0
0
0
s2sdefault

PALLBEARER HeartlessJ'avoue qu'avant de me lancer à l'écoute de cet opus de Pallbearer, je ne connaissais pas ce quatuor américain (Little Rock, Arkansas),

étant donc totalement passé à côté de leurs 2 premiers albums aux essences doom-prog marquées. Doom pour le côté lent, le rythme pachydermique voire sénatorial invitant à la procession, et prog pour la faculté à se lancer dans d'épiques envolées mélodiques peuplées de guitares planantes et de breaks improbables.

L'intro du CD sur "I saw the end" m'a bien accroché. Sans en faire des tonnes, les musiciens vous embarquent dans un drapé de rythmes mélodiques qui allient la quiétude d'un stoner-doom puissant en boucles répétitives nonchalantes et des passages polychromiques inspirés. Cela est encore plus net sur "Thorns" le deuxième morceau et son break central calme, quasi baroque (qui fera évoquer aux anciens le fameux break de "Master of Puppets" des 4 Horsemen) brisé par un puissant riff et des vocaux incantatoires. L'enchaînement calme et langoureux sur "Lie of survival" est très réussi pour un splendide morceau léger et aérien dans sa première partie, puis semblant s'envelopper d'un brouillard épais en raison de la rythmique qui reprend le dessus ensuite.

La voix principale du guitariste-chanteur Brett Campbell est épaulée par celle du bassiste joseph D.Rowland ce qui permet d'avoir un crédo vocal tantôt haut perchée, tantôt mid-tempo à la limite de la justesse mais toujours en parfait équilibre avec les instruments (les 2 autres musiciens étant devin Holt à la gratte et mark Lierly aux fûts). Alors c'est vrai que par moment on reprochera aux morceaux de ne pas s'accélérer un tantinet pour nous permettre de tapoter du pied, mais le style du combo se veut orienté vers une esthétique hyper-léchée en dressant de multiples tableaux musicaux n'ayant que faire d'un style festif ou dansant. Ce côté planant fera parfois évoquer les Pink Floyd themselves comme sur "Dancing in madness" et ses 12 minutes irrésistibles dont une introduction à la gratte très gilmourienne (même si la suite s'en éloigne beaucoup de part la lourdeur de certaines parties surtout dans le dernier tiers).

Bloc monolithique "Heartless" ne saurait laisser l'auditeur indifférent. Comme le géant dont on discerne les formes dans la montagne centrale de l'artwork l'ambiance musicale se déploie lentement tel un sludge proto-sismique dont on a le pressentiment qu'il va lentement aboutir à une explosion de metal en fusion, à une explosion volcanique qui à terme pourra libérer le colosse emprisonné dans les entrailles rocailleuses.
En 59 minutes et sept titres (quatre de plus de 8 minutes), ces jeunes américains confirment ici les excellentes dispositions que leurs 2 premiers opus laissaient entrevoir. Encore un groupe à suivre comme son patronyme invite à le faire d'ailleurs... ;)




Tracklist : Line Up :  

1.         "I Saw the End"             6:22
2.         "Thorns"           5:25
3.         "Lie of Survival"            8:26
4.         "Dancing in Madness"   11:48
5.         "Cruel Road"     7:14
6.         "Heartless"       8:10
7.         "A Plea for Understanding"


Brett Campbell - chant, guitare
Devin Holt - guitare,
Joseph D. Rowland - basse,
Mark Lierly - batterie
am

 

Label : Profound Lore Records
Sortie : 24/03/2017
Production : Pallbearer


Discographie :

 

    Sorrow and Extinction (2012)
    Foundations of Burden (2014)
    Heartless (2017)

 


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

Notes des visiteurs :

Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 929 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Revu une seconde fois en VO ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    MetalDen
    Superbe film ! Pour le gros son ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    FranckAndFurious
    4,75/5 Ce film fait passer les ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Queeny34
    Perso j'ai adoré et j'irais le ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    FranckAndFurious
    Chez RM, on aime bien ce genre ...

    Lire la suite...

     
  • BOHEMIAN RHAPSODY - QUEEN - Le Film

    Fab
    Très bon film car jamais évident ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Other Articles