0
0
0
s2smodern

TRICK OR TREAT Rabbits’ Hill Pt. 2,

Lapins crétins ou lapins métal ? Quel rapport entre certains groupes européens de power metal et les lapins?

En son temps Helloween avait sorti en 2003 Rabbit Don't Come Easy.  En suivant cette logique le groupe italien Trick Or Trea , qui était au départ un tribute band d’Helloween, s’est approprié le concept du lapin et nous présente ce  Rabbits' Hill Pt. 2. Rabbits' Hill Pt. 2, le deuxième de leurs albums concept.

Formé à l'origine en 2002 comme groupe de reprises de Helloween , Trick or Treat est vite devenu une attraction en live dans leur pays d'origine en 'Italie. Après avoir enregistré leur première démo , ils ont été signés par un label italien indépendant, Valery Records. En 2006, ils sortent leur premier album , le groupe a ensuite passé les deux années suivantes sur la route en jouant plus de 100 concerts en Europe et aux Etats-Unis. Le groupe sort son deuxième album, Tin Soldiers en 2009.

Trois ans plus tard 2012 s'est avérée être une année importante pour Trick or Treat, d'abord parce que le chanteur Alessandro Conti a été choisi par Rhapsody de Luca Turilli pour être le chanteur principal sur son album , et d'autre part, le groupe a sorti  leur concept album Rabbits’ Hill Pt.1, basé sur le roman de Richard Adams, Watership Down.

Quatre ans plus tard, le deuxième chapitre arrive chez  Frontiers. A priori cela parait très surprenant que le label italien ait signé ce groupe, rentrant ainsi de plein pied dans le power métal, de quoi a désorienter un peu plus certains de ses détracteurs, prompts à rabâcher que le label n’est bon qu’à formater l’AOR ! Nous en sommes ici à cent lieues !
Trick or Treat respire clairement l'ère de Helloween avec Kiske , avec un chanteur Alessandro Conti, qui est donc aussi le chanteur de Luca Turilli's Rhapsody, époustouflant. Mais il y a bien d'autres influences avec des compositions bien plus variées. 

Cela commence plein pot à la double pédale et un power metal sur Inle’ (The Black Rabbit Of Death) .
Certains titres sont tirés vers le haut par quelques invités de haut calibre comme Tony Kakko (Sonata Arctica) sur United. Dans un style plus AOR, Never Say Goodbye nous offre un autre superbe duo avec Sara Squadrani (Ancient Bards, Ayreon). Beaucoup plus puissant et sombre They Must Die avec un Tim "Ripper" Owens (ex-Judas Priest, ex-Malmsteen) particulièrement brillant.

Tout est brillant dans ces histoires de lapins pas si crétins, avec des soli a profusion ! Bravo à Frontiers de soutenir ce créneau et ce groupe, cet album est un pur joyau du genre, du power punchy et mélodique à souhait qui marquera pour ma part 2016.

 

Tracklist :  
“Inle' (The Black Rabbit Of Death)”
 “Together Again”
 “Cloudrider"
 "Efrafa”
 “Never Say Goodbye”
 “The Great Escape”
 “They Must Die”
 “Beware The Train”
 “United”
 “The Showdown”
 “Last Breath”
am

 

 

 

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 497 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    Fab
    Autant Face Book a le don de ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    MetalDen
    Je rejoins Emmanuel et Barjozo ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - The Teal Album

    Pilgrimwen
    Merci ! J'ai écouté attentivement ...

    Lire la suite...

     
  • RESTLESS SPIRITS - Restless Spirits

    Tis
    J'aime bien cet album, je me ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)