0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Déception est le maître mot qui me vient à l’esprit à l’écoute de cet album.

Pourtant la sortie en 2012 du double cd Anthology qui regroupait pour la première fois tous les enregistrements du groupe m’avait enthousiasmé. WARLORD a toujours fait partie de ces groupes prometteurs qui, à un moment donné, n’ont pas su saisir la chance qui s’offrait à eux et cela en dépit de leur talent. 11 ans après la sortie de Rising Out Of The Ashes qui augurait le meilleur, ce The Holy Empire retombe aussi vite qu’un soufflet. Voici donc le Top 3 des raisons de cette déception :

N° 1 : Le chant de RICHARD M. ANDERSON, fraîchement arrivé dans le groupe manque cruellement de charisme, de signature vocale. Le bonhomme chante bien certes mais là où TOOD LA TORRE magnifie chaque passage du dernier album de QUEENSRYCHE, ANDERSON se contente de poser sa voix. Au bout d’un certain temps, son chant devient vite monocorde pour ne pas dire monotone. Dommage que le groupe n’ait pas su retenir JOACIM CANS.

N°2 : Les compositions qui sont au nombre de 8 pour une durée totale de 55 minutes manquent elles aussi dans l’ensemble de charisme, de souffle épique. WIILLIAM J TSAMIS le guitariste qui les a toutes composées s’emmêle non pas les pinceaux mais les doigts dans des mélodies et harmonies de guitare répétitives. Des titres comme 70,000 Sorrows ou The Holy Empire me semblent interminables et sont l’exemple même d’un guitariste en manque d’inspiration qui essaye de compenser par une multitude de notes. Heureusement il reste Glory, City Walls Of Troy et Father qui font office ici de bouée de sauvetage.

N°3 : La production, sujet sensible qui enflamme souvent les débats sur RockMeeting entre Metalden, Fab et votre serviteur. Nous avons affaire ici à une autoproduction qui reste dans l’ensemble correcte mais qui à l’image du chant et des compositions manque cruellement de relief. De plus je pense que TSAMIS et ZONDER ont peut-être eu la tête dans le guidon pendant l’enregistrement, voulant tout faire tout seul. C’est dans ces moments-là, que l’apport d’une oreille extérieure à travers un producteur peut s’avérer salvatrice. Nous sommes ici très loin de la production luxueuse et impeccable de JIM BARTON sur le dernier QUEENSRYCHE, référence pour moi en la matière cette année.

Ces 3 raisons mises bout à bout auront anéanti mon enthousiasme et l’énorme affection que je portais jusqu’à maintenant pour WARLORD. Un constat qui pourra être perçu par certains comme un peu dur, mais de mon côté je me suis tellement ennuyé à l’écoute de ce disque dans lequel j’ai investi quelques euros qu’il fallait que je l’écrive. Ce qui me fait le plus suer dans l’histoire, c’est que maintenant je comprends mieux pourquoi le groupe n’a jamais percé.


Je pense tout simplement qu’il n’a jamais eu le niveau pour titiller les grands de ce monde que sont : IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST, QUEENSRYCHE….



 

Tracklist : Line Up :  
01. 70.000 Sorrows
02. Glory
03. Thy Kingdom Come
04. City Walls Of Troy
05. Kill Zone
06. Night Of The Fury
07. Father
08. The Holy Empire
Richard M Anderson (chant)
William J Tsamis (guitare, clavier)
Philip Bynoe (basse)
Mark S Zonder (batterie)
am

 

Label : Sons Of A Dream Music
Sortie : 2013
Production : William J Tsamis/Mark S Zonder


Discographie :

Deliver Us Mlp (1983)
And The Cannons Of Destruction Have Beguns (1984)
Rising Out Of The Ashes (2002)
Anthology (2012)
The Holy Empire (2013)



Liens multimédia - videos  

 


Comments:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

On Line :

Nous avons 494 invités et aucun membre en ligne

Commentaires

  • JUDAS PRIEST - Zénith de Paris - 27/01/2019

    FranckAndFurious
    Chouette report empli de passions ...

    Lire la suite...

     
  • Kenny Leckremo's SPECTRA - Spectra

    Seb.Roxx
    Si la chronique est alléchante ...

    Lire la suite...

     
  • THE STRUTS Young And Dangerous

    John Markus
    Moi, aussi, comme Fab, j'ai eu ...

    Lire la suite...

     
  • ANTIVERSE Under the regolith

    MetalDen
    Le débat sur les chroniques et ...

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    MetalDen
    Votre photo dans le bouquin ...

    Lire la suite...

     
  • TED POLEY Modern Art

    Seb.Roxx
    J'ai adoré cet album après ...

    Lire la suite...

     
  • SAPPHIRE EYES - Breath Of Ages

    Claude Blais
    Je suis d'accord avec Fab ...

    Lire la suite...

     
  • SWEDISH FUNK CONNECTION 1987

    Nico
    Trés bon album en effet. C'est ...

    Lire la suite...

     
  • ÖBLIVÏON Resilience

    MetalDen
    Jamais trop tard pour commenter ...

    Lire la suite...

     
  • STEVE PERRY Traces

    Seb.Roxx
    J'ai l'édition limitée U.S.

    Lire la suite...

     
  • DEEP PURPLE – 50 ans – La maison des légendes - 1968 – 2018

    barjozo
    L'ami Furious a fait un immense ...

    Lire la suite...

     
  • GROUNDBREAKER

    Nico
    Pareil que pour Fab. La balade ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE Creye

    Nico
    Un pur joyaux d'AOR ! Peut etre ...

    Lire la suite...

     
  • DIAMOND DAWN Overdrive

    Pilgrimwen
    C'est un excellent disque ...

    Lire la suite...