0
0
0
s2smodern

PAIN OF SALVATION  In The Passing Light Of Day

The Passing Light Of Day s'articule autour des graves problèmes de santé rencontrés par Daniel Gildenlöw en 2014.

Cette expérience, qui lui a fait côtoyer la douleur, une possible issue fatale et finalement une longue période de rééducation, le leader, et unique membre historique du groupe, la transforme en inspiration et permet à PAIN OF SALVATION de revenir avec un album extrêmement solide.

Le style général se durcit à nouveau sans que soient reniés les changements d'ambiance et de ton, revenant à un Prog Metal de haute volée. L'album est d'un niveau général fantastique, alternant de la puissance maîtrisée et des passages calmes, introspectifs et nuancés tout au long de ce qui ressemble à des montagnes-russes musicales.

On A Tuesday donne le ton dès son riff d'intro : gros son, plan de guitare qui tape dans le mille puis après un retour au calme, avec le chant susurré par Daniel, montée crescendo jusqu'au refrain qui renoue avec la simplicité mélodique des premiers albums. Le morceau s'étend sur 10 minutes et nous fait passer par toutes les variations que l'on retrouve aussi dans les titres comme Tongue Of God, Full Throttle Tribe ou If This Is The End (dont on imagine aisément le thème).

The Passing Light Of Day est au delà du condensé de tout ce qu'est capable de proposer PAIN OF SALVATION, Daniel Gildenlöw y libère son ressenti et son vécu, son chant est habité comme jamais et l'apport de la voix de Ragnar Zolberg, tout aussi talentueux, soutient et renforce le propos. C'est flagrant sur Meaningless, le titre qui m'a incité à me pencher sur ce disque alors que j'avais zappé les plus récents.

Comme à son habitude, l'interprétation générale est sans reproche, regorgeant d'idées, de sonorités variées permettant d'accompagner les changements de rythmes, d'ambiances et de tonalité rencontrés durant les plus de 70 minutes que dure cette pépite.

Cette dixième réalisation de PAIN OF SALVATION est à mon avis l'album de la renaissance avec un retour à des sonorités plus Metal tout en conservant l'esprit Prog et aventureux qu'on lui connaît. Un disque de grande classe, long mais gorgé d'idées, de mélodies, de breaks et en fin de compte toujours très inspiré.

 


 

Tracklist : Line Up :  
01. On A Tuesday
02. Tongue Of God
03. Meaningless
04. Silent Gold
05. Full Throttle Tribe
06. Reasons
07. Angels Of Broken Things
08. The Taming Of A Beast
09. If This Is The End
10. The Passing Light Of Day

Daniel Gildenlöw (chant + guitare)
Ragnar Zolberg (guitare)
Daniel D2 Karlsson (clavier + prog)
Gustaf Hielm (basse)
Léo Margarit (batterie)



am

 

Label : InsideOut Music
Sortie : 13 janvier 2017
Production : n/a


Discographie :

Entropia (1997)
One Hour By The Concrete Lake (1998)
The Perfect Element, Part I (2000)
Remedy Lane (2002)
12:5 - live (2004)
Be (2004)
Scarsick (2007)
The Second Death Of (2009)
Road Salt One : Ivory2010
Road Salt Two : Ebony2011
Falling Home2014
In the Passing Light of Day2017



Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

Commentaires   

0 #4 barjozo 28-03-2017 20:30

Titillé par la lecture de commentaires dithyrambiques et parfois même emphatiques à l'encontre du dernier POS, je me suis décidé à l'écouter...alors que ce n'est pas ma 'cup of tea', le style prog-rock de ce combo n'ayant jamais su retenir mon attention par le passé.

J'étais donc prêt à tirer sur POS à boulets rouges et incandescents car les critiques lues çà et là sur le net m'avaient un tantinet excité...Et la première écoute me conforta dans cette optique assassine !

Mais, je dois bien reconnaître qu'après 5 ou 6 écoutes, ce "In the passing light of day" laisse vraiment l'auditeur en totale béatitude avec ses mélodies dont on conçoit facilement qu'elles aient pu déboucher sur tant d'enthousiasme dans la sphère web du rock et Cie. La galette possède un fort potentiel dès le titre d'ouverture "On a tuesday" diaboliquement bien construit, riche en mélodies tantôt violentes (l'intro est splendide, le break central à la gratte dantesque) et tantôt légères (piano, voix parlée, chuchotée par moments) et vaut le détour à lui seul. L'enchaînement sur "Tongue of God" et son intro désuète laisse à désirer même si le morceau au final reste sympathique dans un style prog-rock bien construit lui aussi. Ensuite vient "Meaningless" et sa mélodie introductive lancinante (clavier ou mélotron?) qui s'immisce au fil des écoutes successives dans votre corps tel une drogue avide de vous faire du bien, mais aussi de vous rendre dépendant et addict. Encore plus intéressant est le titre suivant "Silent gold" morceau lent s'apparentant à une complainte mélodique splendide (quel refrain!), plage calme avant "Full throttle tribe" et son intro martiale entichée d'une nouvelle ligne de claviers planants, des paroles également empreintes d'une émotion palpable, morceau qui progressivement va s'accélérer dans une ambiance un peu 'space-rock' grace aux claviers et se transformer en un furieux post-rock rapeux. Viendra ensuite un break calme vous ramenant mentalement aux grandes heures du prog-rock des années 80, avant la délivrance finale qui va arriver par vagues. Ce titre est bien évidemment le morceau central et le point culminant du disque avec ses plus de 9 minutes se terminant sur une sorte de doom tribal inquiétant...

La deuxième partie du CD débute par "Reasons" morceau chaloupé et bien pêchu alternant une rythmique lourde et des vocaux chantonnés pour un antagonisme étonnant, mais ne vous fiez pas à l'intro car le titre va progressivement glisser vers une sorte de nu-metal expérimental très réussi. Viendront ensuite "Angel of broken things" titre toujours très polychrome avec un solo de gratte bien gras sur la fin, "The taming of a beast" ballade torturée, "Is this the end" alternant une première partie lente et mélancolique alors que la fin du titre est une explosion de rage destructrice et certainement libératrice si on reste dans le concept de l'album. Le final sur "In the passing light of day" va pendant plus de 15 minutes vous offrir une sorte de résumé de l'album à lui seul; c'est un peu mélo à la fin, mais c'est comme dans un film où tout finit bien ;-)!


Certains vont donc dire que cet album est génial et je ne peux pas les blamer. Pourtant c'est le type de galette que l'on ne peut qu'écouter tranquillement assis en se concentrant tant il est riche en intonations multiples, et il sera difficile à POS de le retranscrire on stage, à moins d'en proposer l'intégralité...à voir au Hellfest 2017!

Citer
0 #3 MetalDen 25-03-2017 21:01
Yep, d'accord avec vous, la grande claque de ce début d'année !
Citer
0 #2 Nael 10-03-2017 19:31

PAIN OF SALVATION  In The Passing Light Of Day

On est bien d'accord lecvan. ;-)
Citer
0 #1 pascal 06-03-2017 18:26

 

PAIN OF SALVATION  In The Passing Light Of Day

Le meilleur album de 2017 ... pour l'instant ;-)
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

Commentaires

  • GHOST Prequelle

    pascal
    Hahahaha grosse claque live au ...

    Lire la suite...

     
  • JAMES CHRISTIAN Craving

    MetalDen
    En effet il sort de son registre ...

    Lire la suite...

     
  • VEGA Only Human

    MetalDen
    Plutôt bon à mon gout ! Notamment ...

    Lire la suite...

     
  • YOUNG GUN SILVER FOX West End Coast

    Eagles05
    Hello ! pour ceux que ça ...

    Lire la suite...

     
  • WILLIAM SIKSTROM Running Out Of Time

    Eagles05
    De la bombe west coast ! et en ...

    Lire la suite...

     
  • VEGA Only Human

    Eagles05
    Dommage J'avais été emballé par ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    FranckAndFurious
    Pop n'est pas un gros mot pour ...

    Lire la suite...

     
  • GHOST Prequelle

    MetalDen
    Pas du tout le même ressenti ...

    Lire la suite...

     
  • TOTO 35th Anniversary Tour - Live In Poland

    FranckAndFurious
    Toto et moi, c'est je t'aime ...

    Lire la suite...

     
  • Phil Mogg - Bientôt Lights Out pour UFO après la tournée des 50 ans !!!

    Iceman
    Au moins, je les aurais vu ...

    Lire la suite...

     
  • RIP Jacques Grande - Les Variations

    noelle martins noell
    qui pourrait me donner des ...

    Lire la suite...

     
  • JUDAS PRIEST Firepower

    MetalDen
    Dans mon top 5 pour l'instant !

    Lire la suite...

     
  • ALICE COOPER Paranormal

    MetalDen
    Un petit peu a la bourre pour le ...

    Lire la suite...

     
  • DDENT Toro

    MetalDen
    C'est vrai que c'est une ...

    Lire la suite...

On Line :

Nous avons 848 invités et aucun membre en ligne