Attention, départ imminent pour un voyage interstellaire à destination de PLANET X, domaine du claviériste Derek Sherinian et du batteur Virgil Donati. Attachez vos ceintures. La compagnie décline toute responsabilité quant à d’éventuels dommages psychiques qui pourraient survenir lors de cette exploration à haut risques.

Malgré deux albums écoulés à plus de 12000 copies, le split de NORTHWIND fut néanmoins prononcé pour donner naissance à DARKSUN en 2002 autour du chanteur Daniel Gonzales, du guitariste Tino Hevia et du bassiste Pedro Junquera.

Fairyland serait elle une terre d’exilés ? C’est ce que pourrait suggérer l’évolution du line-up de ce groupe, un véritable roman fleuve !

  La sortie de l’album éponyme Stratovarius en 2005 avait bien fait croire que les interminables dissensions et autres problèmes d’égo faisaient partie du passé de l’histoire du groupe, et scellait la réconciliation, voire un nouveau départ pour Timo Tolkki et son équipe.

ASTRA existe depuis 2001, d’abord coverband de DREAM THEATER, puis en 2006 le combo italien réalise un premier album de power/prog instrumental, peu enclin à ce genre, j’ai délaissé cet album après quelques écoutes en diagonales.

La pochette sobre, sans attrait et le titre, volume 1 n’engageait pas spécialement à l’achat immédiat de ce CD.

C’est tout de même assez étonnant qu’un groupe des 80’s renaisse tel le phénix, après vingt ans.

Le label Candlelight fait une priorité de ce deuxième album de OCTAVIA SPERATI dont le premier avait fait déjà forte impression, d’autant que le groupe s’est forgé une certaine réputation depuis sa formation en 2000, ayant assuré les premières parties de grands noms tels que PARADISE LOST, ENSLAVED, CATHEDRAL, AMON AMARTH, FINNTROLL et bien d’autres.

ANGELDARK s’est formé en Espagne en 2007 sur les cendres de THE STORMRIDER, avec comme objectif de s’orienter vers le métal mélodique et gothique, sans limite de créativité.

The Days of Grays a donc la lourde tâche de succéder à Unia, la précédente production des Finlandais, qui avait semé le trouble dans le cercle des supporters du Power Speed.

L'Italie fait désormais partie du paysage heavy avec des groupes comme RHAPSODY mais aussi LABYRINTH. Au sein de ce dernier, des tensions internes se font sentir au tournant de leur deuxième album Return To Heaven Denied, et la sortie de celui-ci succède au départ du chanteur Fabio Lione, qui n'aura en tout et pour tout enregistré qu'un opus avec le surprenant No Limits, avant de rejoindre ensuite ATHENA, puis surtout Rhapsody.

Au rayon des formations bien allumées et hors du commun, il est certain que les Suédois de DIABLO SWING ORCHESTRA ont de quoi se faire une place de choix avec ce premier album plus que surprenant.

Avec déjà trois albums au compteur, les Allemands de XANDRIA poursuivent leur petit bonhomme de chemin en gravissant un à un les échelons qui devraient les mener vers une reconnaissance qui n’était semble-t-il pas vraiment au rendez-vous jusque là.

Alerte générale !!! Fans de IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST, HELLOWEEN, RHAPSODY, ANGRA et SONATA ARCTICA, du heavy-metal speed au sens large, voici la bombe que les chevelus attendaient depuis bien longtemps !

  J’aime les coïncidences, et en l’occurrence, j’ai découvert quelques titres de cet April Rain, pluie d’avril donc, ce premier avril, sur scène à Toulouse, et fut complètement séduit par Charlotte Wessels et son équipe.

DAYDREAM XI est un groupe brésilien de Métal Progressif, formé en 2005 sous le nom d'OSMIUM.

L'histoire de PAIN OF SALVATION remonte loin, très loin dans les années 80 avec la création du premier groupe de Daniel Gildenhow, nommé REALITY, alors qu'il n'avait que 11 ans.

Le voilà donc, ce quatrième album des prodiges de PAIN OF SALVATION, dont le précédent disque, The Perfect Element, Part I, avait fait l'unanimité parmi les critiques.

