0
0
0
s2smodern

Voilà une chronique qui m’aura emmerdée jusqu’au bout.
Franchement c’est une des rares fois où je ne sais pas vraiment quoi penser d’un album. J’hésite entre deux sentiments
-soit l’album et le groupe sont très bons et on attend la suite.
-soit ce côté « dance machin truc » ça pue et ça sent le coup marketing à plein nez !!!!
Alors de qui et de quoi on parle ??? Ils sont 3, ils sont jeunes et Suédois, ils se nomment les Dirty Loops et leur album Loopified. Jonah Nilsson (chant, piano), Henrik Linder (basse) et Aaron Mellergardh (batterie) sont annoncés de partout comme des phénomènes. Ils se sont fait connaitre en reprenant sur le net des titres de Spears, Aguilera, Bieber à leur sauce. Ils sont annoncés comme un groupe de jazz, fusion, funk, Westcoast !!! Alors donc, je me suis dit ça va envoyer du bois cette affaire !!!!De plus, David Foster et Andreas Carlsson sont à la production ou tout du moins ils ont participés. Des cordes ont étés arrangées par le grand Jerry Hey, bref sur le papier ça sentait plutôt bon.
Et c’est là que ça se complique….Car autant le groupe fait preuve de grosses qualités que ce soit musicales ou vocales sur certains titres, autant sur d’autres on est à la limite du supportable. Sur des titres comme Hit Me, Sayonara Love ou Automatic, ça joue. On sent le groove, c’est dansant mais ça se rapproche par pas mal d’aspect du funk un peu à la manière d’un Ole Borud, donc c’est très bon. Les ballades sont aussi très sympas avec la reprise d’un titre d’Avicii, Wake Me Up mais aussi It Hurts. La voix très aigue de Jonah Nilsson peut agacer mais quand même le type assure un peu comme un Stevie Wonder juvénile !!!
Et puis, il y a l’autre versant du CD et là c’est nettement moins drôle avec des purges danse comme Sexy Girls, Die For You ou The Way She Walks. Là où on avait du groove, un vrai groupe dont on entendait bien les instruments, on se retrouve sous des vagues de synthés avec des « boum, boum » derrière qui gonfle vraiment. C’est là que Dirty Loops sent le coup marketing et on essaye de ratisser large pour plaire aux plus grand nombres. Je suis d’ailleurs certains que ces 3 garçons vont atterrir sur des radios comme NRJ bientôt si ce n’est déjà fait !!!! Ils ont la jeunesse, le charisme, des belles gueules, et surtout ils font de la musique qui rassemblera de l’amateur de zique qui cherche de vrais zicos au jeune qui se déchaine sur les dance floor !!!!


Pour ma part, je reste sceptique mais je continuerais à les suivre car il ne suffit pas d grand-chose aux Dirty Loops pour devenir peut être des cadors !!!! 

 

 

 

Tracklist : Line Up :  
01.Automatic
02.Sexy Girls
03.Sayonara Love
04.Wake Me Up
05.Die For You
06.It Hurts
07.Lost In You
08.Take On The World
09.Accidently In Love
10.The Way She Walks
11.Crash And Burn Delight
12.Roller Coaster
13.Automatic 
14.Got Me Going

Jonah Nilsson (chant,claviers)
Henrik Linder (basse)
Aron Mellengard (batterie)

am

Année:2014
Label:Dandy Records
Production:Dirty Loops


Discographie :

Loopified (2014)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

#1 Laigre 20-07-2014 19:32

Je rejoins complétement Fab sur sa chronique, j'ai eu exactement la même impression en écoutant loopified pour la première fois, des musiciens de grand talent un chanteur avec une voix proche de Stevie Wonder et puis malheureusement certains morceaux à la limite du supportable comme "die for you" tout droit sortit d'une compil de dance !! Heureusement cet opus comporte des bons morceaux comme "hit me", la reprise d'Aloe Black "wake me up" ou encore "lost in you" où le talent naturel de ces petit prodiges suedois s'exprime. mention spéciale au basiste Henrik Linder qui assure gave sur une 6 cordes. A découvrir.... en attendant le prochain qui on l'espère sera meilleur

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 879 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • ROBBIE ROBERTSON - How to become Clairvoyant - La chronique de l'album solo de l'ex guitariste de THE BAND

    MetalDen
    J'étais passé à côté de cet ...

    Lire la suite...

     
  • KHYMERA - Master Of Illusions - La chronique

    MetalDen
    En effet très bonne production ...

    Lire la suite...

     
  • KATATONIA - City Burials - La chronique

    MetalDen
    arf ! Behind The Blood, quel ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    Claude Blais
    D'accord avec Fab: un excellent ...

    Lire la suite...

     
  • HAREM SCAREM - Change The World - La Chronique

    MetalDen
    Beaucoup aimé aussi cet opus, pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)