlist de DIRKSCHNEIDER :

Starlight
Midnight Mover
Breaker
Princess of the Dawn
Restless and Wild
Son of a Bitch
Screaming for a Love-Bite
Metal Heart
Fast as a Shark
Balls to the Wall
Burning
 
 

 

 

Ce concert d'Accept version Udo m'a mis sur un nuage dont je ne vais pas redescendre de la soirée. ICED EARTH va même m'y faire monter encore plus haut. La tête d'affiche de ce dernier jour du Bang Your Head 2016 y fait sa seule apparition en Europe cette année. Leur prestation ici-même en 2013 m'avait espanté et m'avait aussi réconcilié avec le groupe, que je trouvais méconnaissable avec Tim Ripper Owens au chant et que le bref retour de Matthew Barlow au chant n'a même pas réussi à sauver (la faute à un manque d'inspiration de Jon Schaffer à cette époque). Heureusement, ça va beaucoup mieux depuis qu'il y a Stu Block derrière le micro. Non seulement il est aussi bon que Barlow vocalement, voire meilleur car il a un registre plus large, mais en plus il a une meilleure présence scénique (ta mère !). Il fait le show à lui tout seul. Du reste les autres membres du groupe ne se mettent pas trop en avant (pas même Jon Schaffer, qui a pourtant l'air d'avoir une seconde jeunesse avec ses cheveux et sa barbe teints en noir), mais Stu le beau gosse occupe tout l'espace. Et puis Iced Earth en tête d'affiche, c'est la garantie d'un show pro et carré à l'américaine, avec le gros son et un light show magnifique. Tout ça va donner un concert magique, avec en gâterie six morceaux de "The dark saga" (dont c'est les vingt ans de la sortie cette année) dont le sublime "A question of Heaven" C'est un peu difficile en fait d'en faire une description précise et complète tant j'étais à fond dedans, à headbanguer et chanter les refrains, mais j'avais les poils qui frissonnaient du début à la fin. Juste histoire d'avoir quelque chose à redire, il y a une bizarrerie dans le choix des morceaux avec l'absence de "Stormrider". Cette chanson est pour moi LE morceau de Iced Earth, avec son riff tronçonneuse si caractéristique du son de guitare de Jon Schaffer. Je l'aurais vue en morceau de fin, juste après "Watching over me". Cela étant, cette dernière est tellement magnifique et m'évoque tellement de souvenirs qu'un final dessus ne peut pas me poser de problèmes. Pour tout le reste, c'était la perfection. On est vraiment loin de l'époque avec Tim Ripper Owens où je m'étais endormi au beau milieu de leur prestation au Wacken 2007 tellement c'était mauvais. Iced Earth est bien redevenu un top band, et le montre de manière éclatante avec ce concert d'anthologie. ça peut surprendre de les voir en tête d'affiche d'un festival assez important en 2016, mais ils y avaient plus que leur place. C'était tellement bon que je les ai même trouvés encore meilleurs que Twisted Sister, ce que je croyais impossible. Twisted, c'était fabuleux, génialissime, mais on savait à quoi s'attendre ; Iced Earth, c'était magique et en plus avec l'effet de surprise en plus qui augmente l'orgasme quand on n'attendais pas un groupe à un tel niveau !

Setlist d'ICED EARTH :

Dark Saga
Plagues of Babylon
Democide
Vengeance Is Mine
Burning Times
V
Pure Evil
I Died for You
Cthulhu
Damien
Slave to the Dark
A Question of Heaven
My Own Savior

Dystopia
The Hunter
Watching Over Me


Après ce fabuleux concert, c'est le discours de remerciement en allemand dans le texte des organisateurs, suivi d'un feu d'artifice. Quand on voit le feu d'artifice du Hellfest, ça fait très cheap en comparaison, mais quelle importance ?


