0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

motorhead overkill bomber coffret 1979 re editions pour les 40 ans


Quarantième anniversaire oblige, le Motörhead Estate met ces jours-ci les petits plats dans les grands en rééditant Overkill et Bomber avec 2 concerts live inédits en bonus.

Il y a aussi une version coffret pour bobos encanaillées du Dimanche et autres professionnels du milieu, mais le prix est prohibitif dans tous les cas ! 1979 était réellement une année magique pour Motörhead, celle qui lui a permis de se réinventer avant d’exploser au UK avec un nouveau deal discographique (Bronze Records) à une époque où l’industrie du disque signifiait encore quelque chose, et deux, un massacre auditif, et une bombe sonique. Sortir 20 titres de ce niveau-là coup sur coup (on touche là à l’exceptionnel) en dit long sur le potentiel du trio de l’apocalypse de la grande époque. Il faut préciser que Motörhead, alors rejeté de toute part, eut toute l’année 1978 pour peaufiner ce matériel dantesque, avant de l’enregistrer dans 2 sessions, en Janvier et en Août 79 mais tout de même… Un tel pic de créativité envoyé aussi vite et bien reste unique dans les annales et ne sera finalement dépassé qu’une fois dans leur carrière, avec l’insubmersible Ace of Spades l’année suivante.

S’il est vrai que le remastering de ces éditions permet un enchantement renouvelé (l’album non produit, Bomber, ce que ne manquait jamais de souligner Lemmy, sonne mieux que jamais ici), ce sont surtout les live exhumés de la crypte qui valent leurs pesants d’or, pourquoi ? Parce que comme en musique, il y a le bon et le mauvais bruit. En revivant une ultime fois la bacchanale qu’était le Motörhead des débuts, on s’aperçoit d’abord que personne n’avait connu pareille orgie sonique auparavant.
Commençons par détailler les personnalités hors normes qui constituaient le Motörhead original : Lemmy ( dit la brute ) crache sa Rickenbacker en fréquences aiguës (rythm guitar) pour un rendu hypertrophié garanti, Phil The Animal Taylor (dit le sale) invente un drumming speedé façon Muppets en contrepoint idéal aux coups de butoirs du Lem’ ; et Eddie Clarke (dit le rapide) éclabousse de sa force tranquille et son feeling ces 2 prestas live. Mais Motörhead, c’était d’abord un collectif « Un pour tous/ Tous pour un » parce qu’il leur fallait au moins ça pour émerger d’un microcosme londonien qui les rejetait totalement. Précisons aussi que Motörhead incarnait un idéal de liberté quasi impossible à marketer, une bête sauvage véritablement indomptable ! Overkill en ouverture, c’est l’effet bombe à neutrons garanti… On termine et on recommence par 2 fois parce que quand c’est bon, c’est forcément trop long ! Quel solo foudroyant remisé 3 fois par notre homme Eddie. Enchaînement rapide avec Stay Clean, ce groove poisseux doté d’un pont basse/ batterie qui démontre aisément que le Motörhead de la grande époque pouvait être sexy sur commande… Metropolis, attention les gars : La version en direct du Mans est tellement souple que le bruit blanc se ferait presque funky aux entournures, merci à toi l’Animal et repose en paix ! Le live de la tournée Bomber rend enfin justice aux titres fabuleux que sont Dead Men, All the Aces, Lawman, Poison, Sharpshooter… Et ils prennent pour l’occasion un sacré coup de speed dans les baloches ! Mais les grands concerts se révèlent dans les détails: Pédale wahwah et fuzz à foison pour Eddie, double kick drums et roulements de tom basses fiévreux pour Phil Taylor, métronome rythmique du bombardier humain Lemmy (jamais pris en défaut, jusqu’en 2015), vannes généralisées entre les morceaux (dead men smell toe nails)… La joie de retrouver le trio historique dans son salon est immédiate et l’émotion palpable, à fortiori aujourd’hui. Un seul point noir est à signaler : Un alternant/ incompétent de la maison de disque a quand même amputé White Line Fever aux 3/4, une broutille par rapport au saussissonage en règle que Rock Candy avait infligé au Double Live Gonzo sous prétexte que des petits malins avaient décidé de transformer le grand œuvre de Ted en simple cd… Bollocks, leur aurait gueulé dessus Lemmy !
En 1979 donc, les 3 amigos desperados deviennent subitement les chouchous de la presse musicales anglaise. La formule originale sera relativement courte (5 ans seulement) soit 6 fois moins que la suite avec Phil Campbell mais est-ce vraiment la longévité qui compte ? Et vous d’ailleurs, vous êtes plutôt Ace Frehley ou Tommy Thayer ? Je ne suis pas contre le fait d’introniser Campbell et Mickey Dee au Rock’n’roll Hall of Fame en 2020 mais il faudra aussi penser à Larry Wallis et Lucas Fox, que j’avais croisé dans le quartier Vaugirard il y a quelques années de ça… L’influence définitive des speedfreaks de l’au-delà reste considérable aujourd’hui.
Dans la tradition des grands groupes anglais qui l’ont précédé ( Stones, Who, Cream, Faces, Led Zep…), Motörhead est monté tellement haut les premières années qu’il aura marqué à jamais la culture Rock mondiale.

