0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
                  

 
Le chanteur compositeur Rusty Brown, à la base de ce groupe Australien, est allé chercher son inspiration à New York en 2003. Il y rencontre ainsi Mary Campbell, manager dans le mythique Studio Electric Lady, studio célèbre pour avoir accueilli des noms aussi célèbres que Jimi Hendrix, Bad Company, AC/DC et Led Zeppelin. Amusante anecdote, Electric Mary est ainsi né de cette rencontre improbable. Après embauche de quelques musiciens, et un EP : Definition Of Insanity, uniquement sorti en Australie, voilà Down To The Bone, leur tout premier album. Il se classe dans la vague hard rock revival des années 70, rejoignant ainsi nombre de jeunes groupes issus de toute la planète, avec quelques fers de lance comme l’Irlande, avec ses JADED SUN, THE ANSWER, GLYDER, NASHVILLE PUSSY aux US, mais les australiens ne sont pas en reste avec AIRBOURNE notamment. Si le style s’inscrit clairement dans les années 70, la production ne date pas pour autant, au contraire, très actuelle, elle magnifie un son puissant qui sert à merveille les compositions. Ces dernières s’appuient sur deux références à la fois US avec AEROSMITH, et britannique avec LED ZEPPELIN. Le responsable de cette double filiation n’est autre que Rusty Brown, capable de mimétisme avec Steven Tyler, par exemple dans le puissant Right Down To The Bone, puis avec Robert Plant dans ses montées dans les aigus, à l’image de One In A Million. En matière d’aigus, Irwin Thomas se défend aussi plutôt bien, et un peu à la manière d’un Glenn Hugues dans DEEP PURPLE Mark III, autre référence du groupe, il est capable de doubler discrètement mais efficacement Rusty, voir par exemple le très énervé No One Does It Better Than Me. S’il fallait chipoter un peu, on pourrait regretter un petit manque de diversité, et notamment de ballades, encore que certains mid tempos, comme Long Way From Home ou Crashdown ménagent quelques intros ou breaks plus calmes. Mais pour le reste, il s’agit d’une belle entrée en matière, qui vient grossir les rangs de cette nouvelle vague, et participer ainsi à perpétuer un style qui semble défier le temps, pour le plus grand bonheur de plusieurs générations de fans.

Highlights : No One Does It Better Than Me, Right Down To The Bone, One Foot In The Grave, Let Me Out, One In A Million

 

 Tracklist :
01. Let Me Out
02. No One Does It Better Than Me
03. Right Down To The Bone
04. One In A Million
05. Sorry
06. Luv Me
07. Long Way From Home
08. One Foot In The Grave
09. Crashdown
10. Busted
11. All Comin Down
  Line Up:
Rusty (chant)
Pete Robinson (guitare + chant)
Irwin Thomas (guitare + chant)
Fox Fagan (basse)
Venom (batterie)



Label :

Sortie :

Production :

 Bad Reputation

 28/08/2008

 Electric Mary


Discographie :
 Down To The Bone (2008)

 

Notes des visiteurs

Comments:

You have no rights to post comments

ELECTRIC MARY Down To The Bone - 4.5 out of 5 based on 2 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 904 invités et un membre en ligne

  • MetalDen

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • GEORGE LYNCH & JEFF PILSON - Heavy Hitters - Chronique

    MetalDen
    De la pop convertie en metal, à ...

    Lire la suite...

     
  • ECLIPSE - Viva La VicTOURia

    MetalDen
    "Ils sont rares à pouvoir ...

    Lire la suite...

     
  • ALIEN - Into The Future - chronique

    MetalDen
    ben moi je suis à la fois ...

    Lire la suite...

     
  • ORIANTHI - 'O' - Chronique

    MetalDen
    Ha ha, merci Fab de relancer ...

    Lire la suite...

     
  • ORIANTHI - 'O' - Chronique

    Fab
    J'ai passé mon apres midid a ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)