0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Deuxième opus pour ce combo de Hard Rock, originaire d'Italie, et, formé en 1998.
Influencé par des groupes tels que Motley Crue, Poison ou encore les Quireboys, le quintet enregistre un premier E.P. intitulé The Superfaka. S'ensuit une série de concerts en Italie qui permet aux Fuel From Hell de rencontrer les producteurs Lorenzo Gavinelli et David Sion. Avec eux, nos Italiens travailleront sur de nouveaux morceaux, dont un qui a pour titre Heartbreaker, et, qui figurera sur une compilation du label Américain Perris Records. En Fevrier 2007, sortie du premier album qui a pour nom Fill You Up With Five Star Gasoline, dont la chanson Vampira sera extraite pour sortir en single, et, fera, aussi, l'objet d'un clip vidéo qui connaitra de nombreux passages TV. Le groupe tourne  en Autriche, en Slovenie, en Finlande, et, assure la première partie des L.A. GUNS.  Après quelques dates aux U.S.A en 2008, retour au pays où le groupe s'arrete, suite au départ du chanteur et du batteur. 2009, nouveau line up, première partie d'Adam Bomb, et, participations à deux compilations éditées par des labels Américains. 2012, retour en studio pour l'enregistrement de ce Easier Said Than Done sous la houlette de Riccardo Asquini, pour le label Atomic Stuff. Dès l'entame, avec Electrified, on devine qu'il va y avoir de l'éléctricité dans l'air. Un riff, au son bien maitrisé, où s'entrecroisent les guitares acérées de Steve Eighteen, et, Dam Littmanen, amorce un tempo soutenu, bien pulsé par la batterie d'Alex Count, en osmose parfaite avec la basse de Max Velvet. La voix haute et claire de Phil Lasher vient se greffer sur le tout, avant d'entamer un refrain bien fédérateur, suivi d'un chorus à deux guitares, subtilement ciselé. Meme approche avec Poison Whiskey, doté d'une couleur très Quireboys, mais aussi, avec Anything Goes qui s'apparente au Dirty Deeds Done Dirt Cheap d'AC/DC, ou, encore, Seventeen And Wasted avec son refrain en forme de slogan, ou, enfin, Bad Jane, avec son riff tranchant et syncopé. En plus rapide, on trouve Some Girls, construit dans un esprit Let There Be Rock d'AC/DC, ainsi que Midnight, avec son riff qui bourdonne façon Krokus, ou bien encore, December 89 à mi chemin entre Riot et Judas Priest, et, enfin, House Of Love, avec son riff tendu, son bon refrain et son chorus très incisif. En plus enlévé, citons Nowhere In The Night avec son chorus de shredder, ainsi que Send Me Your Love, au son clean, très aérien, et, son chorus agréablement mélodique. Bref, vous l'aurez compris voilà un album qui ne faiblit à aucun moment. Les compositions sont soignées avec de bons riffs, des chorus concis, mais ,bien envoyés, et, des refrains très fédérateurs, sublimés par des choeurs solides, en appui à la voix remarquable de Phil Lasher.


Certes, c'était plus facile à dire qu'à faire, mais, avec ce carburant d'enfer, la route de nos talentueux Italiens se trouve toute tracée pour rouler vers le succés.

 



Tracklist : Line Up :  
1. Electrified
2. Poison Whiskey
3. Nowhere in the Night
4. Some Girls
5. Send Me your Love
6. Anything Goes
7. 17 & Wasted
8. Midnight
9. December ’89
10. Bad Jane
11. House of Love

Phil Lasher (chant)
Count Alex (batterie)
Steve Eighteen (guitare, Choeurs)
Dam Littmanen (guitare, Choeurs)
Max Velvet (basse, Choeurs)

am

 

Label : Street Symphonies Records
Sortie : 11/04/2012
Production : n/a


Discographie :

Fill You Up with Fire Star Gasoline (2007)                 Easier Said Than Done (2012)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 18791 invités et 4 inscrits en ligne

  • barjozo
  • CaSSouX
  • John MarKus