C’est ce que ces 2 concerts faramineux démontrent sans aucune difficulté. Validés et totalement indispensables !



Coffret 1979
Overkill vinyle tracklisting :
Side One : 

Overkill
Stay Clean
(I Won’t) Pay Your Price
I’ll Be Your Sister
 Capricorn

Side Two :
No Class
Damage Case
Tear Ya Down
Metropolis
Limb From Limb

Bomber vinyle tracklisting :
Side One : 
Dead Men Tell No Tales
Lawman
Sweet Revenge
Sharpshooter
Poison

Side Two :
Stone Dead Forever
All the Aces
Step Down
Talking Head
Bomber
 

Good N’Loud vinyle tracklisting :
Live à Friars, Aylesbury le 31 Mars 1979
Side One :
Overkill
Stay Clean
Keep Us On The Road
No Class
Leaving Here


Side Two :
Iron Horse / Born To Lose
Metropolis
The Watcher
Damage Case


Side Three :
(I Won’t) Pay Your Price
Capricorn
Too Late, Too Late
I’ll Be Your Sister


Side Four :
I’m Your Witchdoctor
Train Kept A-Rollin’
Limb From Limb
White Line Fever
Motörhead


Sharpshooter vinyle tracklisting :
Live à la Rotunde, Le Mans le 3 Novembre 1979

Side One :
Overkill
Stay Clean
No Class
Metropolis

Side Two :
All The Aces
Dead Men Tell No Tales
I’ll Be Your Sister
Lawman
Too Late, Too Late

Side Three :
Poison
(I Won’t) Pay Your Price
Sharpshooter
Capricorn
Train Kept A-Rollin’

Side Four :

Bomber *

Limb From Limb

White Line Fever
Motörhead


The Rest Of ‘79 vinyle tracklisting :
Side One :
Too Late, Too Late (Overkill 7" B-Side)
Like A Nightmare (Alternative version of No Class B-Side)
Over The Top (Bomber 7" B-Side)
Stone Dead Forever (Alternative Version)
Sharpshooter (Alternative Version)

Side Two :
Bomber (Alternative Version)
Step Down (Alternative Version)
Fun On The Farm (Bomber Outtake)
Treat Me Nice (Bomber Outtake)
You Ain't Gonna Live Forever (Bomber Outtake)

No Class 7” vinyle tracklisting :

Side One :
No Class

Side Two :
Like A Nightmare

Le coffret "1979" contient :
* Les albums originaux d'"Overkill" et de "Bomber" ont été masterisés à demi-vitesse et pressés sur un vinyle de 180 grammes créé à partir des bandes originales.
* Deux albums live inédits des tournées de 1979
 * Un «magazine de musique» de 40 pages avec des photos inédites et de nouvelles interviews d'époque.
* Des versions vinyles, versons originales ainsi que des pistes rares
* "No Class" single avec design original
* Le programme de tournée de Bomber
* Livre de partitions Overkill
* Des badges de 1979
* Le tout emballé dans une boîte motarde noire

En parcourant les nombreuses archives privées du groupe, vous pouvez compter sur l'aide de personnes clés faisant partie du cercle d'amis, d'équipes et de complices de 1979, ainsi que consulter les super fans. Tous sont extrêmement fières de montrer le niveau des détails et l’engagement qui ont été pris en compte dans les 3 versions de 1979, et qui se poursuivront avec les projets futurs. La demande de Lemmy a toujours été de donner aux fans le meilleur possible à tous égards. C’est ce qui a été réalisé avec ces ré-éditions.

Un autre élément de la sortie du coffret Motörhead'79 est d’offrir aux Motörfans toute l’étendue et le contexte de la vie de ces classiques au moment de leur création. 1979 a été une année sismique pour de nombreuses raisons. "Overkill" et "Bomber" ont été écrits, enregistrés et tournés dans une Grande-Bretagne traitant de grèves, Margaret Thatcher, le hooliganisme footballistique ainsi que Buggles et les Bee Gees!
Et le 9 mars 1979, des millions de téléspectateurs sans méfiance ont écouté le programme Top Of The Pops de la BBC pour assister au groupe le plus fort, le plus bruyant, le plus dangereux et le plus excitant du monde, interpréter le titre de leur album "Overkill".

