0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Septième opus pour nos Frenchys qu'on ne présente plus.

Que dire de plus, si ce n'est que nous avons là, une formation particulièrement estimée au Japon (douloureuse pensée après le tsunami) car la langue française est très prisée des Japonais et, le nombre d'albums vendus là bas témoigne de ce constat. De plus, chanter du Power-Prog Métal en Français ne les a pas empêchés d'ouvrir pour Whitesnake ou Scorpions, de progresser d'avantage et de se hisser au plus haut niveau pour rivaliser avec les meilleurs. Témoin, cette nouvelle offrande. Dès l'entame avec Larme de L'Univers, on est entrainé dans un tourbillon de riffs hachés, tranchants et ravageurs, bien maitrisés par les deux virtuoses que sont François Merle et Bruno Ramos et, sur lesquels Didier Delsaux vient poser sa voix haute et puissante. Même combat avec des titres tels que Dernier Allié, Sentier De la Peur ou encore Secret De L' Ame au refrain tubesque. On enfonce le clou avec une petite touche de Speed Métal sur Récidiviste où la rythmique menée tambour battant par la batterie de Daniel Pouylau et pulsée par la basse de Marc Duffau ferait pâlir les Brésiliens d'Angra. Un peu plus progressif que punchy, on trouve Mercenaire, Ilusion ou bien En Seigneur avec son intro façon Maiden. En guise de plat de résistance, quelques pièces au souffle épique parsemées de lyrisme aux rythmes variés comme Chant De Bataille, Déserteur ou Délivrance avec son break en arpège. Un peu plus clair et enlevé, L'Ombre D'Hier s'envole avec un tempo et une intro proche d'AC/DC. En guise de carte de visite, le combo nous régale d'un instrumental bouillonnant intitulé Vertiges et qui nous donne l'occasion d'apprécier le talent de Jean Lahargue aux claviers. Enfin, une jolie petite ballade qui a pour titre Sans Détour, histoire de décompresser après ce combat âpre et haletant qui aura duré 14 rounds.

 

Bref, voilà un album bien réalisé qui vaut, aussi, par le talent de François Merle, qui en a effectué la production et, aujourd'hui, on peut affirmer, sans crainte, que pour Manigance, désormais, ce sera."Rien à prouver pour que brule la flamme"...



Tracklist : Line Up :

 

 

01. Aura
02. Larme de l'Univers
03. Dernier Allié
04. Mercenaire
05. L’ombre d’Hier
06. Chant de Bataille
07. Secret de l’Ame
08. Récidiviste
09. Illusion
10. Sentiers De La Peur
11. Vertiges
12. En seigneur
13. Déserteur
14. Délivrance
15. Sans détour

16. Corps à Corps - Bonus track Japan only
Didier Delsaux (Chant)
François Merle (Guitare)
Bruno Ramos (Guitare)
Jean Lahargue (Claviers)
Marc Duffau (Basse)
Daniel Pouylau (Batterie)
am

 

Label :

XIII BIS

Sortie :

2011

Production : François Merle


Discographie :

Signe De Vie (1997)
Ange ou Démon (2002)
D'un Autre Sang (2004)
Mémoires Live (2005)
L'Ombre et la Lumière (2006)
5 Original Album Classics (2009)
Recidive (2011)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

 

 

 

Notes des visiteurs :

Comments:

MANIGANCE Récidive - 3.9 out of 5 based on 20 votes