0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

robert plant digging deep subterranea chronique

De 1968 au 25 septembre 1980 cet homme était une légende inaccessible. Lui, Jimmy Page, John Bonham et John Paul Jones volaient au firmament des dieux. Et puis tout s'est écroulé.

Un autre dieu, sûrement jaloux de l'ombre qui lui faisait les a faits redescendre violemment sur Terre. Robert Plant a eu du mal à s'en remettre. Trop de coups durs, son accident de voiture avec sa femme à Rhodes en 75, la mort de son fils Karac en 77, l'avaient profondément marqué.

Mais en 1982, il décide de se lancer dans une carrière solo, pour le plus grand plaisir des fans inconsolables de Led Zeppelin. Certains sont déçus par le virage pris par celui qui fût le chanteur du plus grand groupe de rock de tous les temps. Robert Plant ne joue plus à la diva, il s'entoure d'artistes qui l'aideront à façonner sa musique, ou plutôt les styles de musiques qu'il a toujours aimés : le blues, la world music, le rhythm'n'blues, la soul, le rock'n'roll, le folk et toutes sortes de musiques africaines.

Certes, une compilation était sortie en 2003, Sixty Six To Timbuktu, qui contenait six titres que l'on retrouve sur ce Digging Deep : Subterranea. A savoir Ship of Fools, Darkness, Darkness, I Believe, 29 Palms, Big Log et Promised Land. Ce sont des incontournables dans la carrière solo de Robert. Alors il est naturel de les retrouver parmi ces trente titres de ce double CD.

Mais ce qui est frappant à l'écoute de tous ces titres, c'est cette cohérence musicale dans la carrière solo de l'ex-Zeppelin. Les différents styles musicaux s'imbriquent parfaitement l'un à l'autre et l'on passe allègrement de la world music lumineuse Rainbow (Lullaby and The Ceaseless Roar, 2014) au sauvage hard rock Hurting Kind (Manic Nivana, 1990).

Le chef d'oeuvre Mighty ReArranger de 2005 est bien représenté avec les excellents Shine It All Around et Takamba. Les slows sont toujours là : le sublime Ship of Fools, Big Log, Like I've Never Been Gone, entre autres. Trois inédits se baladent aussi : Nothing Takes The Place of You, Too Much Alike et Charlie Patton Highway (Turn It Up - Part 1).

L'occasion nous est donnée de redécouvrir des titres fabuleux comme Darkness, Darkness (Dreamland, 2002) et ses guitares aériennes, Heaven Knows (Now And Zen, 1988) avec Jimmy Page au solo, I Believe, 29 Palms, tous deux issus de Fate of Nations de 1993.

Le blues est bien présent aussi avec le traditionnel Satan Your Kingdom Must Come Down (Band of Joy, 2010) et Great Spirit (Fate of Nations, 1993). On tombe ou retombe sous le charme de Anniversary (Manic Nirvana, 1990), Silver Rider (Band of Joy, 2010), des arabisants et world music, Wreckless Love (Principle of Moments, 1983) et White, Clean And Neat (Now And Zen, 1988).

On n'a pas oublié le très sympa Fat Lip (Pictures of Eleven, 1982), le somptueux Embrace Another Fall (Lullaby And The Ceaseless Roar, 2014), le rock Memory Song (Fate of Nations, 1993), et le zeppelinien Promised Land issu également de l'incontournable Fate of Nations de 1993.

Robert Plant a su se renouveler après la chute du dirigeable. Il a su retomber sur ses pieds et s'humaniser. A l'inverse d'un Jimmy Page qui est resté coincé dans les ombres trop grandes de son groupe alors qu'il avait les moyens de se lancer dans une carrière en solo ou même en groupe. Robert Plant a su s'entourer, il a su regarder en avant et non plus en arrière et il a ce don de se renouveler et d'être curieux de toutes sortes de musiques. Et il sait composer. C'est pour ça qu'il est et restera toujours une légende humaine. Un dieu mortel.

Tracklist :
CD1

01. Rainbow
02. Hurting Kind
03. Shine It All Around
04. Ship of Fools
05. Nothing Takes The Place Of You – Previously unreleased
06. Darkness, Darkness
07. Heaven Knows
08. In the Mood
09. Charlie Patton Highway (Turn It Up – Part 1) – Previously unreleased
10. New World
11. Like I’ve Never Been Gone
12. I Believe
13. Dance with You Tonight
14. Satan Your Kingdom Must Come Down
15. Great Spirit (Acoustic)

CD2
01. Angel Dance
02. Takamba
03. Anniversary
04. Wreckless Love
05. White Clean & Neat
06. Silver Rider
07. Fat Lip
08. 29 Palms
09. Last Time I Saw Her
10 Embrace Another Fall
11. Too Much Alike – Previously unreleased
12. Big Log
13. Falling in Love Again
14. Memory Song (Hello Hello)
15. Promised Land



Label : Rhino
Sortie : 02/10/2020

Discographie :
1982 : Pictures at Eleven

1983 : The Principle of Moments
1985 : Shaken 'n' Stirred
1988 : Now and Zen
1990 : Manic Nirvana
1993 : Fate of Nations
2002 : Dreamland
2005 : Mighty ReArranger
2010 : Band of Joy


Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

ROBERT PLANT - Digging Deep : Subterranea - Chronique - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 739 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    MetalDen
    Il devrait ! Immense perte en ...

    Lire la suite...

     
  • R.I.P. EDDIE VAN HALEN - Le guitariste est mort à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer

    Firefly
    Putain de cancer, il va nous ...

    Lire la suite...

     
  • CHRIS ROSANDER - King Of Hearts - Chronique

    Eagles05
    Merci pour cette excellente ...

    Lire la suite...

     
  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)