Un mélange de punk, de rock et de heavy metal qui joue avec une puissance inouïe, Motörhead est une force de la nature propulsée par le bassiste et chanteur Ian "Lemmy" Kilmister, le guitariste "Fast" Eddie Clarke et le batteur Phil "Philthy Animal" Taylor. L'alchimie entre ces trois hommes scandaleux et absolument immortels n'a rien changé à la vie de millions de personnes, et tous trois partageaient une merveilleuse approche de "groupe de frères fous" à la musique et à la vie. Il n'y avait pas d'interrupteur "off" et ils sont devenus des légendes à la suite. "Overkill" et "Bomber" sont des icônes brillantes et dont le pouvoir de destruction est considérable, et leur énorme influence résonne encore dans tous les genres de musique.




Overkill

3LP & 2CD



Original tracklisting : 

01. Overkill
02. Stay Clean
03. (I Won’t) Pay Your Price
04. I’ll Be Your Sister
05. Capricorn
06. No Class
07. Damage Case
08. Tear Ya Down
09. Metropolis
10. Limb From Limb
 

Live à Aylesbury le 31/03/79 : 
(Exclusivité jamais parue) 

  1. 01. Overkill
    02. Stay Clean
    03. Keep Us On The Road
    04. No Class
    05. Leaving Here
    06. Iron Horse / Born To Lose
    07. Metropolis
    08. The Watcher
    09. Damage Case
    10. (I Won’t) Pay Your Price
    11. Capricorn
    12. Too Late, Too Late
    13. I’ll Be Your Sister
    14. I’m Your Witchdoctor
    15. Train Kept A’Rollin’
    16. Limb From Limb
    17. White Line Fever
    18. Motörhead


Bomber

3LP & 2CD

Original tracklisting : 

  1. 01. Dead Men Tell No Tales
    02. Lawman
    03. Sweet Revenge
    04. Sharpshooter
    05. Poison
    06. Stone Dead Forever
    07. All the Aces
    08. Step Down
    09. Talking Head
    10. Bomber

Live au Mans le 03/10/79 :
(Exclusivité jamais parue)

  1. 01. Overkill
    02. Stay Clean
    03. No Class
    04. Metropolis
    05. All The Aces
    06. Dead Men Tell No Tales
    07. I’ll Be Your Sister
    08. Lawman
    09. Too Late, Too Late
    10. Poison
    11. (I Won’t) Pay Your Price
    12. Sharpshooter
    13. Capricorn
    14. Train Kept A-Rollin’
  2. 15. Bomber *
  3. 16. Limb From Limb
  4. 17. White Line Fever
    18. Motörhead

Tracklist :
1          Back At The Funny Farm          
2          Tales Of Glory
3          Heart Of Stone            
4          Shoot You In The Back            
5          Marching Of To War     
6          Iron Horse       
7          Another Perfect Day    
8          Hoochie Coochie Man  
9          (Don't Need) Religion   
10        One Track Mind           
11        Go To Hell       
12        America           
13        Shine   
14        Dancing On Your Grave           
15        Rock It            
16        I've Got Mine   
17        Bite The Bullet
18        The Chase Is Better Than The Catch



HIM Media

Discographie :
Motorhead (1977)
Overkill (1979)
Bomber (1979)
Ace Of Spades (1980)
No Sleep 'til Hammersmith (1981)
Iron Fist (1982)
Another Perfect Day (1983)
No Remorse (1984)
Orgasmatron (1986)
Rock'n'Roll (1987)
No Sleep At All (1988)
1916 (1991)
March Or Die (1992)
Bastards (1993)
Sacrifice (1995)
Overnight Sensation (1996)
Snake Bite Love (1998)
Everything Louder Than Everyone Else (1999)
We Are Motorhead (2000)
The Best Of Motorhead (2000)
Hammered (2002)
Live At Brixton Academy - The Compklete Concert (2003)
Stone Deaf Forever [box set](2003)
Inferno (2004)
Kiss Of Death (2006)
Motorizer (2008)
The World Is Yours (2010)
Aftershock (2013)
Bad Magic (2015)
Clean Your Clock (2016 - Live)

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL

Comments:

You have no rights to post comments

MOTORHEAD - Overkill, Bomber & Coffret 1979 (Une année bombastique !) - Ré éditions pour les 40 ans ! - 4.0 out of 5 based on 1 vote

Connexion

On Line :

Nous avons 1541 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

Commentaires

  • LEPROUS - Pitfalls

    MetalDen
    Déçu aussi, espérons que c'est ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Fils De Lutte

    MetalDen
    4/5 pour moi, excellent opus !

    Lire la suite...

     
  • JIM ANDERSON GROUP - I Belong

    MetalDen
    Chouette découverte, il y a ...

    Lire la suite...

     
  • Robert TEPPER - Better Than The Rest

    Laigre
    Un des mes albums préférés ...

    Lire la suite...

     
  • VOLBEAT - Rewind, Replay, Rebound

    MetalDen
    wow ! Fab enthousiaste sur ...

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)