0
0
0
s2smodern

Je connais Bobby Barth surtout comme le leader du groupe de Hard FM Axe, que MTM avait sorti du placard au lancement du label et aussi comme producteur du premier CITA.

Je ne savais pas qu'il avait rejoint Blackfoot en 1984 en remplacement de Ken Hesley pour l'album Vertical Smiles. Je ne savais pas non plus qu'il avait sorti en 1986 un album solo que Wounded Bird ressort. A priori la réédition date de l'été 2009 mais personne n'en a parlé et pourtant quel album mes aïeux!!!!! Je tiens à préciser que la musique déroulée le long des 8 titres n'a absolument rien à voir avec Axe. On est plus la, dans une mouvance Westcoast et rock FM plutôt que dans le hard mélodique avec quelques touches celtiques que propose Axe. Je m'étonne d'ailleurs que les sites spécialisés Westcoast ne cite pas ce Two Hearts One Beat comme un monument du genre et pourtant cet album n'a rien a envié à un Street Talk par exemple de Steve Perry. Je ne savais pas non plus que Barth en plus d'être un très bon guitariste est un très bon chanteur. Il le prouve ici et on se demande pour quelle raison il avait besoin d'un vocaliste dans Axe.  
Cet album est parfait de bout en bout. On retrouve Dangerous Games que certains possèdent sur la compil Twenty Years volume 2 d'Axe mais elle est présentée ici dans une version nettement différente et qui me convient nettement mieux. Des compos Westcoast de choix avec des cuivres et un saxo magique sur Don't Come To Me co écrit par Eddie Schwartz (auteur pour Gowan et du Hit Me With Your Best Shot de Pat Benatar) et David Tyson producteur des premiers Allanah Myles, aussi le sublime Sara qui n'a rien à voir avec la compo de Starship et qui propose un coté soul qui colle aux oreilles. Une reprise des Supremes avec Stop In The Name Of Love qui la aussi est absolument divine. Il est pourtant compliqué de reprendre ces standards de la musique black des années 60 en les réorchestrant Westcoast, AOR, la c'est pourtant fort réussi.  On retrouve aussi de l'aor racé à la Jack Wagner comme sur Burn Me Once, Burn Me Twice avec cette voix féminine si sensuelle dans les choeurs. Je le dis tout net ce Two Hearts One Beat est un petit chef d'œuvre. La réédition de Wounded est toujours aussi bonne au niveau son mais toujours aussi pauvre en ce qui concerne le livret.

On regrette au final qu'il n'y ait que 8 titres et surtout que Barth n'ait pas sorti de second opus de ce calibre car j'aime bien Axe mais à coté c'est du pipi de chat.

 



Tracklist : Line Up :  

01.  Dangerous Games            
02.  Don't Come to Me 
03.  Stop        
04.  Sara        
05.  Knifes Edge         
06.  I Don't Want to Be Alone   
07.  Burn Me Once,Burn Me Twice       
08.  Once in a Lifetime 
09.  Can't Be So Bad live         
10.  On the Run live     
11.  Every Man Should Know live          
12.  Dry County live     
13.  Wishing Well live  
14.  Morning Dew live   
15.  Gimme,Gimme,Gimme live           
16.  Rattlesnake Rock 'N Roller live      
17.  Train,Train live      

18.  Highway Song live 

Bobby Barth (chant,guitares,synthés)
                             +
Bruce Nazarian (basse)
Luis Rest/Mark Nilan/Bobby Beez (claviers)
Jimmy Hunter/Esteban MacNardo (batterie)
Philippe MacNardo (percussion)
David McMurray (saxo)
am

 

Label : Wounded Bird
Sortie : 1986
Production : Bruce Nazarian


Discographie :

Two Hearts One Beat (1986)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#2 Nico 01-10-2021 18:05
Un Must cet album c'est sûr, la voix chaude et groove de Barth est parfaite. On est vraiment dans l' AOR des années 85 à 90 avec ses cuivres, a rapproché aussi des premiers Eric Martin, d'Eddie Money période album "can t hold back", du Greg Rollie "gringo" ou meme Stan Meissner pour la richesse des mélodies.
#1 Boblama 25-03-2010 09:18
faut voir la tonne de merde que Fab peut écouter, limite c'est foutage de gueule!! il se croit où???lol Bobby Barth c'est un bon paquet Westcoast et un méga carton de smooth jazz, immanquablement je ne peux pas éviter de pensée à Al Jarreau, les opus de Georges Duke avec le sieur Stanley Clark et une pincée de Lee Ritenour, bref de la daube 100% pour vieux schnocks!!!

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 950 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • MAX CRUISE - Cruise Control - Chronique

    Nico
    Merci pour cette belle découverte ...

    Lire la suite...

     
  • 7TH HEAVEN - Be Here - Chronique

    Nico
    Toujours un grand plaisir à ...

    Lire la suite...

     
  • TOBY HITCHCOCK - Changes - Chronique

    Nico
    J'ai beaucoup aimé cet album ...

    Lire la suite...

     
  • SPEKTRA - Overload

    Nico
    Très bon album de hard mélodique ...

    Lire la suite...

     
  • BOBBY BARTH Two Hearts One Beat

    Nico
    Un Must cet album c'est sûr ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
12 Sep 2021 15:00 - Barjozo
IRON MAIDEN - Senjutsu - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)