0
0
0
s2smodern

  La sortie de l’album éponyme Stratovarius en 2005 avait bien fait croire que les interminables dissensions et autres problèmes d’égo faisaient partie du passé de l’histoire du groupe, et scellait la réconciliation, voire un nouveau départ pour Timo Tolkki et son équipe.

Las, en 2008, Timo annonçait qu’il quittait le groupe pour se consacrer à un nouveau projet, REVOLUTION RENAISSANCE. La bataille qui s’engagea dans la foulée pour la propriété du nom du groupe fut un dernier déchirement, mais en tout cas laissait augurer que Stratovarius ne serait pas enterré pour autant. Finalement Timo Tolkki se montra magnanime et abandonna l’appellation du groupe à ses anciens acolytes, pensant probablement qu’en son absence, leur avenir était hypothéqué. Et d’aucun pouvait légitimement avoir des doutes dans la mesure où Tolkki était le compositeur quasi exclusif. Les deux principaux challenges à relever  se situaient donc au niveau des compositions, et de l’embauche d’un nouveau guitariste si possible d’un niveau pas trop éloigné de Tolkki ! L’oiseau rare finalement sélectionné s’appelle Matias Kupiainen, et s’il n’a pas assuré la totalité des compositions, comme son illustre ainé, il y a participé, au même titre que les autres, d’ailleurs, puisque l’autre nouveauté est l’aspect collégial adopté, tous ont composé, à l’exception de Jorg Michael, qui s’est contenté de tenir les baguettes. Qu’en est il du résultat, cette stratégie s’est elle avérée payante ?

Et bien ne faisons pas perdurer le suspense, dès le premier titre, Deep Unknown, on est rassuré quand à la faculté des membres restants à faire du Stratovarius. Sur une rythmique on ne peut plus speed, les envolées de Jens Johansson occupent le terrain, un peu comme s’il profitait de l’absence de Tolkki, pour autant, Matias Kupiainen ne se laisse pas dévorer et lui donne une réplique appropriée, quant à Timo Kotipelto, ses lignes de chant caractéristiques garantissent l’identité, le « trademark » du groupe, le tout avec un son et une production hors pair. Après un mid tempo, Falling Star, de facture classique, King of Nothing vient glisser une coloration progressiste, suivi par le speed Blind, dans un style presque ANGRA, ces orientations donnant au nouveau Stratovarius une certaine modernité, tout en conservant son identité, un véritable tour de force et un pari finalement réussi. La suite se révèle très équilibrée, entre ballades, Winter Skies et When Mountains Fall, mid tempos : le hymnique Somehow Precious, Emancipation Suite et sa partie I assez heavy,  et les speed Forever Is Today et Higher We Go, tous ayant en commun des refrains accrocheurs et mémorisables rapidement, une autre caractéristique finalement retrouvée.

Une réussite qui immanquablement appelle une comparaison avec le Revolution Renaissance de Tolkki, Polaris l’emportant à mon goût, même si Age Of Aquarius ne démérite pas, nous l’avions vu.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

 


Tracklist :

01. Deep Unknown
02. Falling Star
03. King of Nothing
04. Blind                             
05. Winter Skies                
06. Forever Is Today            
07. Higher We Go                
08. Somehow Precious                   
09. Emancipation Suite: I Dusk      
10. Emancipation Suite: II Dawn     
11. When Mountains Fall     

Line Up:

Timo Kotipelto (chant)
Matias Kupiainen (guitare)
Lauri Porra (basse)
Jens Johansson (claviers)
Jorg Michael (batterie)


Label :

Sortie :

Production :

  Edel

21/05/2009

n/a


Discographie :

Fright Night (1989)
Twilight Time (1992)
Dreamspace (1994)
Fourth Dimension (1995)
Episode (1996)
Visions (1997)
Destiny (1998)
Infinite (2000)
Intermission (2001)
Elements Part 1 (2003)
Elements Part 2 (2003)
Stratovarius (album) (2005)
Polaris (2009)
Elysium (2011)

  Chronique - review le 24/07/09

Notes des visiteurs

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 586 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    Fab
    Autant Face Book a le don de ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    MetalDen
    Je rejoins Emmanuel et Barjozo ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - The Teal Album

    Pilgrimwen
    Merci ! J'ai écouté attentivement ...

    Lire la suite...

     
  • RESTLESS SPIRITS - Restless Spirits

    Tis
    J'aime bien cet album, je me ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)