0
0
0
s2smodern

L’actualité discographique des Australiens de EYEFEAR aura été relativement évolutive puisqu’il aura fallu patienter pas moins de huit années entre les deux premiers albums, alors que ce quatrième opus arrive seulement un an après le troisième, un peu comme si le paisible koala s’était métamorphosé en kangourou actif et entreprenant.

Il faut dire que des changements de line up assez fréquents (chant, clavier, ou encore guitare rythmique dont le poste à été finalement supprimé) n’auront pas facilité les débuts du groupe qui s’est depuis stabilisé pour enfin trouver une vitesse de croisière plus qu’honorable puisque quatre années seulement auront suffi à l’enregistrement de trois albums. L’équipe est indéniablement bien rodée, proposant un Metal mélodique à tendance Progressif qui se laisse bien vite adopter grâce à une exécution carrée qui ne laisse place à aucune démonstration inutile. Les musiciens en imposent, à l’image du chanteur Danny Cecati (ex PAGAZUS) qui dispose d’un timbre de voix et d’une aisance vocale qui se situeraient quelque part entre un Geoff Tate et un Jorn Lande. Les solos guitares et claviers sont aussi de haut niveau tout en évitant le piège des longueurs superflues, désir fondamental d’efficacité que l’on retrouve sur les ponts instrumentaux qui s’inscrivent également dans cette logique d’accessibilité. Si la ligne directrice se situe bel et bien au sein d’un Metal mélodique vigoureux comme le prouve entre autres le puissant Illusions, EYEFEAR en profitent également pour explorer les possibles variantes comme le prouve le superbe Confessions aux claviers parfois Symphoniques, ou en creusant plus avant des aspects plus typiquement Progressifs sur Always Reasons, A Clouded Mind ou encore The Unseen qui semble profiter d’une inspiration PAGAN’S MIND. From Darkness Til Dawn représente le mid tempo efficace alors que Bridge To The Past s’oriente presque vers un Power Metal qui sera contrebalancé plus loin par la ballade Wasting Away (Alone) sur laquelle la puissance de la section rythmique s’efface complètement pour laisser le chant et les claviers offrir un moment de pure douceur. Bénéficiant en plus d’une production signée Tommy Hansen (HELLOWEEN, TNT, PRETTY MAIDS, CIRCUS MAXIMUS, etc…), The Unseen est visiblement un album plein d’intérêt qui devrait permettre à EYEFEAR de s’exporter sans mal hors de leur Australie natale.

 

 

 Highlights : Illusions, The Unseen, Always Reasons, Confessions, A Clouded Mind...

Tracklist :    
01. Hypnosis (Intro)
02. Illusions
03. Bridge To The Past
04. The Unseen
05. Always Reasons
06. Wasting Away (Alone)
07. From Darkness Til Dawn
08. Confessions
09. A Clouded Mind
10. Dreams [Video live track] 
                                

 

Line Up:
Danny Cecati (chant)
Kosta Papazoglou (guitare)
Sammy Giacotto (clavier)
Rob Gorham (basse)
Zain Kimmie (batterie)

 


Label :

Sortie :

Production :

Dockyard 1

07/11/2008

Tommy Hansen


Discographie :

Edge Of Existence (1996)
9 Elements Of Inner Vision (2004)
A World Full Of Grey (2007)
The Unseen (2008)



Note des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 413 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    Fab
    Autant Face Book a le don de ...

    Lire la suite...

     
  • VULCAIN Vinyle

    MetalDen
    Je rejoins Emmanuel et Barjozo ...

    Lire la suite...

     
  • WEEZER - The Teal Album

    Pilgrimwen
    Merci ! J'ai écouté attentivement ...

    Lire la suite...

     
  • RESTLESS SPIRITS - Restless Spirits

    Tis
    J'aime bien cet album, je me ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)