0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Avec leur précédent album, 11 Dreams, les Danois de MERCENARY amorçaient un virage plus mélodique et s’offraient au passage la place d’album du mois dans le magazine Allemand Metal Hammer.

Ce quatrième opus démontre plus que jamais que le groupe semble gommer encore un peu plus ses aspects « extrêmes » pour en arriver à un savant mélange de Melodic Death et de Heavy Mélodique flirtant parfois avec le Prog Metal. Que d’évolution depuis le Death/Thrash de leurs débuts ! Ces musiciens ont su ingérer progressivement les genres musicaux qui les inspirent tout en évitant certains clichés. Au niveau du chant d’abord : très peu de voix Death ou de screams ici, du moins ils sont le plus souvent utilisés en fond derrière le superbe chant (et la superbe voix) de Mikkel Sandager. Les claviers ensuite : omniprésents, on s’en doute, mais utilisant nombre de sons différents et de styles de jeux variés. Si l’ossature générale de l’album se tourne souvent du côté du Melodic Death grâce à ces guitares puissantes et ces rythmiques qui peuvent rappeler des IN FLAMES et autre SOILWORK incontournables, la recherche mélodique au niveau des chants/refrains est ici plus poussée à tel point qu’on en oublie complètement les racines premières du groupe, ce qui est le cas sur pratiquement tout les titres et il suffit pour s’en convaincre de prendre au hasard les superbes Lost Reality, Soul Decision, My Secret Window, The Hours That Remain (des exemples parmi tant d’autres) dont les refrains laissent littéralement sur le cul. Les aspects Heavy Mélodique sont présents sous forme de ponts ou même sur certains couplets/refrains qui peuvent faire penser à des pointures comme EVERGREY, certaines parties claviers/guitares se rapprochent parfois d’un Metal Prog. accessible (l’excellente mélodie de synthés et le passage solo du génial Obscure Indiscretion par exemple), et MERCENARY tentent même avec bonheur et réussite une approche Metal Gothic à la TO/DIE/FOR sur l’émouvant My World Is Ending.

Bien plus qu’un album du mois cette fois ci, The Hours That Remain mérite d’être considéré comme une sortie majeure grâce au talent de ces musiciens qui ont sûrement trouvé là le bon compromis pouvant aussi bien réunir les fans d’un SOILWORK que d’un EVERGREY.

 



Highlights : Redefine Me, My World Is Ending, Lost Reality, Soul Decision, Obscure Indiscredtion, My Secret Window, The Hours That Remain...

Tracklist :
01. Redefine Me
02. Year Of The Plague
03. My World Is Ending
04. This Eternal Instant
05. Lost Reality
06. Soul Decision
07. Simplicity Demand
08. Obscure Indiscretion
09. My Secret Window
10. The Hours That Remain

Line Up:
Mikkel Sandager (chant)
Martin Buus (guitare)
Jakob Molbjeg (guitare)
Morten Sandager (clavier + chœurs)
René Pedersen (basse + chant)
Mike Park (batterie)


Label :

Sortie :

Production :

Century Media

21/08/2006

Jacob Hansen


Discographie :
Supremacy [MCD] (1996)
First Breath (1998)
Everblack (2002)
11 Dreams (2004)
Retrospective (2006)
The Hours That Remain (2006)
Architect Of Lies (2008)

Notes des visiteurs

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 18880 invités et 4 inscrits en ligne

  • barjozo
  • CaSSouX
  • John MarKus