0
0
0
s2smodern

Michael Schenker's Temple Of Rock 2015 Paris Toulouse Marseille Bourg En Bresse

Avec pas moins de cinq dates en France, Michael Schenker s'est montré attentionné envers notre pays,

où il se borne en général à un concert à Paris et puis basta. Pour Toulouse, ils ont vu les choses en grand puisque c'est au Bikini que le frère de Rudolf Schenker vient avec son groupe, qui ne s'appelle plus MSG depuis quelques années mais Michael Schenker's Temple Of Rock. Il a un line-up séduisant sur le papier avec l'ex-Rainbow (entre autres) Doogie White au chant et les ex-Scorpions Francis Buchholz et Hermann Rarebell à la section rythmique. J'avoue quand même que ce line-up ne m'avait pas spécialement convaincu quand j'avais vu le groupe au Bang Your Head 2014 mais Michael Schenker étant une légende du hard rock avec 40 ans de carrière, il n'y avait pas de raison de ne pas aller le voir alors qu'il passait dans ma ville. Malheureusement, tout le monde ne s'est pas dit ça à Toulouse, parce qu'il n'y a pas grand monde ce soir au Bikini. L'effet du dimanche soir ? La concurrence avec UFO, programmés dans la même ville deux jours après ? Ou tout simplement le fait que MSG n'ait jamais eu un succès retentissant dans notre pays ? Parce que je me rappelle que la seule fois où je l'avais vu à Paris, en 2006, c'était dans un demi Elysée Montmartre. Et là, l'affluence correspond à un gros quart de la capacité du Bikini (qui est peu ou prou la même que celle de l'Elysée de l'époque), donc environ 400 personnes présentes. Et pas les plus jeunes ! Je crois que je n'ai jamais vu une moyenne d'âge aussi élevée à un concert de hard rock ou de metal.  Ça ne me gêne pas outre mesure de voir des vieux à un concert, sauf qu'ils ne bougent pas beaucoup et qu'on avait vraiment l'impression d'être dans une maison de retraite alors que les groupes se bougeaient bien...


La première partie est assurée par '77. Ces Barcelonais sont loin d'être des inconnus à Toulouse. Ils avaient joué l'année dernière en première partie de D-A-D (date historique puisque c'était le tout premier concert de metal au Metronum, qui avait ouvert deux mois avant), et encore avant avec Koritni. Ils ne m'avaient pas trop convaincu la dernière fois. Il faut dire que ce groupe ne se caractérise pas précisément par sa personnalité et son originalité. A l'origine tribute band à AC/DC période Bon Scott exclusivement, ils se sont mis à composer leurs propres chansons... Oui, ce sont bien leurs chansons et pas des reprises d'AC/DC ! Même si on n'aurait pas dit... Musicalement, il faut être clair : '77 n'apporte strictement rien. Il n'y a pas la moindre touche personnelle dans leurs chansons. Mais après tout c'est aussi le cas d'Airbourne, qui a pourtant un succès énorme. Mais les Catalans savent tenir une scène. Ils sont motivés, ils se bougent, ils ont un bon look et bénéficient en plus d'un excellent son. ça fait donc que même si ça ne casse pas trois pattes à un canard, ça passe bien. Du AC/DC en live est toujours un bon moment, de toute manière et le groupe reçoit un bon accueil. Ce n'est clairement pas un moment inoubliable mais ça fait de bons tapas !


Après, c'est le plat de résistance avec MICHAEL SCHENKER'S TEMPLE OF ROCK. Comme je le disais, je n'avais pas été convaincu par leur prestation au Bang Your Head 2014. Le groupe était en pilotage automatique, Doogie White pas toujours au top et la setlist était assez bancale avec en particulier beaucoup de morceaux de Scorpions qui n'avaient rien à faire là. On pourra y faire les mêmes reproches sur cette tournée aussi. Je ne comprends pas ce que foutent des morceaux comme "Blackout" ou "Rock you like a hurricane" à un concert de Michael Schenker. Celui-ci n'a joué dans le groupe de son frère que sur deux albums et surtout il n'a jamais composé ces chansons-là. On peut dire que c'est parce que c'est son frère, ou parce que Buchholz et Rarebell sont aussi des ex-Scorpions... Mais je trouve quand même sa légitimité à jouer ces titres assez discutable, contrairement aux tubes de UFO puisque, s'il n'a pas forcément composé ceux-ci, au moins il a joué sur les albums et les a longtemps défendus sur scène avec Phil Mogg. Et bizarrement, assez peu de titres de MSG ont été joués. Pourtant il y en a des bons et "Attack of the mad axeman" a été l'un des grands moments du concert. Même pas un "Armed and ready" ou un "Cry for the nations" !
Question interprétation, tout n'était pas toujours juste non plus. Hermann Rarebell n'est pas le batteur le plus fin qui soit, Doogie White est meilleur sur certains morceaux que sur d'autres (et sur ceux de Scorpions, c'est carrément du massacre en règle).
Mais toutes ces imperfections ont été compensées par un groupe au taquet. Car l'envie était là. Doogie White est un bon frontman et surtout Michael Schenker possède une classe énorme. Il a arrêté les excès. Plus de drogues et surtout plus d'alcool pour lui depuis quelques années, et sa sobriété qui perdure lui va très bien. Il a le sourire en permanence et affiche son bonheur d'être là. Et question guitare, c'est un génie. Ce n'est pas un shredder, il ne fait pas non plus trop dans la démonstration de technique, par contre il a un feeling rare avec son instrument. C'est bien mis en valeur par les conditions techniques comme d'habitude parfaites du Bikini. En plus, le groupe ne se fout pas de la gueule du public puisqu'ils jouent une heure trois quarts, qui passe somme toute assez vite. Donc malgré la faible affluence et le public âgé et peu réactif, c'était bien !

