0
0
0
s2sdefault

Le suicide récent de Scott Weiland pourrait donner un côté lugubre ou carrément évoquer l’oraison funèbre à la chronique de cet album,

qui sera donc le seul et unique avec la formation originelle. Ce "super" groupe comme les médias spécialisés se plaisent à l'évoquer quand un combo se monte sur la base de musiciens déjà aguerris, comprenait donc outre le chanteur sus-cité (R.I.P.), le bassiste John Moyer (ayant fait ses classes chez Disturbed, et plus récemment Adrenaline Mob et la nouvelle mouture de Queensrÿche), le batteur Vince Votta et son frère Jon à la guitare, ainsi que le guitariste Ron "Bumblefoot" Thal qui officie également dans le Guns N'Roses période 'Chineese Democraty'.

10 morceaux composent l'album puisque le 11e, qui ouvre la galette n'est qu'une petite intro à la guitare sèche ("Black rain"). Les choses commencent vraiment avec Small batch wiskey au rythme assez lourd. D'emblé on notera une production carrée. Gros bémol tout de même sur la (les) voix trop travaillées au vocodeur...mais au final le titre est assez plaisant même après plusieurs écoutes.
Time everytime : titre phare avec son refrain entêtant, sa rythmique bien cadencée. Bien sûr on pense aux années 80 et à du glam (style Ratt ou Cinderella) ce qui ne fait pas très moderne, mais franchement c'est très bien fait et moi j'accroche...Get on down ensuite est une sorte de ballade langoureuse qui fait évoquer les Red Hot avant qu'ils n'aient tiédis (sic). Grand applause accélère franchement ensuite mais dérape un peu sur les choeurs et les breaks pas toujours bienvenus...A écouter pour se faire son idée.
A ce stade de l'écoute, on hésite un peu à stopper pour passer à autre chose, faut bien l'avouer!
Mais bon, j'ai quand même poursuivi et persévéré : Till the dust is gone. Encore une intro langoureuse (Red Hot du style "Californication" tant le chant nous renvoie inéluctablement vers cette référence) pour une ballade qui contrairement à la première envoie un peu de bois par instants. Pas désagréable.
Death of it. Encore un morceau lent, 3e ballade donc. Bon refrain. Bons arrangements. Un titre bâti pour des passages radios... Superstar déboule ensuite et on se dit qu'on a bien fait d'insister. Morceau bien construit démarrant par une guitare virevoltante, une rythmique lorgnant du côté des 90s, côte ouest des US...et un chant plus hargneux, du meilleur effet. Très bon morceau. Aqualung vient en avant dernière position et garde un cap plus agressif. Alors là oui, on se dit qu'on a bien fait de 'tenir bon' jusque là, et surtout jusqu'au monstrueux The Drift [LE titre de la galette] qui conclut le LP de bien belle manière, dans un style très 'électrifié', précédé cependant d'un dispensable Long ago, morceau très rock-FM (4e ballade).

En conclusion, un album qui se laisse aisément écouter pour qui aime les années 80 et les ballades, mais qui ne restera pas dans les annales barjoziennes...






Tracklist : Line Up :  

1          Black Rain
2          Small Batch Whiskey
3          Time Everytime
4          Get on Down
5          Grand Applause
6          Til the Dust Is Gone
7          Death of It
8          Superstar
9          Aqualung
10        Long Ago
11        The Drift

Scott Weiland (chant)
Bumblefoot (guitare)
John Moyer (basse)
Jon Votta (guitare)
Vince Votta (batterie)
am


 

 

Label: century media records
Date de sortie: 8 juin 2015


Discographie :

s/t 2015


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 695 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles