Nouvelles:

Auteur Sujet: HELLFEST 2021  (Lu 27739 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne noursmetal

  • Hero
  • *****
  • Messages: 1578
    • Voir le profil
Re : HELLFEST 2020
« Réponse #30 le: Lun 20 Avr 20 18:28:46 »
je garde mon pass , et c bien de ne pas renvoyer de billet, c bon pour les arbres ::)
long live r'n'r

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2020
« Réponse #31 le: Lun 20 Avr 20 22:14:10 »
je garde mon pass , et c bien de ne pas renvoyer de billet, c bon pour les arbres ::)

et en plus ça permet d'éviter le stress de l'achat !

Hors ligne noursmetal

  • Hero
  • *****
  • Messages: 1578
    • Voir le profil
Re : HELLFEST 2020
« Réponse #32 le: Ven 19 Juin 20 11:00:43 »
ce matin, y'a comme un léger manque :redface: mes pensées a tous les pèlerins metaleux privés  de notre grande messe annuelle.
a l’année prochaine CLISSON .
long live r'n'r

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2020
« Réponse #33 le: Ven 19 Juin 20 12:26:48 »
ce matin, y'a comme un léger manque :redface: mes pensées a tous les pèlerins metaleux privés  de notre grande messe annuelle.
a l’année prochaine CLISSON .

sentiment partagé, a défaut je visionne qques vieilles vidéos ! a l’année prochaine au plaisir de se revoir :exclaim: :beer:

Et en attendant le Hellfest ON LINE ici
« Modifié: Ven 19 Juin 20 13:06:22 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #34 le: Ven 02 Oct 20 00:02:40 »

Ben Barbaud inquiet, «Le risque d'annuler les festivals en 2021 est important»  déclaret-il dans une nouvelle interview sur Le Figaro :

LE FIGARO. Où en êtes-vous en cette fin septembre ?

Ben BARBAUD. - C’est le grand vertige. Comme les très grandes salles de concerts qui accueillent des dizaines de milliers de spectateurs avec un public debout, nous souffrons d'un manque de visibilité totale. Ce type de concert et les grands festivals comme le nôtre et les Vieilles Charrues sont ceux que l'État a interdits tout de suite. En termes de jauge, nous avons réfléchi à trouver des solutions mais il n'y a rien à faire. Le rock et le metal ne peuvent pas se faire avec un public assis. Il nous reste neuf mois avant l'édition 2021 du Hellfest, les 18,19 et 20 juin où sont attendus des groupes tels Deep Purple, Faith no More, System of a Down, Deftones et Judas Priest. Je garde espoir mais je crains le pire. Je déciderai début janvier si nous pouvons prendre le risque de nous lancer en production. Vous verrez cela pareil pour les tournées internationales de stars comme Elton John et Céline Dion. Ils déplacent des équipes tellement importantes et les enjeux financiers sont tels qu’eux aussi ont besoin d'un minimum de six mois de visibilité.

Pourquoi l'édition 2021 est-elle plus risquée ?

Cette année, je pouvais compter sur un remboursement d'une partie de mon préjudice par notre assureur. Nous ne nous sommes pas encore mis d'accord mais nous progressons pour trouver un terrain d'entente. Je peux aussi compter sur les aides de l'État pour le chômage partiel. J'ai 22 salariés, nous n'avons pas pu travailler depuis mars, pas un centime n'est entré dans les caisses. Jusqu'ici, mon équipe était à 50% de chômage partiel, là, je suis obligé de passer à 30%. C'est très difficile dans ces conditions de garder les salariés motivés. Il y a la crainte, c'est pesant. Il est difficile de travailler dans cette ambiance. Si je lance la production du Hellfest 2021 et qu'en mars, nous sommes obligés d'annuler, nous aurons travaillé pour rien et des millions d'euros de dépenses notamment en décors vont s'accumuler. Mais cette fois, je n'aurai personne vers qui me retourner. Je suis quasi 100% autofinancés avec seulement 15.000 euros d'argent public sur 25 millions d'euros. Je ne toucherai rien de mon assureur et rien de l'État qui me dira « vous n'auriez pas dû faire travailler vos salariés et vos prestataires. » J'attends un rayon de soleil qui donne des raisons d'espérer.

» LIRE AUSSI - Avec Hellfest from Home, le métal s'offre une édition virtuelle

À quel rayon de soleil, pensez-vous ?

À une diminution significative de la pandémie. Le retour aux zones « vertes » dans toute la France et en Europe. La réouverture de nos frontières pour les artistes Américains. Un test facile à faire, rapide et efficace que nous pourrions demander aux festivaliers juste avant d'arriver au Hellfest. Ou encore mieux, un médicament, un vaccin.

Comment réagit votre public ?

Ils sont d'une loyauté exemplaire. Moins de 0,1% a demandé le remboursement de leurs billets pour l'édition annulée en 2020. Soit moins de 300 festivaliers. Je sais donc que je suis déjà complet pour juin prochain. Cela me donne une trésorerie solide. Mais rien ne dit que les festivaliers réagiront toujours aussi généreusement si 2021 est également annulé. Grâce au public, j'ai pu passer le cap d'une année blanche. Subir une seconde annulation, cela sera plus dur. Pour autant, vu leur fidélité et leur loyauté, je pense que si je dois passer par une opération de crowdfunding, ils répondraient présents. Les amateurs de métal adorent vraiment le Hellfest.

Que vous disent les artistes ?

Nous travaillons essentiellement avec l'international. Les Américains sont sceptiques et inquiets. Ils sont obligés d'y croire, ils n'ont pas le choix car ils touchent leurs plus gros cachets avec les tournées d'été dans les festivals.
Les effets d'annonce du gouvernement, c'est très bien mais la lourdeur administrative fait que nous n'avons encore rien touché

La ministre de la Culture a débloqué 220 millions pour aider le spectacle vivant privé, avez-vous touché une part de cette aide ?

Je suis très reconnaissant à la ministre d'avoir débloqué cette somme mais quatre semaines plus tard, pas un centime n'a encore été distribué. Les effets d'annonce du gouvernement, c'est très bien mais la lourdeur administrative fait que nous n'avons encore rien touché. Or il faut déjà penser à comment aider le spectacle vivant pour 2021. Je suis particulièrement inquiet pour toutes les PME spécialisées dans le son, la lumière, le traiteur, les décors, les effets spéciaux. Si ce microcosme fait faillite maintenant, c'est une catastrophe. Nous ne sommes rien sans eux. Nous ne savons pas brancher un ampli, faire de la menuiserie et préparer la cuisine. Il faut penser et organiser les choses tout de suite. Le Hellfest comme Les Vieilles Charrues sont certes très gros mais ce sont des colosses aux pieds d'argile.

Qu'attendez- vous de ces états généraux ?

Parler d'écologie et de diversité, c'est très sympathique mais l'urgence n'est pas là. La seule question qui vaille, c'est que fait-on si 2021 est sinistrée comme 2020. Et là, impossible de répondre. Je n'attends pas grand-chose de ces États généraux et autres Grenelle. On y utilise des grands mots mais au final, on finit sur rien. Il va falloir aller brûler des cierges.

L'État pourra-t-il sauver quelques festivals ?

Je pense que certains festivals qui dépendent beaucoup de l'argent public comme Avignon seront sauvés. Eux peuvent jouer assis. Mais les deux plus gros festivals que sont le Hellfest et Les Vieilles Charrues, c'est plus compliqué.

Que pensez-vous du combat des restaurants et bars ?

Le milieu du spectacle vivant et de l'événementiel est autrement plus touché que celui de la restauration. On nous considère comme des saltimbanques mais nous sommes des employeurs qui rapportent des dizaines de millions d'euros sur nos territoires. Nos concerts où se produisent des stars internationales mettent des mois à s'organiser. Un restaurateur peut rouvrir et tout de suite avoir des clients et donc gagner de l'argent. Nous, il faut des mois de préparation avant de pouvoir lancer une billetterie.


« Modifié: Mar 19 Jan 21 12:04:52 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST - Les festivals y croient pour l’été 2021
« Réponse #35 le: Ven 27 Nov 20 18:51:32 »



Le Hellfest a relayé cette tribune publiée sur les réseaux sociaux : les festivals y croient pour l’été 2021 !

 "Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. 2021, On y croit !", écrivent près de 120 festivals dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux afin de donner rendez-vous à leur public.

"Pourquoi on y croit !" : 120 festivals de musique s’organisent déjà pour le printemps-été 2021, prêts à s’adapter au contexte sanitaire pour ne pas revivre la saison blanche de 2020 en France.

