0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le couple le plus rock’n roll de Géorgie aux Etats-Unis est de retour, avec son cinquième album. 

Depuis leur précédent Get Some sorti en 2005, Blaine Cartwright et son épouse Ruyters Suys ont cette fois ci pris leur temps, pour un changement de style ?

Que nenni, même pas de line-up, à ce niveau le groupe semble s’assagir, puisqu’il était de tradition de changer régulièrement de bassiste, ce coup ci, la belle Karen Cuda a remis le couvert pour notre plus grand plaisir, et des lignes de basses omniprésentes. Non, si les sorties d’albums s’espacent, c’est que depuis 2002, et la reconnaissance mondiale qui a accompagné leur troisième album Say Something Nasty, pas mal de temps a été consacré aux tournées en Europe, au Japon et en Amérique du Nord, et suivant le vieil adage, on ne peut être au four et au moulin.
Pas de changement sur les thèmes abordés, toujours tout en « finesse » autour des drogues, alcool, sexe, et rock'n'roll ! La musique reste binaire, une science chez eux, car il est bien connu que les riffs les plus simples, à la AC/DC,  ne sont pas forcément plus simples à écrire, Speed Machine nous rassure d’emblée, la machine s’emballe dans un rock ‘n roll sur vitaminé, un rythme effréné maintenu entre l’enfer et … From Hell To Texas ! Drunk Driving Man, à surtout ne pas prendre comme modèle pour conduire sa voiture, remonte aux bases du rock avec des riffs largement inspirés de Keith Richards, et donc très ROLLING STONES.
Après ce déluge de riffs, une petit halte s’imposait, ça tombe bien,  les Georgiens  maitrisent l’art de souffler le chaud et le froid, avec Lazy Jesus, un superbe blues ponctué d’harmonica, puis le mid tempo accrocheur I'm So High. La deuxième partie de l’album reprend ce cycle avec la pédale emballée sur Ain't Your Business, je retiens aussi le très festif Why Why Why, et le mid tempo Stone Cold Down aux couleurs de ZZ TOP, une coloration sudiste et du terroir toujours bien présente. Bref un album qui condense quelques brûlots de pur hard rock n’ roll, autant de standards qui feront surement mouche sur scène, ça tombe bien, la tournée approche, je vais pouvoir vérifier cela de visu.




Tracklist : Line Up :  
01. Speed Machine             
02. From Hell To Texas      
03. Drunk Driving Man       
04. Lazy Jesus                   
05. I'm So High                   
06. Ain't Your Business   
07. Dead Men Can't Get Drunk
08. The Late Great Usa          
09. Pray For The Devil       
10. Why Why Why              
11. Stone Cold Down              
12. Gimme A Hit Before I Go
Blaine Cartwright (guitare + chant)
Ruyters Suys (guitare)
Karen Cuda (basse)
Jeremy Thompson (batterie)
am

 

Label : SPV
Sortie : 16/02/2009
Production : n/a


Discographie :

Let Them Eat Pussy (1998)
High As Hell (2000)
Say Something Nasty (2002)
Get Some (2005)
From Hell To Texas (2009)
From Hell to Texas - Live and Loud in Europe (2012)


Liens multimédia - videos SITE OFFICIEL  

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 480 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Commentaires

  • MICHAEL OAKLEY - Introspect - La Chronique

    Nico
    J'aime aussi beaucoup ce mouvement ...

    Lire la suite...

     
  • CLINT CURTIS - Broken Light - Le nouveau Bon Jovi ???

    Pilgrimwen
    Superbe découverte, fab ! Merci ...

    Lire la suite...

     
  • CLINT CURTIS - Broken Light - Le nouveau Bon Jovi ???

    MetalDen
    En effet, excellent, pas grand ...

    Lire la suite...

     
  • LEPROUS - Pitfalls

    MetalDen
    Déçu aussi, espérons que c'est ...

    Lire la suite...

     
  • TRUST - Fils De Lutte

    MetalDen
    4/5 pour moi, excellent opus !

    Lire la suite...

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)