Playlist de MICHAEL SCHENKER'S TEMPLE OF ROCK :

Doctor Doctor
Live and Let Live
Lights Out
Where the Wild Winds Blow
Natural Thing
Before the Devil Knows You're Dead
Victim of Illusion
Lovedrive
Coast to Coast
Vigilante Man
Saviour Machine
Too Hot to Handle
Lord of the Lost and Lonely
Rock You Like a Hurricane
Rock Bottom
Attack of the Mad Axeman
Communion
Blackout

 Pierre

 

 

 

 

 

 





 


 

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 23367 invités et 5 inscrits en ligne

  • fab
  • FranckAndFurious
  • John MarKus
  • noursmetal
Mer, Fév 14, 18 barjozo Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 136
Profitons de cette ré-édition chez Heavy Psych Sound du premier Nebula paru en 1998 chez Relapse, pour se remémorer un petit historique stoner .
Vous en avez l’habitude maintenant, un petit retour sur quelques albums qui méritent qu’on en parle sur Meeting. On commence par Pacific Daydream le dernier album du groupe de pop rock Us, Weezer.
"Meilleure vente effectuée dès la première semaine de commercialisation, depuis 15 ans..."
Mar, Fév 13, 18 Phil93 Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 268
1983 : Thin Lizzy décide de mettre un terme à une carrière prolifique suite aux écarts regrettables de son leader, Phil Lynott.
Grâce à Sebastien Chabot, chanteur guitariste de GALDERIA, j'ai appris l'existence des norvégiens de KELDIAN. A l'époque, ce fut le coup de foudre !
Jeu, Fév 08, 18 Fab AOR 350
Je n'en suis encore pas revenu !!! Robin Beck est née en 1954 ??????? Putain plus de 60 balais et un physique toujours au top.
Mar, Fév 06, 18 John Markus Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 330
Troisième opus pour le légendaire guitariste Américain d'Aérosmith, né le 10 Septembre 1950 à Lawrence, dans le Massachussets.
Mar, Fév 06, 18 FranckAndFurious Metal Melodique Progressif Symphonique Gothique 129
Quelle ironie que de présenter un premier album de la part de musiciens aussi chevronnés, à la discographie aussi longue que le bottin !?
Dire que l'on attendait cette nouvelle galette des scandinaves est un doux euphémisme tant " The Children of the night " datant de 2015 nous avait excité le système limbique et inondé de dopamine, comme sous la giclée d'une méga-dose d'endorphines vénales.
Lun, Fév 05, 18 barjozo Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 94
Et de neuf! Après un correct " Bloodstone & diamonds " paru il y a (déjà) 4 ans, ayant fait suite à un très bon " Unto the locust " datant quant à lui de 2011, revoici venir la bande à Robb Flynn (gratteux, compositeur, mélodiste et hurleur en chef) avec un "Catharsis" expiatoire en plein début d'année et dans les frimas de l'hiver.
Dim, Fév 04, 18 FranckAndFurious Live report 636
Attention ! Soirée 3 en 1 au programme ! 1 comme qualité 3 comme 3 bons groupes 3 comme 3 surprises et avant premières 3 comme 3 montagnes
Au départ j’ai cru que Michael Oakley était le fils du chanteur de Human League jusqu’à ce que je m’aperçoive que ce dernier c’était Phil Oakey !!!
NOUVEL ALBUM Actuellement disponible depuis le 26 janvier CD, double vinyle (avec MP3 + titre bonus) & digital Edition limitée (5000 copies) : double vinyle rouge (avec MP3 + titre bonus) Coffret : CD + double vinyle + 2 dessous de tasse + carte postale + titre bonus
Depuis le temps que je m’étais promis d’évoquer Nathan Angelo…La sortie l’an dernier de son nouvel essai, A Matter Of Time m’en donne ENFIN la possibilité.
Sam, Jan 27, 18 barjozo Hard Rock - Heavy Metal - Power Metal 435
Il y a bien longtemps que je n'avais pas pris un tel pied en écoutant une galette du Satch.