0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

the rolling stones tattoo you 40 ans chronique

Comment juger l’importance des ROLLING STONES à l’aube de leurs 60 ans de carrière ? Le plus grand groupe de rock’n’roll au monde est-il toujours aussi important, quand le rock lui-même a perdu l’estime des kids du monde entier, la seule susceptible de légitimer et de porter les révolutions culturelles du monde ?

 Paul Mc Cartney lui-même a recemment contribué à l’entreprise de destitution de nos cailloux, estimant qu’ils ne seraient au final qu’un groupe de reprises de blues… Humour anglais ou amour vache de 60 ans ? Toujours est-il qu’il n’a pas du écouter souvent TATTOO YOU le Macca ( 20 titres aujourd’hui dont seulement 3 reprises ), ni la voix du Jagg’ miraculeusement préservée des épreuves du temps, au contraire de la sienne.

Le mieux est donc de réevaluer le dernier chef d’oeuvre historique des ROLLING STONES, ce TATTOO YOU constitué de chutes de studios et maintenant augmentées de 9 inédits retravaillés par Jagger & co ( à la manière de Chris Kimsey en 1981 ). A l’époque les STONES sont à la croisée des chemins: Aucun groupe de rock n’est encore parvenu à durer 20 ans ( et à fortiori 60, impensable aujourd’hui ! ).
La priorité du moment est de repartir en tournée après 3 ans d’absence donc le groupe n’a pas vraiment le temps de composer les nouveaux titres d’un nouvel album prétexte à une nouvelle tournée. C’est alors que Chris Kimsey ( qui a déjà produit Some Girls ) décide d’ouvrir la boite de Pendore, c’est à dire les chutes de studios que les STONES ont accumulé depuis 10 ans.

Le résultat sera renversant pour des chutes d’abord parce que contrairement à leurs images faussement foutraques, ces gars-là sont des bourreaux de travail ! A titre d’exemple à Bondy en 2012, il leur avait fallu 3 semaines de répétitions intensives à raison de 6 heures par jour pour relancer la machine STONES après 5 ans d’absence. Moi qui croyait que Start Me Up tournait tout seul…Ensuite parce que le matériel de travail du groupe est franchement exceptionnel, comme celui de Dylan, Prince, Neil Young et quelques autres. Regardez ce qu’ils ont fait de la jam informelle Slave ( qui date de 1975 ) réhaussée du solo de sax mythique de Sonny Rollins.
Puis il y a l’évolution stylistique récente décriée par certains, encencée par moi-même ! Keith Richards a trouvé en Ron Wood son double musical qui, encadré par la rythmique phénoménale de Bill Wyman et Charlie Watts fait des étincelles. Leurs saillies imparfaites se répondent dans un continuum espace/ temps toujours impeccable. Doublement marqués par l’avénement du punk et l’approche minimaliste d’AC/DC ( dont la percée météorite a surpris tout le monde ), les STONES doivent de nouveau montrer les dents de leur rock’n’roll de rue s’ils veulent rester en vie.

Sur Hang Fire, Neighbours ou Fiji Jim, ils n’ont jamais sonné aussi tendus et survoltés. Nicky Hopkins, Ian Stewart et même Mick Taylor ( fantomatique sur Heaven ) parsèment ce disque de leurs interventions lumineuses et Il y a LA trouvaille de génie de Chris Kimsey sur le disque original: Une face rock et une face ballades soul, soit les 2 facettes de l’attraction universelle des ROLLING STONES depuis toujours. Mick Jagger en pleine crise Bee Gees y atteint des sommets en Marvin Gaye blanc ( Worried about You, Tops ) comme sur les inédits Drift Away et Fast Talking, Slow Walking. Qu’est-ce qui sépare les grands groupes des géants ? C’est tout ce qui les rapproche de nous finalement : l’humanité, le supplément d’âme, la gourmandise du son et la dévotion totale de ses artisans à la cause et à leur collectif de rock’n’roll. Bien sûr il est particulièrement émouvant de découvrir des prises inédites de Charlie RIP Watts aujourd’hui et du ghost Bill Wyman dont la basse élastique et charnelle était aussi l’arme secrète des ROLLING STONES. Saviez-vous que Start Me Up était à la base un morceau reggae ( piste 9 des inédits ) et que Keith était opposé à sa version rock ? Heureusement que Chris Kimsey ne l’a pas écouté… Sur Troubles A-coming et Living in The Heart of Love ( autres inédits ), les ROLLING STONES redeviennent irresistibles comme ils auraient du toujours le rester. Leur grand oeuvre TATTOO YOU est maintenant complet et s’impose aujourd’hui comme un manifeste de plaisirs violents à l’adresse des générations à venir !

Tracklist :
1. "Start Me Up" 3:31
2. "Hang Fire" 2:20
3. "Slave" 4:55
4. "Little T&A" 3:23
5. "Black Limousine" 3:32
6. "Neighbours" 3:31
Side twoNo. Title Length
7. "Worried About You" 5:16
8. "Tops" 3:45
9. "Heaven" 4:21
10. "No Use in Crying" 3:24
11. "Waiting on a Friend" 

2021 deluxe edition bonus disc: Lost & Found - RaritiesNo. Title Length
1. "Living in the Heart of Love" 4:13
2. "Fiji Jim" 4:01
3. "Troubles a’ Comin’" (Chi-Lites cover) 4:16
4. "Shame Shame Shame" (Jimmy Reed cover) 4:14
5. "Drift Away" (Dobie Gray cover) 4:07
6. "It’s a Lie" 4:57
7. "Come to the Ball" 3:41
8. "Fast Talking, Slow Walking" 5:40
9. "Start Me Up" (Early Version) 4:40
2021 Super Deluxe edition bonus discs: Still Life - Wembley Stadium 1982No. Title Length
1. "Under My Thumb"
2. "When the Whip Comes Down" 4:34
3. "Let's Spend the Night Together" 4:22
4. "Shattered"
5. "Neighbours" 4:10
6. "Black Limousine" 3:51
7. "Just My Imagination (Running Away with Me)"
8. "Twenty Flight Rock" 1:46
9. "Going to a Go Go" 3:40
10. "Chantilly Lace" 4:12
11. "Let Me Go" 4:06
12. "Time Is on My Side"
13. "Beast of Burden" 7:23
14. "Let It Bleed" 6:00
15. "You Can't Always Get What You Want"
16. "Band Introductions" 1:24
17. "Little T&A" 3:21
18. "Tumbling Dice" 4:27
19. "She's So Cold" 4:11
20. "Hang Fire" 2:27
21. "Miss You" 7:49
22. "Honky Tonk Women" 3:31
23. "Brown Sugar" 3:24
24. "Start Me Up" 4:40
25. "Jumpin' Jack Flash" 6:02
26. "(I Can't Get No) Satisfaction"


Line Up :  
Mick Jagger – lead vocals (all but 4), backing vocals (all but 5); electric guitar (9 & 10); percussion (track 9)

Keith Richards – electric guitar (all but 9), backing vocals (1–4, 6, 7 & 10); lead vocals and bass guitar (track 4)
Ronnie Wood – electric guitar (all but 3, 7–9 & 11), backing vocals (1, 2, 4, 6 & 10)
Bill Wyman – bass guitar (all but 4); guitars, synthesizer and percussion (track 9)
Charlie Watts – drums
Mick Taylor – electric guitar (8 & 11)

Additional personnel
Nicky Hopkins – piano (8, 10 & 11); organ (10)
Ian Stewart – piano (2 & 4–6)
Billy Preston – keyboards (3 & 7)
Wayne Perkins – electric lead guitar (7)
Ollie E. Brown – percussion (3 & 7)
Pete Townshend – backing vocals (3)
Sonny Rollins – saxophone (3, 6 & 11)
Jimmy Miller – percussion (8)
Michael Carabello – cowbell (1); conga (3); güiro, claves, cabasa and conga (11)
Chris Kimsey – electric piano (9)
Barry Sage – handclaps (1)
Sugar Blue – harmonica (5)


Label : Rolling Stones Records
Sortie : 24/08/1981 /ré édition 22/10/2021

Discographie :
The Rolling Stones / England's Newest Hit Makers (1964)

12 X 5 (1964)
The Rolling Stones No. 2 / The Rolling Stones, Now! (1965)
Out of Our Heads (1965)
December's Children (And Everybody's) (1965)
Aftermath (1966)
Between the Buttons (1967)
Their Satanic Majesties Request (1967)
Beggars Banquet (1968)
Let It Bleed (1969)
Sticky Fingers (1971)
Exile on Main St. (1972)
Goats Head Soup (1973)
It's Only Rock 'n Roll (1974)
Black and Blue (1976)
Some Girls (1978)
Emotional Rescue (1980)
Tattoo You (1981)
Undercover (1983)
Dirty Work (1986)
Steel Wheels (1989)
Voodoo Lounge (1994)
Bridges to Babylon (1997)
A Bigger Bang (2005)
Sweet Summer sun – Hyde Park Live (2013 )
Blue & Lonesome (2016)
Steel Wheels Live
(2020)




Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

THE ROLLING STONES - Tattoo You 40th Anniversary Super Deluxe - Chronique - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 855 invités et un membre en ligne

  • aorgod

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • CORELEONI - III : le retour de Leo Leoni (GOTTHARD) avec un nouveau line-up

    Firefly
    Impressionnant! J'ai cru à ...

    Lire la suite...

     
  • ECLIPSE - Wired - Chronique

    aorgod
    On continue dans l'excellence.

    Lire la suite...

     
  • HEARTLAND - Into The Future - Chronique

    aorgod
    Chris Ousey fait parti des ...

    Lire la suite...

     
  • NESTOR - Kids In A Ghost Town - Chronique

    Nico
    Du même avis que Fab. Bon album ...

    Lire la suite...

     
  • NESTOR - Kids In A Ghost Town - Chronique

    MetalDen
    Les avis sont à 180° entre ceux ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Sep 2021 15:00 - Barjozo
IRON MAIDEN - Senjutsu - Chronique
News
20 Aoû 2021 23:26 - Fab
BITE THE BULLET - Black & White
AOR
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)