Un an après un premier album de titans, les Suédois reviennent avec ce One Hour By The Concrete Lake, un concept album qui traite de l'énergie nucléaire et de ses effets néfastes sur la nature.

Après deux concept-albums très novateurs en matière de Metal Progressif, ce troisième album de PAIN OF SALVATION enfonce définitivement le clou et positionne le groupe comme un des leaders de la vague Metal Prog.

Nous avions vu qu’avec New Area, Timo Tolkki n’avait pas tardé à tourner la page STRATOVARIUS, quitte à enregistrer un premier album sans line-up fixe, mais avec des invités, au rang desquels au chant :

Depuis 2006 et ma chronique enflammée pour leur dernier album, L’ombre Et La Lumière, les Béarnais se sont remis au travail pour un nouvel album prévu pour Septembre 2009.

Ce fut pour moi une rencontre bien improbable, en ce 21 mars sous le « beth ceü de Pau », que celle du groupe KELLS, en concert juste après les jeunes loups du wild rock des BONESHAKER, et avant la prestation des maitres du heavy metal français, les MANIGANCE.
Comment conclure l’année 2007 de la meilleure façon qui soit pour un tout jeune combo ? Les Suédois de SEVEN TEARS nous répondront sans aucun doute qu’ils ne pouvaient rêver mieux que de voir leur premier album distribué par un label comme Frontiers Records.
Il aura fallu pas loin de dix années pour que les Italiens de THE FORESHADOWING se construisent un line up complet qui se compose en particulier de musiciens ayant participé de près ou de loin à trois formations : KLIMT 1918, SPIRITUAL FRONT et GRIMMESS.

Avec ce deuxième album Holy Land, ANGRA se payait le luxe d'enfoncer le clou après le succès déjà rencontré par son premier album.

Pour moi, Rage For Order est le premier album de QUEENSRYCHE. Le groupe y trouvait véritablement sa personnalité, s'émancipant de l'influence de groupes comme IRON MAIDEN. Sur cet album, les cinq de Seattle sortait la grosse artillerie : la production est nickel et la marque de fabrique du groupe fait tout de suite des étincelles.

Cet album marque un tournant dans le métal. Une révolution ? Un bouleversement ? Non, simplement l’aboutissement et le sommet d’un combo heavy prog longtemps pris pour le docile suiveur de la vierge de fer.

Décrié à sa sortie par la presse et de nombreux fans qui s’attendaient à tort à ce que le Rÿche nous sorte un album à la croisée des chemins d’Empire et d’Operation Mindcrime, cet album prenait tout le monde à contre-pied.

Avec Operation Mindcrime, QUEENSRYCHE avait créé un album de référence pour le metal et le monde du rock en général. En bousculant un peu le hard de l’époque, il a participé à l’émergence du métal progressif.

Quatre ans après Songs Of Silence, un premier live sans grande conviction avec un groupe en manque d'expérience, SONATA ARCTICA sort son deuxième album live, For The Sake Of Revenge, qui a été enregistré à Tokyo, tout comme son prédécesseur, ce qui s'explique facilement étant donné la popularité ahurissante que rencontrent nos loups des neiges au pays du Soleil Levant.

France 5 – Brésil 1 : serait-on revenu au bon vieux temps durant lequel les bleus rivalisaient avec les champions du ballon rond ?

Étranges figurines synthétiques au charme troublant empreint d’un certain mystère… artwork révélateur d’un esthétisme authentique, tel est l’univers des Français de MACHINA DEUS EX.
On peut se demander pourquoi les Allemands de CREMATORY avaient décidé de se séparer en 2001 après quelques derniers albums plutôt réussi, pour se reformer finalement deux ans plus tard en revenant avec un line up inchangé et un opus nommé Revolution, qui n’en était pas vraiment une.
Après un premier album sorti en 2006, Transcendental qui avait été une véritable bonne surprise, TO-MERA n’avaient plus qu’à confirmer tout le potentiel et le bien fondé des critiques positives qu’ils en avaient récolté.
La tête dans les étoiles et l’esprit tourné vers de lointaines galaxies, le multi instrumentiste Hollandais Arjen Lucassen n’a pas son pareil pour nous proposer des voyages inter galactiques musicaux dont il a le secret.
BOB CATLEY serait-il en quête d’immortalité ? Le titre de son sixième album solo pourrait le laisser croire.
Pendant que certains rêvent de châteaux en Espagne, les Madrilènes de EBONY ARK se construisent petit à petit ce qui pourrait bien devenir une solide place au soleil après avoir malheureusement subi de plein fouet la banqueroute de leur ancien label.