Le festival des Eurockéennes est à l’initiative – aux côtés des Vieilles Charrues, Europavox et Musilac – d’une tribune, parue vendredi sur les réseaux sociaux, avec 120 signataires "déterminés à faire vivre leurs événements en 2021". On y trouve des rendez-vous vedettes – Francofolies, Rock en Seine, Hellfest, etc. – et d’autres moins connus à l’image du Motocultor Festival dans le Morbihan, spécialisé dans le metal.

"Cette tribune, c’est une réaction à l’inexorable liste des annulations de festivals en 2020, nous affichons notre conviction pour le printemps-été 2021, puisque deux tiers des événements s’y déroulent, et au-delà", explique Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes.


« Modifié: Mar 19 Jan 21 11:44:50 par MetalDen »

Hors ligne noursmetal

  • Hero
  • *****
  • Messages: 1578
    • Voir le profil
Re : HELLFEST 2021
« Réponse #36 le: Jeu 03 Déc 20 11:34:12 »
ALLeZ on y croit tous , mon premier voeux pour l'année 2021 sera celui la, et oui avant la santé ect ect ect
long live r'n'r

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #37 le: Jeu 03 Déc 20 15:32:04 »
ALLeZ on y croit tous , mon premier voeux pour l'année 2021 sera celui la, et oui avant la santé ect ect ect

yes idem, avec la santé !  :beer:

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #38 le: Mer 06 Jan 21 23:54:06 »

Ben Barbaud travaille pour maintenir l’édition 2021, prévue du 18 au 20 juin. Mais le contexte sanitaire ne permet aucune certitude à ce stade... #hellfest #festival #clisson
@hellfestopenair

Par ailleurs le site officiel a rendu hommage à Alexi Laiho via la video du concert de Children of Bodom au Hellfest 2015, voir ci-dessous.



« Modifié: Jeu 07 Jan 21 00:00:12 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #39 le: Mar 19 Jan 21 11:46:36 »



Soutien total au Hellfest qui a adressé ce courrier à Madame la Ministre de la Culture :


Nous commencerons par cette célèbre citation :  « Il faut espérer le meilleur et se préparer au pire : c’est la règle. »
Nous avons été très attentifs à vos dernières interventions médiatiques de ces derniers jours, et nous vous citons : « On ira dans les festivals cet été », « on a du temps », « croisons les doigts ».
Madame la Ministre, excusez notre ton quelque peu familier mais de notre côté on ne croise pas les doigts, on serre les fesses ! NON nous n’avons pas le temps et il est urgent que vous en preniez conscience.
Un événement comme le nôtre nécessite une année de préparation assumée par de nombreux intervenants. Vous conviendrez aisément qu’il n’est pas possible d’accueillir plus de 60 000 personnes par jour pendant 3 jours, dans une petite ville de 7 000 habitants en ne commençant les préparatifs qu’un ou deux mois avant la date de celui-ci. Il ne s’agit pas d’amateurisme.
Nous avons vivoté durant les 10 derniers mois, sous perfusion, grâce aux mesures de chômage partiel mises en place par votre gouvernement. Seulement voilà, les mois ont passé depuis l’annulation de notre événement au printemps dernier, et l’échéance de l’édition reportée approche à grands pas.
Du 18 au 20 juin prochain doit se tenir, sur la commune de Clisson en Loire-Atlantique, le plus important (et coûteux !) festival de musiques actuelles de France. Cela va vous surprendre mais il ne s’agit pas d’un événement où viennent se produire les plus grandes stars de variété française, mais bien d’un festival faisant honneur aux musiques dites « extrêmes » (Hard rock, Punk Rock, Rock’n’roll, Metal etc…). Surprenant n’est-ce pas ? Ces mêmes musiques qu’on ne voit ni n’entend à la télévision et auxquelles la très officielle cérémonie des Victoires de la Musique ne semble toujours pas prêter attention (mais c’est un autre débat, nous vous l'accordons).
Afin d’être prêts pour accueillir ce grand raout musical et nos fidèles festivaliers amateurs de gros son et de houblon, nous avons choisi de prendre le risque de nous remettre au travail à 100% depuis le 4 janvier dernier, nous privant ainsi de toutes les aides existantes que votre gouvernement a mis en place. Nous n’avons malheureusement pas d’autre choix si nous souhaitons pouvoir offrir à notre public le festival qu’il mérite.
Ces mêmes festivaliers qui pour 99,75% d’entre eux ont décidé de conserver leur ticket de l’édition 2020 par solidarité envers le Hellfest, et qui nous ont accordé leur confiance pour un retour en 2021.
Seulement voilà, remettre en route une telle machine coûte cher, très cher. Il va donc falloir que nous acceptions l’idée que chaque mois qui passe à partir de maintenant nous coûte plus de 250 000€ en salaires, charges fixes et autres remboursements d’emprunts. Et ce sans savoir si le festival aura lieu. Quelle structure accepterait de dépenser de telles sommes sans avoir une garantie de résultat ? Sans avoir l'assurance que tout cet argent n’est pas jeté par les fenêtres ?
A contrario de nombreuses autres associations culturelles (et parfois même de grands groupes cotés en bourse…*suivez notre regard*…), nous n’avons pas le privilège de percevoir de larges subventions publiques pour l’organisation de notre événement (0,1% de notre budget). Nul doute, si la saison estivale est de nouveau sinistrée, que bon nombre de ces structures aidées par l’argent public réussiront à s’en sortir, et c’est une bonne chose. Ce n’est malheureusement pas notre cas, tout ce qui sera perdu sera perdu. Il nous sera sans doute plus facile d’espérer gagner au loto pour couvrir nos pertes que d’attendre une aide providentielle de l'État qui n’arrivera probablement jamais…
Étrange paradoxe : le Hellfest, grâce à la générosité et à la solidarité de son public, est le seul événement à avoir réussi à collecter 200 000€ de dons à destination du CHU de Nantes lors du premier confinement. Et pourtant, il sera celui qui percevra le moins d’aides de l’Etat ! Nous aurons ainsi plus contribué aux manques de moyens de nos hôpitaux, que nous n’avons reçu d’aides. Cocasse, n’est-ce pas ?
Ne vous méprenez pas Madame la Ministre, nous ne jalousons aucunement ces structures aidées par les fonds publics. Nous sommes même extrêmement fiers d’avoir réussi à monter un événement élu 3 fois de suite « meilleur grand festival de France » tout en restant indépendants et avec pour seule force le soutien indéfectible des milliers de fans, de bénévoles, d’intermittents, de prestataires et de partenaires privés. Cela nous permet, comme vous pouvez le constater dans ce courrier, de garder notre liberté de ton et de parole.
Donc encore une fois Madame la Ministre, NON nous n’avons PAS le temps. Notre association à but non lucratif qui gère le plus important budget de tous les festivals de musiques actuelles en France (25 millions d’euros) est en danger. Le flou qui règne l’amène inexorablement vers une catastrophe économique que les centaines de milliers de fans du Hellfest, ainsi que des centaines de prestataires auront du mal à “digérer” si vous n’intervenez pas rapidement.
Tout comme vous, nous aspirons à retrouver une vie culturelle foisonnante. La France est une terre de festivals et vous avez pu vous rendre compte l’an passé combien nos événements sont ESSENTIELS au bien-être d’un nombre important de Français. Oui, les spectacles vivants sous toutes leurs formes  sont essentiels, ils ne sont pas de simples produits !
À la lecture du plan de vaccination que votre gouvernement souhaite mettre en place, il apparaît qu’un grand nombre de personnes dites « à risque » sera vacciné à l’aube de l’été 2021, répondant ainsi en grande partie à la problématique de la saturation des services hospitaliers français. L’effectivité de ce plan de vaccination est de votre responsabilité, les acteurs de la culture n’ont pas à souffrir des péripéties et des aléas logistiques.
Madame la Ministre, notre question est donc la suivante : « avec une pression hospitalière moindre, combinée à une période estivale où l’on sait que ce virus est moins virulent, est-il concevable d’envisager la tenue de nos mégas événements ? Ou bien, devons-nous considérer dès maintenant que tant qu’une immunité collective ne sera pas atteinte, il sera impossible de remettre en place des événements accueillant des dizaines de milliers de spectateurs ? ».
La réponse que nous attendons de vous n’est pas de savoir si les festivaliers pourront assister l’été prochain à de « vrais-faux » festivals à jauge réduite, en tout assis, en zone verte et en respectant un couvre-feu quel qu’il soit. Nous voulons savoir si 60 000 personnes par jour pourront venir headbanger debout, en plein air et sans distanciation sociale, en écoutant du bon vieux rock’n’roll !
Il nous semble qu’un certain nombre d’arguments se doivent d’être examinés urgemment avec l’ensemble des organisateurs de festivals de grande ampleur comme le nôtre, afin que des décisions soient prises, quelles qu’elles soient. Elles permettront de mettre un terme à cette insupportable situation d’attente, qui ne peut plus durer, au risque de mettre en péril la pérennité des associations indépendantes comme la nôtre ainsi que celle de nombreux intermittents, artistes et prestataires.
Ces arguments, quels sont-ils ? Nos festivals doivent se dérouler en plein air et en plein été. La communauté scientifique s'accorde à dire que ces 2 éléments sont des atouts certains pour limiter la propagation du virus. Notre pays dispose d’un réseau important de lieux capables de tester rapidement et facilement les personnes (pharmacies, médecins traitants, laboratoires etc…). N’est-il pas possible de proposer aux festivaliers de se présenter munis d’un test négatif de moins de 48/72H comme cela est pratiqué pour certains voyages aériens ?
Avec un climat favorable, une organisation en plein air, une pression hospitalière moins forte et un test préventif supplémentaire, le curseur « bénéfices-risques » n'aurait-il pas une chance de s’inverser ?
Sur le plan économique, nos festivals sont d’inestimables moteurs d’activités pour les territoires qui les accueillent. L’hôtellerie, la restauration, les bars, et autres commerces qui rayonnent autour de nous sont autant de secteurs qui souffrent énormément de cette crise et qui attendent beaucoup de la tenue de nos événements. Pour ne parler que du territoire du vignoble nantais, les retombées sont estimées à plus de 25 millions d’euros.
Le courage est de mettre tout en œuvre pour permettre la reprise de la vie, mais sûrement pas de laisser une situation se dégrader au point d’aboutir à son interdiction.
Nous n’avons pas la prétention d’être des spécialistes du domaine médical et nous nous garderons bien d’affirmer qu’une solution à la tenue des grands événements est possible dès cet été. Nous sommes des organisateurs responsables et nous comprenons parfaitement les enjeux qui sont les vôtres. Seulement, il nous semble que protéger ne se résume pas qu’à interdire.
Par cette lettre, Madame la Ministre, ce n’est pas seulement notre association qui vous supplie d’agir, c’est tout un territoire, des milliers de bénévoles, des centaines d’intermittents, de musiciens, un nombre incalculable de prestataires de services et d’entreprises partenaires.
Veuillez, Madame la Ministre, recevoir nos plus sincères salutations
Toute l’équipe de Hellfest Productions

