0
0
0
s2sdefault

De l’AOR pur ne venant pas de Scandinavie est un véritable événement !

Car WILD ROSE groupe grec né en 2004 et créé par Andy Rock (de son vrai nom Pegios) déboule avec Dangerous en ce début d’année 2013, second véritable album du combo. Inutile d’y aller par 4 chemins, cet album est une ode aux claviers somptueux, qui va faire frémir les amoureux d’une musique chatoyante, très FM aussi et par moment à la limite d’une Westcoast très alléchante. Entre mid-tempos, semi-ballades et intros claviers, vous aurez le choix sur chaque titre. Ici pas de gros riffs mais tout de même du rythme, de la couleur FM d’une constance remarquable, et de la mélodie avant tout ! Il regroupe à lui seul les influences puisées dans EUROPE, FOREIGNER, TOTO, GIUFFRIA etc….Dès le 1er titre Alone, véritable hit avec intro batterie-claviers-guitares des plus énergiques, on note la hargne mélodique et aussi la production déjà un peu brute, pas assez claire à notre goût mais qui heureusement va s’améliorer au fil de l’album. Et çà se poursuit dans la même veine sur Hold On, hyper classique certes, tout droit sorti des 80’s, mais que c’est bon ! Puis dès que le mot " love " apparaît dans les titres, vous pouvez être sûr d’avoir des claviers cristallins magnifiques, de la Westcoast de haut vol si si, rehaussée par ce timbre de voix très émouvant appartenant à David A. SAYLOR (PUSH) qui nous avait déjà régalé sur son album City Of Angels l’an passé. I Can’t Stop Loving You en est le reflet total : un des joyaux de ce Dangerous. Vous irez ainsi d’émotions purement AOR (Dream On, Tonight) à la finesse de cette Westcoast torride (Awake) jusqu’au bout de cet album qui passe si vite. Grosse qualité de composition, belle énergie retenue, claviers magiques, solos de guitares toujours fort à propos sont bien sûr les arguments majeurs de cet album revigorant, certes très conventionnel mais riche. Difficile de passer sous silence I Won’t Forget You, d’une magie incroyable avec ses claviers d’une telle finesse, épaulés par un saxophone de folie. Vous l’aurez compris : une nouvelle offrande à notre musique préférée !


Laissez-vous emporter par Dangerous, nouvelle perle mélodique, hyper agréable et bourrée d’enthousiasme, un pur moment de sensibilité, d’émotions et de beauté musicale !!!



Tracklist : Line Up :  
01. Alone
02. Hold On
03. I Can’t Stop Loving You
04. If You Still Love Me
05. Dream On
06. Awake
07. Tonight
08. I Won’t Forget You
09. Is This Love
10. Not A Day Goes By
 
David A. Saylor (chant)
Dirty Haris (claviers, choeurs)
Andy Rock (guitares, claviers, chœurs)
Phil Gun (basse)
Tiny Karpo (guitares)
Junior (batterie)

am

 Label : AOR HEAVEN
Sortie : 22 février 2013
Production : Andy Rock

 

 

Discographie :

Edge of your dreams (demo) (2005)
It’s all about love (single) (2007)
Half Past Midnight (2011)
Dangerous (2013)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

Notes des visiteurs :


 

 

Comments:

Commentaires   

0 #2 LEBER 16-09-2013 09:17

Exact Nico ! Tout à fait passé inaperçu du moins chez nous. Car c'est sorti chez AOR HEAVEN tout de même. Excellente analyse de ta part et merci d'avoir écrit ton enthousiasme ! YES !!!
Citer
0 #1 Nico 15-09-2013 15:01

Je relance cet album qui, il me semble, est trop passé inaperçu alors qu'il est vraiment très bon.
J'avais trouvé leur 1° album plutôt pas mal mais gâché par un chanteur pas à la hauteur et une production "timide", mais le potentiel mélodique et le sens de la composition était bien là.
Cette fois tout les défauts ont été gommés. Un chanteur à la voix chaude et expressive David A. SAYLOR nous régale sur des compositions FM à la richesse mélodique indéniable.
Une section rythmique dynamique et bien en place, le son de la batterie est réussit (OUF !), des riffs de guitares brillants dans la pure tradition des 80 et tout cela ré-haussé par des claviers rutilants qui enrobent et soulignent les lignes mélodiques sans les étouffés.
Je tiens à insister sur le parfait équilibre entre les claviers et la guitare, le leader de ce projet, Andy Rock à réussit à retrouver la "potion magique" des Cadors du genre tout en mettant sa touche personnelle au niveaux de certains arrangements qui lorgne du côté de la Westcoast (j'ai lu qu'il était fan de Chicago période FM, donc normal).
Le HIT "i can't stop loving you" en est l'illustration parfaite, lors de la mélodie du synthé écoutez en parallèle les claviers du titre "anywhere you go" de David PACK et vous comprendrez ma pensée.

Alors pour ceux qui sont passé à côté, jetez une oreille à cet album...
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 853 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

     
  • THE SEA WITHIN Same

    MetalDen
    A la fois complexe et mélodique ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles