Nouvelles:

Auteur Sujet: X-Ways - Irminsul - Messaline au Rock and Eat à Lyon  (Lu 1548 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne PAT CAT

  • Membre
  • **
  • Messages: 157
    • Voir le profil
Une belle soirée en perpesctive au Rock and Eat le vendredi 1 Novembre avec trois groupes à l'affiche!!

Avec en première partie, le groupe X-Ways, groupe de hard rock, qui aura la joie de vous faire découvrir leur compositions lors de leur premier concert.
C'est l'occasion de revoir sur scène, derrière la batterie, Kakou Eric Thollot, bien connu sur le site de RockMeeting pour ses chroniques, ainsi que Jean Michel Garcia ex-chanteur du groupe Open Ways.


IRMINSUL : Cet arbre sacré prend ses racines au plus profond des hostiles contrées Isariennes et a été nourri du divin nectar que savaient distiller les anciens hard rockeurs des lointaines années 70, 80 et 90. Mais difficile pour un arbre, même d'essence divine, de se déplacer pour convertir les incroyants. Il décida donc de s'incarner en un power trio délivrant une musique riche, puissante et sans aucun compromis.

IRMINSUL, c’est des centaines de concerts à travers l’hexagone (Satan Jokers, Pat Mac Manus Band, Ocean, Koritni, Pretty Maids, Girlschool, The Answer, Napalm Death, Salem, Melechesh, Betraying the Martyrs … ), 3 albums et 1 démo en une dizaine d’années. Le groupe a su imposer son style, oscillant entre Rock, Hard Rock, Heavy et Rock Progressif, et faire sonner la langue française comme elle le mérite sans jamais sombrer dans le cliché.

La sortie de leur 2nd album « Geist » marque un tournant dans la carrière du groupe : Ouverture de la scène principale du Raismes Fest, premières parties de groupes internationaux, passages télévisés pour leur chanteur en 2014, chroniques élogieuses dans la presse spécialisée (Rock Hard) et dans les webzines, diffusions radio (Ouï Fm) … : Le groupe se forge une solide réputation.

Conforté par ses expériences et après l’arrivée de leur nouveau batteur, le groupe décide de reprendre le chemin du local et du studio afin de composer et d’écrire un nouvel album.

Ce nouvel opus, « Ermite », se veut encore plus diversifié et plus radical que les 2 précédents, confirmant la richesse de l’univers musical du power trio et explore des thèmes aussi divers que le ras-le-bol d’un certain mode de vie et de pensée, l’isolement volontaire, l’anticonformisme sous toutes ses formes, l’histoire … et bien d’autres encore …

MESSALINE :
Le groupe est formé en 1994 sous le nom d'Absurd. Absurd compte, durant son existence, un mini-album, Saynète et logique publié en 1998, ainsi que deux albums : Pour un oui, pour un nom en 2001 chez Adipocere Records, et Dernières sommations en 2003 chez Brennus. Des premières parties pour des groupes aussi différents que Porcupine Tree, Ange ou Hellsuckers avaient été assurées à l’époque).

C’est en octobre 2003 que trois ex-Absurd, Eric « Chattos » Martelat (chant et textes), Mickäel Colignon (guitares) et JC Zurun (basse) décident de fonder Messaline, rejoints par le batteur Stéphane Cordovado. Les deux premières répétitions du groupe (nommé alors Sardanapale) se font à La Tannerie de Bourg-en-Bresse avec l’adjonction d’un deuxième guitariste. L’essai n’est pas concluant et c’est donc à quatre sous le nom de Messaline que l’aventure commence.

Le chanteur Éric Martelat explique le patronyme « Messaline » dans une interview au magazine Crossroads : « Je trouvais drôle d’associer un prénom féminin, doux avec une musique hard rock et un groupe de mecs ! Une « Messaline » dans le langage populaire est une débauchée, une traînée... Ce mot vient des mœurs libérées de l’impératrice romaine Messaline qui organisait des partouzes quand l’empereur Claude n’était pas au palais et qui se tapait tous ses esclaves… Ce côté sulfureux sied à ravir à un groupe de rock’n’roll, non ? C’est une belle histoire, on est passé de la Rome antique au romantique ! J’ai tilté lorsque je me suis souvenu d’une affiche que je voyais sur un panneau quand, gamin, j’allais à l’école, c’était le film Messaline, impératrice et putain (de Sergio Corbucci sorti en 1977), cette affiche m’avait marqué, un titre de film avec un gros mot.
Ce sera l'occasion pour le groupe MESSALINE de vous présenter leur dernier album : l'hôtel des possédés