0
0
0
s2smodern
Encore trop peu connus par chez nous, les Américains de DAYLIGHT DIES se positionnent néanmoins comme une valeur montante de la scène Metal à forte tendance mélancolique, confirmant avec ce troisième album les avis très positifs qu’avaient suscité les deux précédents. Si le groupe est souvent décrit comme une sorte de croisement entre OPETH et KATATONIA, il est tout aussi juste de comparer le climat parfois automnal de DAYLIGHT DIES à celui des excellents Italiens de NOVEMBRE, mois de l’année tout à fait représentatif de leurs compositions délicieusement déprimantes. Dès les premiers instants du magnifique Cathedral, on se trouve plongé dans une atmosphère particulière grâce à une courte introduction acoustique dont émane déjà une certaine tristesse qui restera palpable tout au long de l’album. Les guitares jouent la complémentarité en faisant cohabiter les accords saturés avec les arpèges souvent en sons clairs, ainsi qu’avec diverses lignes mélodiques pouvant s’apparenter à de courts solos. Les tempos sont majoritairement lents même quand la double grosse caisse fait son apparition apportant ainsi une facette différente aux climats déprimés des compositions. De très nombreux passages instrumentaux viennent s’ajouter tout au long de l’album, approfondissant les aspects très mélodiques sur lesquels les guitares claires ou acoustiques sont souvent présentes. Ces changements de climats sont fréquents tout en gardant toutefois un certain état d’esprit permettant donc des comparaisons avec OPETH et NOVEMBRE, mais aussi avec MY DYING BRIDE sur certains passages et peut être plus particulièrement avec A Subtle Violence ou encore A Portrait In White dont une ligne de guitare évoque sans mal leur fameux The Cry Of Mankind. Si le chant de Nathan Ellis est orienté « Death », la bassiste Egan O’Rourke vient apporter sa superbe voix claire sur Woke Up Lost ainsi que sur le magnifique Lost Alone qui se voit dénué de toute guitare saturée afin de laisser se dévoiler une atmosphère éthérée où des nappes de claviers renforcent la sensibilité de ce titre sublime. Lost To The Living représente un univers déprimé dont la mélodieuse tristesse est savamment distillée par les musiciens de  DAYLIGHT DIES, les promettant ainsi à un bel avenir dans le monde du Metal mélancolique.

   

 

 Highlights :  Cathedral, A Portrait In White, And A Slow Surrender, At A Loss, Woke Up Lost, Lost Alone… 

Tracklist :  
01. Cathedral
02. A Portrait In White
03. A Subtle Violence
04. And A Slow Surrender
05. At A Loss
06. Woke Up Lost
07. Descending
08. Lost Alone
09. The Morning Light


Line Up:
Nathan Ellis (chant)
Barre Gambling (guitare)
Charley Shackelford (guitare)
Egan O’Rourke (basse + chant)
Jesse Haff (batterie)

Label :

Sortie :

Production :

Candlelight Records

14/07/2008

n/a


Discographie :

No Reply (2002)
Dismantling Devotion (2006)
Lost To The Living (2008)



Note des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

  • THE NIGHTS - The Nights

    Chasseur Immobilier
    Merci pour la kro, très bon ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    FranckAndFurious
    ''Unanimisme sur cet album'' ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    MetalDen
    Superbe album, un retour au ...

    Lire la suite...

     
  • BLACK STONE CHERRY Family Tree

    MetalDen
    Pas mal en effet, mais comme ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    MetalDen
    Un peu de promotion pour l'outil ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE WALSH Black Butterfly / THE RADIO SUN Unstoppable / DUKES OF THE ORIENT / TRAGIK Tainted

    FranckAndFurious
    DUKE OF THE ORIENT. Quand ...

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    FranckAndFurious
    Merci Markus, ça fait plaisir.

    Lire la suite...

     
  • ANGRA ØMNI

    John Markus
    Belle chronique qui donne envie ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    FranckAndFurious
    Musicalement, j'accroche bien au ...

    Lire la suite...

     
  • NO ONE IS INNOCENT - LES SHERIFF - LES DESTROPOUILLAVES - Zénith de Pau - 14/04/2018

    John Markus
    Merci Franck pour ton humour ...

    Lire la suite...

     
  • REVERTIGO Revertigo

    MetalDen
    J'apprécie aussi beaucoup Mats ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. Earthrage

    Chasseur Immobilier
    Une bombe de chez bombe !!!!

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Dans Le Même Sang

    Chasseur de biens
    Pas mal du tout, certains titres ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO - Toulouse Le Zenith - 26/03/2018 40 TRIPS AROUND THE SUN WORLD TOUR

    Nico
    J'y étais aussi ! J'ai beaucoup ...

    Lire la suite...

Connexion

On Line :

Nous avons 471 invités et aucun membre en ligne