0
0
0
s2smodern

Voilà une affaire particulièrement ambigüe! Originaire des îles Canaries, c’est déjà pas commun, s’expatrier à Gothenburg en Suède, ça me laisse songeur, que font ces espagnols là haut dans le froid ?

La musique est tout autant équivoque, on se souvient de la reprise de Another Brick in The wall du FLOYD version néo metal dans leur premier album, Songs From The Flesh. Pour les besoins de leur cause ils rejoignent, dans le nôord (sic) Stefan Glauman qui leur promet un mixage du feu de Dieu de leurs 13 titres pré-produits et la participation en guest de Zoltan Csörsz batteur de FLOWERKING et du guitariste de FREAK KITCHEN, Mattias IA Eklund, The Aftermath est en train de naître. Cette nouvelle facette d’URBANDUX risque fort de décevoir les fans de la première heure, tout autant les réfractaires seront probablement surpris favorablement de la tournure des choses, pour peu qu’ils daignent y jeter une oreille. Certes l’aspect métallique à la THEORY OF A DEAD MAN est globalement toujours présent, bien que nettement policé, les guitares acidulées, au moins dans les intros frisent parfois un léger côté indus. ou heavy déjanté un peu à la ROB ZOMBIE, et plus assurément FREAK KITCHEN notamment dans Disconnected, Dios Ha Muerto ou Para(Z)Demon, mais laissent place à des sons essentiellement clairs parsemés de riffs et de soli de grande classe. On remarquera des connotations jazz/rock étonnantes dans Jubilee, et les couplets du furieux The Art Of Isolating, ou acoustique classique dans l’envoûtant Miranda, des soli somptueusement travaillés de Sitting Target, des plages électro-synthétiques pour le moins surprenantes  et le charme soul latino de The Aftermath, refrain en espagnol aussi dans La Suerte Dormida, aussi bien que des rythmiques à 100 à l’heure typé hard rock sur l’excellent Seltzer Water vraiment superbe plan de basse, ou les semblants de prog de Bozo, The Big One et de Twice For An Eye. D’apparence hétéroclite, l’ensemble jouit pourtant d’une belle unité, la voix très soul de Demonz se prêtant parfaitement à l’exercice, celle-ci ne sera pas sans rappeler un mix de Mike Patton de FAITH NO MORE et de Glenn Hughes. La musique de UrbanDux flirte ainsi tout horizon entre power pop et hard groovy aux structures complexes et n’est pas prêt de libérer ma platine.

 

Highlights : Disconnected, Seltzer Water, Bozo, Jubilee, The Aftermath, Para(z)demon, The Art Of Isolating,The Big One.

 

Tracklist :

01. Disconnected
02. Dios Ha Muerto
03. Seltzer Water
04. Bozo
05. Sitting Target
06. Jubilee
07. Miranda
08. The Aftermath
09. Twice For An Eye
10. Para(z)Demon

11. La Suerte Dormida
12. The Art Of Isolating
13. The Big One

 

Label : P.R.O.Records

Sortie : 22/09/2008

Production : Self Prod.

 

Line up :

Demonz (chant + claviers)
Richard M. (basse)
Adde Larsson (batterie)
guest : Zoltan Csörsz (batterie)
J.P. (guitares + claviers)
Guest : Mattias IA Eklund (guitare)

 

Discographie :

Songs Fom The Flesh (2004)
The Aftermath (2008)

Comments: