0
0
0
s2sdefault

HONEYMOON DISEASE   Part Human Mostly Beast

Dire que l'on attendait cette nouvelle galette des scandinaves est un doux euphémisme tant "The Children of the night" datant de 2015 nous avait excité le système limbique et inondé de dopamine, comme sous la giclée d'une méga-dose d'endorphines vénales.

Nous avions pu, c'est sûr, nous envoyer le petit EP "Melancholia" en 2016 en guise d'interlude, mais il nous manquait assurément une bonne dose de ce death gothique venu du froid.

Down Below a été enregistré aux Soundtrade Studios (à Solna dans la banlieue de Stockholm) et au Studio Cobra (en plein coeur de la capitale suédoise). Soundtrade, renommé pour avoir vu passer dans ses couloirs bon nombre d'artistes légendaires suédois (entre autres pour les plus connus ABBA, Yngwie Malmsteen, ou Europe) permit à Oscar Leander [petit nouveau aux drums] de réaliser ses parties avec Martin Ehrencrona (Vampire, The Oath) et Linus Björklund. Après les séssions aux Soundtrade Studios qui ne prirent qu'environ une semaine (dixit Adam Zaars [guitars] sur leur site Facebook), le groupe se rendit au Studio Cobra pour y faire les prises de basse, guitares, et vocaux, ainsi que les autres instruments d'appoint. Le tout prit 3 mois.

Le résultat est un album de death aux forts relents gothiques, nimbé d'ambiances noires et lorgnant vers des contrées musicales qui évoqueront par leurs arrangements aux plus anciens, les précurseurs du genre que furent Mercyful Fate et son leader haut en couleurs King Diamond. Le son de la gratte saura rappeler les envolées d'Hank Shermann et Michael Denner. Mais le plus réside quand même dans une production hyper-léchée, ce que les premiers LPs des danois sus-nommés n'avaient malheureusement pas...

Rentrons dans le vif du sujet. Le LP débute lentement avec "The lament" et ses accords de guitare langoureux, mélancoliques. Mais rapidement le tempo s'accélère: riffs accrocheurs, voix rugueuse et rocailleuse venue d'outre-tombe (Johannes Andersson), et surtout les boucles de synthé qui font le socle du morceau et le rendent absolument jouissif. Enchaînement sur "Nightbound" et une ambiance solennelle, pour un titre bien cadencé, et surtout en arrière fond des arpèges mélodiques allant et venant pour des guitares furibondes. Top.

"Lady death" vient ensuite (premier single) avec en intro le souffle froid d'un blizzard scandinave, mais qui va rapidement être balayé par les gratteux et la voix chaude et cramoisie du soliste en chef. Là aussi mélodie et tempo rapide n'ont pas été oubliés! Que nenni! Arrive alors le titre "Subterranea" plantant un décors initialement calme au piano qui sera là aussi balayé par des accords de guitares flamboyants. Morceau très empreint d'une ambiance noire et underground, comme le laissait bien présager son titre me direz-vous!

Vient ensuite "Purgatory" un intermède de 3 minutes 40 sous la forme d'une petite comptine purement instrumentale, à la candeur toute immaculée, bien que l'on puisse distinguer en arrière fond le souffle froid de ce vent évoqué plus haut, ou sont-ce les doigts glacés et exsangues d'une puissance occulte? Possiblement celle qui poussera les "Cries from the underworld" rallumant les guitares et une puissante rythmique, associées à un chant incantatoire dont la rugosité en impose. Toujours dans le style, lorgnant maintenant vers le speed metal "Lacrimosa" est à mon sens le point culminant de cette splendide oeuvre. On y trouve une mélodie malsaine et addictive, des breaks jouissifs et des parties de synthé black d'une pure beauté. L'enchaînement sur "The world" n'en est que plus impressionant, pour un style lorgnant discrètement vers le pagan-metal par moments.

"Here be dragons" et "Come, become, to be" vont refermer la galette de façon lourde et puissante pour le premier, la last track quant à elle s'avérant un bon morceau de black/speed metal toujours nimbé de parties de synthé entraînantes cotoyant les 2 guitares.

Au total, Tribulation nous propose un 4e LP de black metal progressif intense et impréssionant de maturité qui saura rallier à lui aussi bien les adeptes d'un death basique que les amateurs d'un heavy mélodique.

 

 

Tracklist : Line Up :  
  01 The Lament
  02 Nightbound
  03 Lady Death
  04 Subterranea
  05 Purgatorio
  06 Cries From The Underworld
  07 Lacrimosa
  08 The World
  09 Here Be Dragons
Johannes Andersson
Jonathan Hultén
Oscar Leander
Adam Zaars

 
am


Année:26/01/2018
Label:Century Media

Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 1082 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles