RockMeeting - Le carrefour des rocks mélodiques

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
General / HALESTORM
« Dernier message par MetalDen le Hier à 18:44:27 »

Asami, la chanteuse de LOVEBITES, le groupe entièrement féminin de heavy metal de Tokyo, a rejoint HALESTORM sur scène le 21 mars au festival Download Japan pour interpréter la chanson "Love Bites (So Do I)" de ce dernier groupe, la video ci-dessous..

LOVEBITES tire son nom du morceau d'HALESTORM et Asami a à plusieurs reprises cité l'influence de la chanteuse HALESTORM, Lzzy Hale.

L'année dernière, LOVEBITES a sorti son deuxième album, "Clockwork Immortality", via Arising Empire.
LOVEBITES comprend Asami (voix), Miho (basse), Haruna (batterie), Midori (guitare) et Miyako (guitare / clavier).




2
General / Re : PAPA ROACH
« Dernier message par MetalDen le Hier à 18:23:18 »
PAPA ROACH - Ci-dessous le tout nouveau vidéo clip pour  " Elevate ", titre du 10eme opus, Who Do You Trust? qui est sorti le 18 janvier 2019  - Et en concert au Hellfest le 20 juin prochain

Replica Promotion












3
General / WHITESNAKE Stide It In 2019....Ebauche d'analyse
« Dernier message par MetalDen le Dim 24 Mar 19 22:12:19 »

Merci, très belle rétrospective  :exclaim:  :beer: Reste plus qu'a attendre la prochaine ré édition, cette fois ci le parfait ! Je vais passer ta belle analyse dans une chro, manière de lui donner plus d’éclairage ...   ;)
4
General / WHITESNAKE Stide It In 2019....Ebauche d'analyse
« Dernier message par Eric Penot le Dim 24 Mar 19 21:34:16 »
WHITESNAKE : SLIDE IT IN

Quel merdier ce disque, tout le monde est passé sur  les bandes !

Au départ,  un groupe  de six musiciens qui enregistrent  un album de 10 titres. Un groupe qui à un succès grandissant en GB. Du blues électrique de grande qualité. Le leader, DC, décide d'aller de l'avant, sortir de sa maison de disque et de voir plus grand. Il signe un contrat chez EMI pour l'Europe ( progrès ) et entame des discussions avec un label US, tout nouveau (Geffen ) pour les US.

Accord des parties pour un producteur, Eddie Kramer, pas le garçon de la porte d'a côté.

Un single sort en 45 tours de 2 des 10 titres..C'est bizarre cette notion aujourd'hui.

Ils ne s'entendent pas, DC revient vers Martin Birch ( kador aussi ) et produit l'album original pour l'Europe ( appelé Original Mix UK ).

En parallèle, Geffen pour les US propose un Remix par un autre producteur ( Keith Olsen ). DC veux faire une paire de couilles ( pierre deux coups ) et obtient de faire refaire les piste de claviers, de basses et d'un nouveau guitariste moins blues, plus proche de ce qu'il veut faire pour la suite de la carrière du groupe !

Le deal passe, mais le taulier US veut revoir le Running Order pour le marché Transatlantique

Stratégie payante !

Dans mon trajet de vie, le Mix Européen fait l'objet d'une copie sur K7 vierge.

Les parties de batterie vont m'ouvrir un horizon sur cet instrument…
 
J'ai usé la bande 4.25 cm par seconde comme jamais je crois.

Puis, à l'air du CD, je l'achète sans savoir que c'est le pressage US repris… je ne reconnais plus le disque. La version qui m'est habituelle n'existe pas sous ce format.
La suite des titres me perturbe, c'est n'importe quoi ! Mais je vis avec  pendant des années…

2009, ils sortent une édition anniversaire avec DVD avec la version US. Je prends et dedans, une interview de DC explique dans le détail tout le processus.  Ils mettent en bonus 8/10 des titres UK. En 2009, des pontes ont pensé revoir la suite des titres…

Je me procure le format CD UK que je savais sorti depuis longtemps… Je retrouve le disque que j'avais dans le citron….

En 2017, une nouvelle parution plus confidentielle avec encore une suite différente….

Je n'ai jamais aimé l'idée de refaire un disque studio avec des musiciens différents, même si  je peux accepter l'ambition d'avoir du succès.
En 2019, ils remettent cela !

Ils gardent l'ordre de 2017 ! Pourquoi pas, c'est pas un concept album, les dix compositions sont de grande qualité, pas de ventre mou, tous les titres sont cohérent et je les aime. Et puis le temps à  fait que je n'attends plus passer, mes écoutes de 84 sur ma vielle K7 sont loin, les transitions d'un titre à l'autre…

2019, Je prends l'objet en 2 CD, avec le Single Kramer.

Je gagne de la place, moins de ménage à faire, il va remplacer le vieux CD UK et Remaster 2009 ( mais sans le livret instructif dont mes propos sont très largement issus).
----------------------------------------------------------------------------------
Alors cet exercice ?

D'abord le mixage d'origine :

Très décrié mais bon. Le partie pris, il me semble, était de s'appuyer sur la qualité des prises batteries d'un point de vue sonore. Elle sonne merveilleusement. Très organique avec une acoustique parfaite. Ce disque représente pour moi un disque qui met cet instrument en évidence et de quelle manière ! Cozy Powell  reste un de mes batteurs de prédilection et c'est son meilleur travail que je connaisse.

Je pourrais écouter les 40 minutes du disque uniquement avec les prises batteries. Ce batteur est puissant, créatif et surtout ne s'écoute pas. il s'appuie sur l'architecture des morceaux en essayant d'appuyer les lignes de chant. C'est pas si souvent !

Birch semble prendre le son pur de l'instrument et construit son mix dessus. Les guitares sont incisives. Il mixe la basse en retrait pour booster  le tout, sauf lorsqu'il pense qu'un polochon ou un oreiller semble nécessaire aux ébats… Comme le disque traite plutôt de plaisir physique, je me permet cet incartade. On néglige trop souvent l'apport qualitatif de la plume dans les transports câlins…

Il fait la part belle au claviers, pianos et orgue.

Le chant est bien placé dans le spectre.

Le tout donne un rendu très efficace et puissant, frontal, en 2D. pleine face ! Un peu à l'ancienne en 1984.
Quel fond de sauce ces drums !!!!

Une grande réussite. Un album de batterie quoi !
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le Remix US, maintenant :

Sans revenir sur les choix artistiques du changement de line-up, l'idée du label US c'est de produire un mix plus attractif pour le marché US ( cela avait du sens en 84 ).
Un producteur plus jeune, plus moderne.

Il tente une approche plus immersive. Cela passe par l'apport d'un nouveau guitariste avec l'apport d'un son bien plus gras, qui vient se superposer au son des musiciens anglais, moins blues, dans l'air du temps de 84.

Pas de priorisation particulière, un environnement à 360°, avec le chanteur au centre du cercle.

La batterie sera mis au même niveau que tous les autres instruments.  Cela passe par une refonte complète de la place de l'ivoire… une mise en avant des sons de basses plus audibles aussi.
L'initiative est louable.

Pour ma part, je m'y retrouve moins, les pulsations des percussions qui apportaient tant  à l'exécution manquent de relief, aveuglé que j'étais avec le mixage originel.
Quoi qu'il en soit, l'album dans ces deux versions tient le pavé tant la qualité de composition et d'interprétation est présente.
Cependant, je reste globalement sur le pressage UK, après cet analyse.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
J'ai analysé titre par titre :

A tout saigneur tout honneur, le Remix US fait merveille sur Love Ain't No Stranger et Give Me More Time !

Je l'explique par la structure des compositions qui s'apprête bien au retraitement.

Il y a deux foirrages total : Le morceau titre et Hungry For Love.

Le premier a perdu toute sa particularité, presque un morceau différent, la particularité qui faisait de Slide It In un morceau de haute volée !

Pour Hungry For Love, le mix transforme un poulet de grain en poulet KFC…. j'en dis pas plus.

Pour les autres titres, c'est plus subtil ! Et cela tient la route… Match Nul et en cas de nul, je reste sur la batterie UK original
Non, Guilty of Love est une bouse avec sa lourdeur grasse….

Mon préféré, Standing in The Shadow, impossible de choisir, tellement la composition dépasse ces critères.

le SLIDE IT IN parfait, vu que ce disque reste un Patchwork :

Gambler  7' Kramer
Slide It In ( UK )
Slow An' Easy ( UK )
Love Ain't no stranger ( US remix )
Give Me More Time ( Remix US )
Standing  In The Shadow ( roll of the dice )
Hungry for Love ( UK )
All Or Nothing ( UK )
Spit It Out ( UK)
Guilty Of Love ( 7' Kramer )

5
Nouveaux Groupes / Re : PECTORA [Heavy Metal - Danemark]
« Dernier message par MetalDen le Sam 23 Mar 19 23:31:37 »



Leur premier album, Untaken, sortira via Mighty Music. en mai 2019, en avant première la video pour le 1er single "Untaken" ci-dessous.

"Untaken" sera publié sur CD, LP et digtial le 3 mai (détails dans les news).



6
General / GHOST SHIP OCTAVIUS [Metal Prog US - avec des ex NEVERMORE, GOD FORBID]
« Dernier message par MetalDen le Sam 23 Mar 19 23:23:25 »



GHOST SHIP OCTAVIUS est le groupe de métal progressif mélodique, composé du guitariste Matt Wicklund (GOD FORBID, HIMSA, WARREL DANE), du batteur Van Williams (NEVERMORE, ASHES OF ARES et PURE SWEET HELL) et du chanteur Adōn Fanion.

Wicklund a commenté: "GHOST SHIP OCTAVIUS représente musicalement et artistiquement tout ce que j'ai toujours voulu faire. Le 1er album eponyme est sorti en 2015, le second, Delirium, est sorti le 7 septembre 2018, ci-dessous la nouvelle video pour le titre  et second single "Turned To Ice" de cet album.






7
Concerts / Re : OOMPH! - Tour 2019...3 dates en France : PARIS, STRASBOURG, LYON !
« Dernier message par MetalDen le Sam 23 Mar 19 22:29:16 »

Le video report de Christianano :

8
Concerts / HELLFEST 2019
« Dernier message par MetalDen le Sam 23 Mar 19 22:23:34 »
c bon pour moi :beer: :beer:
cool RDV est pris !

Les Running Orders des 3 jours ci-dessous.









9
General / THE LAZYS [Hard Rock Australien]
« Dernier message par MetalDen le Sam 23 Mar 19 21:34:21 »

Ci-dessous la vidéo du groupe en direct au Rock Pallast en Allemagne.

Leur album, est sorti le 16 février 2018 sur HRD Records
 
La présentation de Badreputation.fr :
The Lazys, un des groupes australiens les plus talentueux et les plus performants scéniquement. The Lazys ne vous fera pas du charme et ne possède aucun once de glamour. Sur scène, place à la puissance, au danger, à la mise en abime et à l’outrance. Les Australiens vous livreront toujours une sacrée dose de Rock’n’roll à l’instar de leur premier album éponyme. Il est bien connu qu’aux Antipodes, l’honnêteté, l’énergie et la compétence sont de mise afin de séduire les fans de rock; une vieille tradition prônée par AC/DC, The Saints, Midnight Oil, Cold Chisel ou Rose Tattoo.Ces qualités sont aimés aussi par les Canadiens. Pas étonnant alors qu’ils se sont rués sur The Lazys comme des requins blancs sur un surfeur australien. The Lazys a déferlé sur les côtes canadiennes dès mai 2014, suite à sa presence lors du Canadian week à Toronto où il a créé un incroyable buzz lors de ce Festival. Matt Morris (guitare), Leon Harrisson (chant), Glen Williams (basse), Liam Shearer (guitare) et Jay Braslin (batterie) ont pu jouer avec Grimskunk, côtoyer Tim Rodgers ou encore rencontrer le producteur GGGarth Richardson (Rage Against The Machine, Nickelback, Mötley Crüe…). Les 3 show-cases en l’espace de 24 heures permirent à The Lazys de signer un deal international avec Bumstead Productions hors Australie et Nouvelle-Zélande où ils sont managés par Geoff Trio et Code One Entertainment (The Trews, Tim Chaisson, Poor Young Things…). GGGarth Richardson, ébloui par la prestation incendiaire du groupe, propose de produire deux titres dans ses studios à Vancouver. “Shake It”  co-écrit par le groupe et Ian D’sa, et “Hard Luck” co-écrit avec John-Angus and Colin MacDonald des The Trews, seront donc inclus dans le premier album qui sortira en octobre 2014 au Canada. ”Shake It Like You Mean It” sera choisi pour premier single. Le reste de l’album est enregistré à Brooklyn sous la houlette de Gus Van Go et de Werner F. (Monster Truck, The Stills, Hollerado, The Trews, Priestess). Si The Lazys est le premier album enregistré hors de son pays, les Aussies n’en sont pas pour autant à leur coup d’essai, ayant sorti 3 E.P’s et un LP en Australie (2010’s Prison Earth). Originaires du Central Coast of New South Wales, Australie, les membres du groupe se sont formés en 2007. De tournées nationales en opening act (Against Me, Juliette Lewis, The Answer ,The Living End, Grinspoon...), The Lazys s’est construit une solide renommée.
En 2008, le combo australien travaille avec les producteurs Phil McKellar et Matt Lovell (Grinspoon, Silverchair). Le single ‘All Fired Up/ Union of the Underdogs’ le fait gagner le contest JD (Jack Daniels),  une compétition destinée à dénicher le meilleur groupe live national. The Lazys signe un contrat d’éditions avec Sony ATV, puis enregistre un EP au légendaire Albert Studios à Sydney (AC/DC, Rose Tattoo, The Angels, Cheetah, Choirboys…). ‘Hey Man’ remporte le titre de meilleure chanson de l’année 2009 sur Triple M, tandis que ‘Sunshine City’  est adopté par FOX Sports.
 Depuis , l’ascencion de The Lazys  se confirme. Travailleurs sur scène et en studio, The Lazys recueille les fruits de son joyeux labeur. Il n’en fallait pas plus pour que Bad Reputation signe les premiers le groupe en Europe. Ainsi la France, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg, pourront se réjouir les esgourdes de ce son si authentiquement australien et cher à nos coeurs.
Let’s Rock!!
 
10
General / BLACK OAK COUNTY Theatre Of The Mind
« Dernier message par MetalDen le Sam 23 Mar 19 11:50:48 »



Les Danois de Black Oak County (hard rock) sortiront leur second album, "Theatre Of  The Mind", le 26 avril 2019 via Mighty Music, détails dans les news, et ci-dessous en avant première, la vidéo pour le titre Wasted Life .

Pages: [1] 2 3 ... 10