« Modifié: Ven 21 Mai 21 17:57:31 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #40 le: Sam 23 Jan 21 11:38:55 »





 Après la lettre du Hellfest, Roselyne Bachelot va rencontrer les organisateurs de festivals.

Une réunion est prévue le 29 janvier entre la ministre de la Culture et les organisateurs de festivals, suite à la lettre ouverte du Hellfest, comme indiqué sur l'ECHO.


La lettre ouverte envoyée par le Hellfest le lundi 18 janvier à la ministre de la Culture, a vite obtenu une réponse.

Roselyne Bachelot vient de proposer une réunion aux organisateurs de festivals.
Réunion le 29 janvier

La réunion est prévue le vendredi 29 janvier. Organisée sous forme de visio-conférence, la rencontre vise  » à faire le point pour construire les modalités et le calendrier qui permettront d’envisager la tenue des festivals au printemps et en été, en les adaptant si nécessaire aux conditions sanitaires en vigueur », a écrit la ministre de la Culture.

Ben Barbaud, fondateur du festival de musiques extrêmes prévue du 18 au 20 juin à Clisson (Loire-Atlantique), et dont l’édition 2020 a été annulée en raison de la Covid-19, a reçu l’invitation.

Interrogé, le patron du Hellfest a pris acte de l’organisation de la table-ronde. Même s’il attendait d’en savoir plus sur les modalités et le format de la réunion.

    "J'ai bien conscience que la ministre ne va pas nous donner, dans une semaine, la réponse de pouvoir organiser ou non nos événements. En tant qu'organisateurs de festivals, on a besoin d'avoir une discussion ouverte. Et de savoir s'il existe des solutions ? Si on me dit clairement qu'il est impossible d'organiser des événements avec des milliers de personnes. Si on m'explique les raisons qui amènent cette décision. Je les accepte. Pas de souci. Je ne suis pas là à dire que mon festival est plus important que les problèmes de santé publique. Mais par contre j'aimerais qu'on nous l'explique et qu'on puisse en débattre."
    Ben Barbaud
    Patron du Hellfest

Décision en mars

Ce rendez-vous intervient alors que les 22 salariés de l’équipe du Hellfest ont repris le travail début janvier.

Le Hellfest, festival aux 25 millions d’euros de budget, se donne jusqu’au mois de mars pour annoncer le maintien ou l’annulation du festival 2021.

[/color]
« Modifié: Ven 21 Mai 21 17:57:03 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
Re : HELLFEST 2021
« Réponse #41 le: Sam 23 Jan 21 15:52:29 »
En complément à la lettre ci-dessus, l'appel vidéo au Président Macron par Ben Barbaud  :

« Modifié: Sam 23 Jan 21 15:54:54 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #42 le: Ven 29 Jan 21 21:32:44 »




Ben Barbaud a participé ce vendredi 29 janvier à la réunion des responsables de festival avec Roselyne Bachelot. Le compte rendu ci-dessous par Ouest France.


Quatorze festivals de musique ont pris, tour à tour, la parole, en visioconférence, devant la ministre de la Culture, vendredi 29 janvier. Des petits et grands, de plusieurs régions (à l’Ouest, les Vieilles Charrues, Hellfest, Poupet, Panoramas), qui représentent la diversité des rendez-vous musicaux sur notre territoire. Pour ce premier rendez-vous, Roselyne Bachelot voulait surtout les entendre.

Chacun d’entre eux a présenté ses difficultés, ses inquiétudes, donné ses idées, fait des propositions et posé ses questions, à quelques mois des festivités. Le premier rendez-vous est traditionnellement le Printemps de Bourges, début mai, qui a déjà prévu une édition différente.

Scénarios alternatifs à l’étude

Le rêve commun des festivals dans leur ensemble, c’est bien sûr le redémarrage. Mais dans quelles conditions ? Pourront-ils proposer une édition normale, avec des grandes jauges et un public debout ? À ce stade, la ministre n’a pas apporté de réponse, celle-ci étant forcément liée à la situation sanitaire et à la vaccination.

Mais elle a demandé aux festivals de lui présenter des scénarios alternatifs, avec d’autres formats, réduits, en précisant quel accompagnement de l’État ceux-ci exigeraient afin d’équilibrer financièrement. Et pour ceux qui peuvent difficilement présenter un plan B, quel dispositif leur permettrait de les aider à passer à nouveau une année blanche ?

Nouveau rendez-vous le 15 février

Roselyne Bachelot a avoué qu’elle aurait voulu apporter plus de certitudes, mais l’arrivée des divers variants au virus remet tout en cause. Des interrogations ont aussi porté sur la possibilité de tests, de passeports vaccinaux. Là encore, Roselyne Bachelot a promis d’apporter des réponses, notamment sur l’aspect légal et éthique.

Un nouveau rendez-vous a été fixé au lundi 15 février. Il est vrai qu’il n’y a pas de temps à perdre…

La ministre de la Culture s’est dite consciente que ses interlocuteurs avaient besoin de réponses urgentes. Certains festivals, tel le Hellfest, ont remis leurs équipes au travail pour préparer la prochaine édition, avec toutes les charges financières qui vont avec. Pour le moment, dans la plus grande incertitude…
« Modifié: Ven 21 Mai 21 17:56:38 par MetalDen »

Hors ligne MetalDen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 38076
    • Voir le profil
    • rockmeeting
HELLFEST 2021
« Réponse #43 le: Ven 21 Mai 21 17:58:46 »


 Communiqué officiel - Ressortez les gobelets collector et poussez le canapé dans le salon pour les circle-pit ! Le Hellfest From Home revient pour une nouvelle édition du 17 au 20 juin 2021 sur hellfest.fr  (détails dans les news)

Hors ligne PilgrimWen

  • Administrator
  • Hero
  • *****
  • Messages: 3150
    • Voir le profil
Re : HELLFEST 2021
« Réponse #44 le: Sam 22 Mai 21 17:30:08 »
Tandis que Carhaix se prépare à accueillir dix jours de festivité. 5000 places par jour, en assis. Ca a, pour ma part, un goût de fin pour ce festival. J'ai vu le festival évoluer, à grossir même un peu trop (le passage de trois à quatre jours, par exemple). Ca ne pouvait pas durer, virus ou non.
ᶘᵒᴥᵒᶅ Hey, p'tit loup, tu peux me lire ici ou ᶘᵒᴥᵒᶅ