C'est pas tout ça, mais il reste encore un concert à aller voir à la salle ! Hors de question de louper CREMATORY, que l'on ne verra jamais hors d'Allemagne. C'était envisageable dans les années 90, mais depuis leur retour en 2004, s'ils sortent régulièrement des albums, les tournées sont à dose homéopathique pour eux. Comme en 2013, c'est donc Crematory qui clôture le Bang Your Head. Cela fait toujours bizarre de voir un groupe de gothic metal fermer le bal d'un festival orienté à 80% heavy, hard rock et thrash, mais un peu d'éclectisme n'est jamais un défaut. Et surtout, j'aime Crematory d'amour ! En 2013, c'était émouvant aux larmes. Là, ce sera à peu près pareil. Contrairement à Satan la veille où je ne suis pas parvenu à rentrer dedans après la mandale de Twisted Sister, là, on est tous chauds patate avec la dose d'adrénaline et d'alcool qu'il faut pour être à fond, dans la lignée des trois concerts qui ont précédé. Je n'ai donc aucun problème de passer du heavy d'Iced Earth à l'ambiance dark de Crematory. Tout devant, on était cinq Français à fond la caisse au millieu d'Allemands qui hallucinaient qu'on soit aussi à fond sur un groupe au son complètement teuton ! J'adore leur dernier album, "Monument". Les trois extraits joués, "Everything", "Haus mit Garten" et surtout la magnifique "Ravens calling" passent parfaitement l'épreuve du live. Le groupe bénéficie du son et du light show qu'il faut, en tant que tête d'affiche dans la salle. Je n'ai pas la setlist exacte, mais les hymnes du groupe (surtout ceux de la période post-reformation, en fait) ne manquent pas. Les "Greed", "Fly", "Höllenbrand", "Tick Tack", "Kommt näher", "Revolution" sont bien au programme et fonctionnent toujours aussi bien. Même les morceaux de "Shadowmaker", album que je n'ai jamais trop aimé car beaucoup trop electro, passent comme une lettre à la poste. Pris séparément, il faut reconnaître que "Antiserum" est un bon hymne. Manquent juste les magnifiques reprises de Sisters Of Mercy et Depeche Mode, respectivement "Temple of love" et "Black celebration". Mais le final sur "Tears of time" est émouvant au possible. Et c'est sur cette note que se terminera ce Bang Your Head 2016 au niveau des concerts, dans l'amour et la félicité !


Après ça, l'adrénaline étant toujours là, il n'y a pas de fatigue et en plus la nuit n'est pas très froide donc un petit tour à la Ballroom s'impose histoire de finir ça en beauté ! Le lendemain, bien sûr, ce sera difficilement et à contrecoeur que nous déferons les tentes pour revenir dans le monde réel, et d'autant plus quand on sait les événements qu'il y a eu dans ce monde réel de merde pendant que nous faisions la fête pendant quatre jours au pays des bisounours. Mais le retour s'est bien passé, par beau temps, sans embouteillage ni en Allemagne ni en France (ce qui n'était pas gagné car c'était quand même le week-end du 14 juillet), et surtout en très bonne compagnie.

Bilan de ce Bang Your Head cuvée 2016 : excellent ! Vingt-six groupes vus avec seulement trois déceptions sans que ce soit catastrophique non plus avec Slayer, Impellitteri et Grave Digger. Annihilator n'a pas été extraordinaire non plus mais eux sont en progrès par rapport à l'année dernière. J'ai pu aussi voir des groupes que je voulais voir depuis longtemps : Manilla Road et Uriah Heep qui se sont montrés à la hauteur ; Impellitteri non mais au moins je l'aurai vu. Il y a eu aussi de bonnes surprises de groupes dont je n'attendais rien ou que je n'imaginais pas aussi bons comme Carcass, Pro-Pain, Leatherwolf, The Dead Daisies... Et surtout, trois concerts d'anthologie avec Iced Earth, Twisted Sister et Dirkschneider, plus Crematory dans une moindre mesure. Des lives qui resteront bien gravés dans ma mémoire ! Surtout que j'ai rarement eu des enchaînements de trois concerts ultimes sans retombée d'adrénaline dans le même festival comme ce final du samedi.
Et puis, parce qu'un festival est avant tout un moment de partage et l'occasion de faire la fête avec des potes qu'on ne voit pas forcément dans l'année, ce Bang Your Head a été au top niveau humain, avec un nombre impressionnant de barres de rire. Donc pour tous ceux dont j'ai croisé la route à Balingen cette année, qui sont nombreux et se reconnaîtront, je vais paraphraser Valérie Trierweiler en vous disant merci pour ces moments !
Tout ça fait que c'est l'un des meilleurs Bang Your Head que j'ai pu faire, et que je le mets dans le top 10 de mes meilleurs festivals à ce jour.

 

 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Je partage totalement la ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    MetalDen
    Un superbe moment passé avec ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    Jean-Marc PEREZ
    Très bon album, qui plus est, le ...

    Lire la suite...

     
  • MICHAEL SCHENKER FEST - Resurrection - Nouvel Album

    FranckAndFurious
    Mickael Schenker est heureux !

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    FranckAndFurious
    Pas mieux que Metalden et Terry ...

    Lire la suite...

     
  • MAIDA VALE Madness Is Too Pure

    barjozo
    Excellent album! Merci pour ta ...

    Lire la suite...

     
  • MAIDA VALE Madness Is Too Pure

    John Markus
    https://www.youtube.com/watch ...

    Lire la suite...

     
  • MANIGANCE Machine Nation

    terry RM
    Manigance c'est maintenant sept ...

    Lire la suite...

     
  • WHITESNAKE Flesh & Blood

    FranckAndFurious
    Précision sur la collection ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 308 invités et aucun membre en ligne