Cet O.T.R. là n'a pas grand chose à voir avec le Martini On The Rocks d'une vieille publicité bien connue, pour commencer cette chronique avec un mauvais jeu de mot,

Bien que FOREVER SLAVE en soit aujourd’hui à l’étape du second album, ce groupe Espagnol n’est pas pour autant ce que l’on peu appeler un nouveaux venu puisque l’aventure débuta il y a plus de huit ans déjà.
Il aura fallu à peine quatorze mois à Charlie DOMINICI et son équipe (chanteur du premier album de DREAM THEATER rappelons le) pour accoucher du dernier volet de cette ambitieuse trilogie.

Les Suédois de ANDROMEDA avaient créé la surprise avec leur premier opus, Extension Of The Wish en 2001, les positionnant à l’époque parmi les plus grands espoirs du Metal Progressif, espoir qui devint certitude en 2003 avec II=I.

L’actualité discographique des Australiens de EYEFEAR aura été relativement évolutive puisqu’il aura fallu patienter pas moins de huit années entre les deux premiers albums, alors que ce quatrième opus arrive seulement un an après le troisième, un peu comme si le paisible koala s’était métamorphosé en kangourou actif et entreprenant.

Si les Allemands de EVERON avaient jusque là fait preuve d’une certaine régularité concernant leur actualité discographique, tout les deux ans en moyenne, ce septième album se sera tout de même fait attendre six ans.

Parmi les sorties de ces derniers mois, il est certain que ce deuxième album de VENTURIA fait partie de ces bonnes surprises à ne pas louper.

La trentaine de Tobias Sammet s'annonce hyper active, à peine la période AVANTASIA (album et tournée) achevée, qu'il embraye déjà avec l'équipe EDGUY sur un huitème album du groupe.

Nous avions vus sur la chronique du précédent Tarot, que les espagnols de DARK MOOR avaient enfin trouvé une stabilité en terme de line-up,

Quatrième et dernier volet malheureusement de ce combo norvégien avant le split pour divergences musicales. On prend donc les mêmes et on recommence, le producteur est toujours Tommy Newton.

Pour beaucoup de fans, In Your Multitude reste la meilleure offrande des norvégiens de CONCEPTION, encore plus abouti que le précédent Parallel Minds. C’est aussi ça Conception, une évolution constante mais toujours au delà de nos ésperances.

Une nouvelle chanteuse par album, sinon rien ! Cela semble être le précepte de Morten Veland, fondateur en son temps de Tristania, puis exclu, une histoire déjà ancienne, puisque Morten a ensuite formé SIRENIA,

Connexion

On Line :

Nous avons 820 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • KREEK - Kreek - Premier album avec l'ex chanteur de BIGFOOT Antony Ellis

    MetalDen
    Quel plaisir de retrouver ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE - II - Chronique

    Chasseur Immobilier
    J'ai trouvé cet album assez ...

    Lire la suite...

     
  • WORK OF ART - Exhibits

    Laigre
    Je rejoins l'avis de maënora, cet ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. - Retransmission - Chronique

    Laigre
    S'il y a un groupe à suivre ces ...

    Lire la suite...

     
  • Le canal Youtube de RockMeeting HS, victime de Chrystel Camus (CAMUS PROD - Legends Of Rock ) - Parodie de justice dans la réponse de Youtube

    Pilgrimwen
    Microsoft, c'est quand même ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
18 Fév 2021 20:10 - MetalDen
HELLFEST  2021 - Edition annulée !
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)