0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Rock Meeting, le carrefour des rocks mélodiques, voilà un slogan qui va comme un gant à Renaud Hantson, artiste dont le carrefour semble ne pas avoir de limites en termes d’ouverture à des styles qui semblent à priori incompatibles.

Vous en connaissez en effet beaucoup, vous, des artistes, capables de taper le bœuf avec son groupe, les SATAN JOKERS, Angus Young, le guitariste emblématique d’AC/DC, et TRUST, et à l’opposé d’interpréter Gringoire dans Notre-Dame de Paris ou Ziggy dans Starmania.
Vous en voulez un peu plus : défini par Michel Berger comme le meilleur chanteur de sa génération, et considéré par ailleurs à ses débuts dans Satan Jokers comme le numéro un des batteurs du rock français dans les magazines spécialisés. Artiste aux multiples aspects à fort contraste donc, musicien complet (batterie, basse, piano), auteur, compositeur, il signe avec les Satan Jokers trois albums de 1983 à 1985, puis entame une carrière solo dans la chanson française avec 8 albums à ce jour. Il faut croire que les lumières du show-business ne suffisaient pas à éclairer l’horizon de Renaud, puisque en 2005, le démon du hard rock le reprend au travers de FURIOUS ZOO, projet parallèle, qui se traduit par deux albums, II en 2005 et III en 2006, voici donc la troisième édition. Pour cette troisième mouture (en fait la quatrième si l’on prend en compte un album solo titré Furioso), il est entouré de trois professionnels de haut niveau, le guitariste Benoît Cousin, le bassiste Cédric Le Coz, (tous deux ex-Spectrum et Rock Four), et du batteur Steinmann (ex-Stallion, Big Ben). Je dois reconnaître être passé à côté des épisodes précédents, et le soutien médiatique de celui-ci n’a pas l’air massif, peut-être en raison du profil éclectique de Renaud, qui heurte la partie la plus conservatrice des « métaleux », toujours prête à crier à la trahison. Si c’est le cas, autant ne pas laisser le suspense planer plus longtemps, ils ont tort !

Ce Furioso IV s’inscrit comme un véritable brûlot de hard rock, de qualité internationale, on a peine à imaginer qu’il y a là derrière un acteur de Starmania ! La production délivre un son puissant et somptueux, Renaud s’impose comme un chanteur complet et varié, le choix de la langue anglaise lui permettant de se laisser aller à des textes pas mal axés sur le sexe, comme l’indique clairement le bien nommé S.E.X. (In Need For It), un sujet qu’il évite pour son public traditionnel français ! Le « shredder » de service, Benoît Cousin, nous régale de soli et de riffs qui en disent long sur sa culture hard rock, cela passe par exemple par du riff AC/DC dans I’ve Heard The Message, ou bien du Blackmore dans S.E.X. (In Need For It), ou encore du ZZ TOP dans la superbe reprise des STOOGES : Down On The Street. Le talent des musiciens est une chose, le niveau des compositions en est une autre, et sur ce plan là, un autre constat s’impose, les quatorze titres s’enchainent sans la moindre baisse d’intensité, avec un gros effort de renouvèlement permanent, des tempos variés, allant des speed Get Out Of My Way, No More, H Bomb Child, Dangerous Game, à la power ballade Tonight, en passant par des mid tempos classieux à l’image de A Dead Man Won’t Lie, avec un beau travail sur les chœurs.

Les bonnes surprises se succèdent dans le camp français, celle-là est plutôt inattendue, si vous aimez le hard rock d’une part, et avez par ailleurs quelques préjugés en la matière, il est temps de les balayer, donnez une chance à cet opus, FURIOUS ZOO devient définitivement synonyme de plaisir total garanti, pour paraphraser un titre rock bien connu : Satisfaction Guaranteed !




Tracklist : Line Up :  
 Tracklist :
01. Get Out Of My Way
02. Rock Messiah
03. The Furious Zoo
04. H Bomb Child
05. Down On The Street
06. Tonight
07. No More
08. Tough Enough
09. Dangerous Game
10. S.E.X. (In Need For It)
11. A Dead Man Won’t Lie
12. Playing The Game
13. Break Away
14. I’ve Heard The Message
Renaud Hantson (chant)
Benoît Cousin (guitare)
Cédric Le Coz (basse)
Joe Steinmann (batterie)

 

Label : Brennus
Sortie : 05/12/2008
Production : n/a


Discographie :

 Furioso II (2005)
Furioso III (2006)
Furioso IV (2008)
Furioso V Anal Oriented Rock (2010)

Video 
Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL MYSPACE

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

FURIOUS ZOO Furioso IV - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 914 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • GEORGE LYNCH & JEFF PILSON - Heavy Hitters - Chronique

    MetalDen
    De la pop convertie en metal, à ...

    Lire la suite...

     
  • ECLIPSE - Viva La VicTOURia

    MetalDen
    "Ils sont rares à pouvoir ...

    Lire la suite...

     
  • ALIEN - Into The Future - chronique

    MetalDen
    ben moi je suis à la fois ...

    Lire la suite...

     
  • ORIANTHI - 'O' - Chronique

    MetalDen
    Ha ha, merci Fab de relancer ...

    Lire la suite...

     
  • ORIANTHI - 'O' - Chronique

    Fab
    J'ai passé mon apres midid a ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)