0
0
0
s2sdefault

Sans pour autant sombrer dans une sensiblerie fort déplacée, que de bonheur non dissimulé lorsque j'appris en 1984 que :
1- le groupe se reformait après 8 ans d'inactivité dans sa formation la plus légendaire qui soit en fait 11 si l'on évoque la Mark II bien évidemment),
 2-le groupe allait sortir un nouvel album et 3-le groupe était sur le point d'entamer une tournée mondiale passant deux soirs de suite les 8 et 9 juillet 1985 à Bercy.
Un groupe qui comme beaucoup ici avait contribué à la lente élaboration de mon parcours musical, un groupe que je n'avais pas eu la chance de voir dans les 70's parce que trop jeune (11 ans en 1973) ni en même en vidéo parce qu'à l'époque les magnétoscopes, on n'en avait pas. Les plus jeunes n'entendront pas forcément ce discours passéiste. Bref, Deep Purple daignait enfin repointer le bout de son nez et c'était là, l'essentiel. A la limite, on se foutait de savoir comment ils allaient jouer, on les voulait tous les cinq ensemble et au final, on se disait forcément que ce serait forcément bien.
Inutile donc de préciser que j'attendais avec impatience même aujourd'hui la sortie d'un double live de cette tournée faisant la promotion de l'album Perfect Strangers que je considère comme remarquable en tout point. Mais là, ce n'est que mon avis. Souvenir donc d'un temps béni.
Eh oui, temps béni où avec Ronan, nous prenions le temps d'écouter chez William (un pote que j'avais connu étant gamin et que j'avais revu lors du décès de mon cousin à cette époque-là) d'excellents bootlegs de la tournée (Melbourne en faisait partie) qui avait donc débuté en Australie à Perth le 27 novembre 1984. Courant 85, paraissait un excellent double live bootleg au son plus que correct intitulé Highway Stars enregistré au Memorial Drive d'Adelaide le 30 novembre 1984 (jour de l'anniversaire de Roger Glover), un live qui mettait en exergue le fait que le groupe était visiblement heureux de rejouer ensemble laissant les vieilles rancunes au placard. Et cela s'entendait notamment sur les versions de Strange Kind Of Woman (incluant Jesus Christ Superstar et Waltzing Mathilda), Under The Gun où notre ami Blackmore nous balançait un solo (sans doute plus "métallique" qu'à l'accoutumée) du plus bel effet, un Smoke On The Water où sur certaines dates, Glover et Blackmore échangeaient basse et guitare (notamment à Paris sur la première date) tout comme donc sur ce Perfect Strangers Live qui vient de voir le jour et qui propose une set-list de feu (dont 5 extraits de Perfect Strangers) et ce, dans l'antre du Sydney Entertainment Center le 12 décembre 1984. Il est regrettable de ne pas avoir opté pour le concert du lendemain car l'ex-Beatle George Harrison fut invité à jammer avec le groupe sur Lucille.
L'interrogation concernait le chant de Ian Gillan dont on savait qu'il avait été sérieusement entamé par la tournée Born Again de Black Sabbath. Une voix pas forcément transcendante non plus mais qui, ceci dit, assurait l'essentiel sur un Child In Time endiablé mais également sur un Space Truckin' démontrant que le quintet était en parfaite osmose. On connaitra bien pire par la suite.
Le Blackmore, ce qui est rare et cela mérite d'être souligné, il sourit à Gillan sur Strange Kind Of Woman et vient même un peu plus tard faire une accolade à Glover. Je vous l'ai dit en intro : ce furent des moments bénis qu'on ne reverra malheureusement plus. Lord (que l'on ne voit pas trop, à part sur son solo largement moins inspiré que celui qu'il effectuait en 93, à mon humble avis) et Paice sont remarquables de virtuosité et d'efficacité.

Ces concerts australiens sont évidemment connus pour faire partie des meilleurs de la tournée, certes meilleurs que les deux shows parisiens donnés neuf mois plus tard qui, ceci dit, ne furent pas pires que certains donnés encore il y a encore quelques années parce qu'effectivement, à Bercy, notre Gillan était bel et bien malade et assura tant bien que mal, soulagé qu'il fut de ne pas avoir à interpréter Child In Time. Mais bon, on s'en fout, ils étaient là devant moi et je n'ai pas honte de dire qu'après la Toccata de Bach, j'ai essuyé une petite larmichette.

On pourra dire tout ce que l'on voudra sur la qualité du show capté sur ce Perfect Strangers Live, notamment pour des soli (peut-être bâclés, je ne sais pas, je m'en fous) de Blackmore ou bien la voix approximative de Gillan mais une chose est sure, cette tournée, je m'en souviendrai encore longtemps, bien plus d'ailleurs que ceux que j'ai vus ces dernières années.

 



 

Tracklist :

Line Up :  
01. Highway Star
02. Nobody’s Home
03. Strange Kind Of Woman
04. A Gypsy’s Kiss
05. Perfect Strangers
06. Under The Gun
07. Knocking At Your Back Door
08. Lazy (including Ian Paice drum solo)
09. Child In Time
10. Difficult To Cure
11. Jon Lord Keyboard Solo
12. Space Truckin' (with Ritchie Blackmore guitar solo)
13. Black Night
14. Speed King
15. Smoke On The Water
Ian Gillan (chant)
Ritchie Blakmore (guitare)
Jon Lord (clavier)
Roger Glover (basse)
Ian Paice (batterie)

am

 

Label :Eagle Vision
Sortie :14/10/2013
Production :n/a


Shades Of Deep Purple (1968)
The Book Of Taliesyn (1968)
Deep Purple (1969)
Concerto For Group and Orchestra - live (1969)
In Rock (1970)
Fireball (1971)
Machine Head (1972)
Made In Japan - live (1972)
Who Do We Think We Are (1973)
Burn (1974)
Stormbringer (1974)
Come Taste The Band (1975)
Made In Europe - live (1976)
Last Concert In Japan (1977)
In Concert (1980)
Perfect Strangers (1984)
The House Of Blue Light (1987)
Nobody's Perfect - live (1988)
Slaves & Masters (1990)
The Battle Rages On (1993)
Come Hell Or High Water - live (1994)
Purpendicular (1996)
Abandon (1998)
Bananas (2003)
Rapture Of The Deep (2005)

Live In Paris - 1975 (2013 -live)
 All The Time In The World (2013)
Now What ?! (2013)
Perfect Strangers Live (2013 - DVD live 1984)



Liens multimédia - videosSITE OFFICIEL 

 

 


 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 753 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles