0
0
0
s2smodern

« Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, nous sommes réunis aujourd’hui pour célébrer le 5eme album de Casting Crowns, Come To The Well.
Avant de débuter cette office je vous rappellerai quelques règles élémentaires afin de bien appréhender notre religion catholique.
Premièrement, Jésus n’est pas le nom de votre concierge Portugais mais celui de notre Seigneur qui, comme un super Alain Bernard, marchait sur l’eau et, sans travailler chez Bannette, multipliait les pains.
Deuxièmement, le vin de messe ne peut pas être bu comme dans un bar Pmu car il représente le sang du christ et l’hostie n’est pas un gâteau apéritif pour accompagner le vin mais représente le corps du christ.
Pour finir, en ce qui concerne les prières, la vraie version c’est Je Vous salue Marie pleine de grâce et non pas de graisse comme je l’ai trop souvent entendu.
Ces mises au point faites, bénissons Casting Crowns et son pasteur Mark Hall qui ravissent fréquemment nos ouïes. Il n’y a jamais de mauvaises surprises avec eux car ils délivrent régulièrement des albums de grandes qualités. Celui-ci ne déroge pas à la règle même si il propose quelques nouveautés par rapport aux précédents. Tout d’abord, le groupe a fait appel à pas mal de compositeurs extérieurs comme Matthew West, Nicole Nordeman ou Steven Curtis Chapman que les amateurs de pop chrétienne connaissent bien car auteurs de nombreux albums solos. Ce qui change aussi c’est la place plus grande faite aux deux filles du groupe en ce qui concerne le chant. Que ce soit Melodee Devevo ou Megan Garrett, elles sont plus présentes vocalement, ce qui n’est pas pour me déplaire tellement en plus d’être bonnes musiciennes, elles chantent divinement bien. L’autre nouveauté vient de certains titres qui sont très new country comme City On The Hill, The Well ou bien Spirit Wind. Le groupe s’en sort très bien dans ce domaine où la guitare acoustique prédomine. Ce qui ne change pas par contre c’est la superbe voix de Mark Hall qui illumine cette galette. On retrouve également notre quota de titres assez électrique aux nombres de 2 Courageous et My Own Worst Enemy et de superbes ballades avec en point d’orgue, Jesus Friend Of Sinners absolument sublime et que j’attends d’entendre en live pour l’émotion qu’elle dégage.
 
Par contre, le bémol vient du fait que les titres s’enchainent et sont un peu calibrés de la même manière. J’aurais aimé plus d’originalité parfois et même si les mélodies sont excellentes et que tout s’écoute avec plaisir on peut se lasser à la longue d’une trop grande uniformité d’ensemble. D’habitude, Casting Crowns c’est soft mais avec des variantes, là les mêmes tempos sont utilisés et on peut le regretter.
 
Il n’empêche que cet album est très bon et ne fait pas tâche dans la discographie de ce groupe majeur.
 
Pour finir Mes biens chers frères et sœurs, un dernier conseil : sachez que le terme pieux est utilisé pour les personnes croyantes et n’est en aucun cas le pseudo de Rocco Siffredi. Je vous retrouverai dans la joie et l’allégresse bientôt afin de célébrer un autre album chrétien. »



Tracklist : Line Up :  
01.Courageous
02.City On The Hill
03.Jesus Friend Of Sinners
04.Already There
05.The Well
06.Spirit Wind
07.Just Another Birthday
08.Wedding Day
09.Angel
10.My Oown Worst Enemy
11.Face Down
12.So Far To Find You

Mark Hall (chant)
Juan Devevo (guitares)
Melodee Devevo (violon,chant)
Megan Garret (piano,chant)
Chris Huffman (basse)
Hector Cervantes (guitares)
Brian Scoggin (batterie)

am

 

Label : Sony Music
Sortie : 2011
Production : Mark A Miller


Discographie :

Casting Crowns (2003)
Live From Atlanta (2004)
Lifesong (2005)
Lifesong Live (2006)
The Altar And The Door (2007)
The Altar And The Door Live (2008)
Peace On Earth (2008)
Until The Whole Hears (2009)
Come To The Well  (2011)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

Notes des visiteurs :

Comments: