0
0
0
s2smodern

En l’espace de trois ans, les Grecs de WASTEFALL auront vécu de nombreux changements de line up et en sont, pour ce troisième album, à leur troisième batteur et troisième bassiste. La loi du chiffre 3 selon WASTEFALL.
Il en faudra plus pour entamer l’opiniâtreté des deux membres fondateurs Domenik Papaemmanouil et Alex Katsiyiannis, ce qui est tant mieux vu la qualité de ce Self Exile. L’introduction est plutôt originale puisque ce sont des chants relativement typiques de la musique traditionnelle Grecque qui ouvrent l’album, et là où certains auraient pu s’y casser les dents, le chanteur Domenik, quant à lui, nous offre une entrée en matière dont le charme Hellénique agît agréablement sur nos sens à tel point qu’on aimerait se laisser porter plus longuement par ces chants ensoleillés. Mais tel n’est pas le sujet de l’album car dès le deuxième titre Willow Man, on se trouve plongé dans un superbe Metal Progressif dont les aspects techniques restent accessibles, laissant la priorité à la mélodie et à une certaine mélancolie. Cette mélancolie est d’ailleurs plus ou moins en toile de fond sur l’ensemble de l’album, en particulier sur l’acoustique 4 Minutes To Abandon et sa narration, le plus sombre Provoke The Divine, et plus encore avec l’énigmatique Sleepwalk, titre atmosphérique au « beat » relativement Electro., dont toute guitare est exclue au bénéfice du piano et du violoncelle, de voix et…de pleurs féminins à vous mettre le moral en berne pour la journée avec néanmoins ce sens de l’esthétisme qui donne envie d’en redemander sans attendre, au risque d’y perdre sa boîte de Kleenex. Mais WASTEFALL savent aussi faire parler la poudre grâce à des envolées plus agressives et très dynamiques, le plus souvent en alternance avec les passages plus Progressifs (The Muzzle Affection, Another Empty Haven, Strife For Definition) et plus alambiqués typiques du genre (E.Y.E., Utopia Fragmented).

Avec une production signée Tommy Hansen (HELLOWEEN, PRETTY MAIDS, etc…), WASTEFALL réussissent superbement ce Self Exile tout en nuances et rebondissements, évitant le piège du Metal Progressif trop complexe tout en faisant pourtant preuve d’un haut niveau technique (quel chanteur !), sachant marier douceur et relative agressivité avec justesse.
Tout simplement beau et émouvant.

 


Highlights :
  Intro, Willow Man, Another Empty Haven, Sleepwalk, E.Y.E., Utopia Fragmented, Provoke The Divine…

Tracklist :
01. Intro
02. Willow Man
03. The Muzzle Affection
04. Dance Of Descent
05. Another Empty Haven
06. Strife For Definition
07. Sleepwalk
08. E.Y.E.
09. Utopia Fragmented
10. 4 Minutes To Abandon
11. Provoke The Divine

Line Up :
Domenik Papaemmanouil (chant + guitare + clavier)
Alex Katsiyiannis (guitare + chœurs)
Christos Kyrkillis (clavier)
Nick Valentzis (basse)
Kostis Papalexopoulos (batterie)


Label :

Sortie :

Production :

Replica Records

06/06/2006

Tommy Hansen


Discographie :
Fallen Stars And Rising Scars (2003)
Soulrain 21 (2004)
Self Exile (2006)

Notes des visiteurs

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 938 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • DORO dévoile un nouveau titre : Brickwall (vidéo clip)

    terry RM
    Doro ! Excellent !!!!

    Lire la suite...

     
  • MYRKUR - Folkesange

    MetalDen
    Quel dépaysement ! Quelle ...

    Lire la suite...

     
  • ELECTRIC MOB Discharge - Un premier album avec un finaliste de The Voice Brésil

    MetalDen
    Oui belle surprise, oui un ...

    Lire la suite...

     
  • THIN LIZZY - Live And Dangerous - Chronique

    MetalDen
    Merci Phil d'avoir pris le temps ...

    Lire la suite...

     
  • BUTCH WALKER American Love Story

    MetalDen
    Ha Ha ben joué en effet Flyover ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)