0
0
0
s2smodern
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Rarement un album aura été avant même sa sortie la cible d'un tel déferlement unanime de critiques négatives, d'un tel acharnement systématique,
d'un tel défoulement insensé allant jusqu'à la condamnation de ceux qui auraient le culot, voir l'outrecuidance, de l'apprécier tant cette possibilité apparaît aux yeux de la majorité des esprits gardiens du rock tout bonnement inimaginable. C'est bien simple, cet album ne serait pas seulement mauvais, il serait une hérésie !

C'est sûrement la preuve que METALLICA est devenu énorme au point que la population métal dans son ensemble se l'est approprié, et que le groupe a échappé au contrôle de ses membres.

Dès lors ne serait-ce pas par esprit de rébellion que les four horsemen ont décidé de s'aventurer sur un terrain où personne ne les attendait ? « Nous faisons ce que nous voulons, et allez vous faire f..... ! » ? Et ce d'autant que le dernier album en date, « Death Magnetic », était l'exemple criant de l'album formaté écrit pour donner aux fans ce qu'ils ont envie d'entendre, et tant pis s'il ne faisait que répéter le passé et aller à l'encontre de l'envie créatrice et artistique du groupe. Et si « Lulu » était l'album punk ultime ?

Le hasard a voulu que METALLICA rencontre Lou Reed. Kirk Hammett reconnaît aujourd'hui qu'il a toujours été grand fan du Velvet Underground, passion qu'il partageait avec Cliff Burton. Nos quatre thrasheurs en quête de nouveaux horizons musicaux sympathisent avec le septuagénaire, ex-idole des seventies, et lui proposent de revisiter son répertoire. Alors que tout semble scellé, Lou Reed les recontacte pour leur proposer de travailler plutôt sur un de ses projets, inabouti, « Lulu ».

A lire les avis exprimés, ceux qui l'ont écouté lui reprochent notamment d'être un mauvais album de METALLICA, or ce n'en est pas un. Lou Reed a apporté ses textes, ses mélodies, ses morceaux. Il voulait donner à son projet une ambiance « rock » et a chargé METALLICA de l'apporter, sans autre instruction ni précision. Ainsi, le groupe a pu agir sans schéma à respecter, en créant une musique authentique, impulsive, organique, en ajoutant au travail de Lou Reed, en bâtissant sur ses idées à force d'improvisations. Les premières prises ont souvent été conservées, de peur ne pouvoir les reproduire, et l'enregistrement n'a pris qu'une dizaine de jours. C'est la spontanéité avec ses approximations qui a prévalu. La force de la spontanéité, sur celle de la précision. Kirk Hammett s'en félicite et justifie ce choix, allant jusqu'à déclarer que « Lulu » leur a permis de se rendre compte qu'ils pouvaient « encore » être spontanés, une liberté qu'ils n'ont plus eue depuis.. les années 80 ! Pour lui, ne pas juger « Lulu » selon les standards heavy-metal peut aider à mieux le comprendre. Mais il reconnaît aussi que c'est un « voyage » que le groupe avait « besoin » de faire.

A une époque où les albums sont surproduits, le son et les approximations vocales et musicales dérangent et pour de nombreux fans sont rédhibitoires. Mais ce sont souvent les mêmes qui traquent les enregistrements bootleg, et crieraient au génie si une telle démo était exhumée après le split du groupe. Allez comprendre...

Avec « Lulu », Lou Reed fait...du Lou Reed. Mais à 69 ans, sa voix se fait encore plus chevrotante. Il déclame, il narre, il slame... des textes terribles, sombres, tristes, poignants, violents.... Sa voix est désenchantée. Les morceaux sont longs, variés, nourris de cordes dépressives... les ambiances musicales sont atmosphériques, plombées, mélancoliques... Cet album est à réserver aux anglophones tant la voix omniprésente en est la véritable épine dorsale.

Les critiques se focalisent également sur la personnalité de Lars Ulrich, et quand bien même la simplicité ne le caractérise pas, son absence d'humilité, son « melon », sauraient-ils être l'alpha et l'omega de ce projet ? C'est un faux procès. Nous en voulons pour preuve que cet album s'appelle « Lulu » et pas « Larslars » ! Et « Lulu » est tout sauf un projet «pseudo-intello ». C'est un condensé d'émotions brutes, un voyage dans les tréfonds des ténèbres. Il faut accepter de s'y jeter à corps perdu, et se laisser transporter par les mots et les notes. Les parties de METALLICA sont au diapason de celles directrices de Lou Reed. Elles en accentuent le côté plombé. Lou Reed n'aimant pas les soli, la rythmique est lourde est envahissante. Les morceaux ont tous une identité propre. Cheat on me  avec ses cordes et son final rageur,  Iced Honey  et ses faux airs pop,  Misstress Death  (magnétique) et ses paroles si lentes sur un rythme si rapide, The view  dont les paroles ont tant fait parler (Hetfield chantant les tables certes, mais celles de la Loi), Junior Dad  et ses 19 minutes dont une dizaine seulement avec METALLICA,  Frustration  et son riff sabbathien, Little dog  et ses sous-entendus, Dragon et son riff acéré, Pumping Blood  et son pont chant/batterie émouvant,..... Chaque écoute révèle une nouvelle facette de cet album riche en émotions.

« Lulu » est un hypnotique voyage émotionnel et musical.

Cet album qui ne ressemble à aucun autre se bonifie avec le temps, il est indatable, intemporel. METALLICA n'avait rien à gagner dans une telle aventure. Ils se sont mis au service de Lou Reed, et réalisent peut-être leur meilleur album depuis le « noir ».

« Lulu » est un véritable album de métal, avec lequel METALLICA se refait une virginité, s'affranchit de son passé tout en le transcendant, et retrouve une crédibilité.

Il n'est pas facile . On peut ne pas adhérer, ne pas aimer, détester même, mais on ne peut pas leur reprocher d'exprimer librement, sans pression, leur aspirations artistiques loin de toute contrainte commerciale ou matérialiste.

A l'heure où U2 travaillent pour leur part avec David Guetta, la démarche de METALLICA peut ne pas plaire, mais elle révèle une réelle volonté de s'élever. Et cela, c'est tout à leur honneur. « Lulu » fera date, vous auriez vraiment tort de passer à côté. Take a walk on the wild side...

 Chronique également en ligne sur www.hardforce.



Tracklist : Line Up :  
1. Brandenburg Gate  
2. The View  
3. Pumping Blood  
4. Mistress Dread  
5. Iced Honey  
6. Cheat on Me  
Disc 2
7. Frustration  
8. Little Dog  
9. Dragon  
10. Junior Dad 
Lou Reed (chant, guitare)
James Hetfield  (guitare)
Prenom Nom (clavier)
Robert Trujillo (basse)
Lars Ulrich (batterie
am

 

Label : Warner Bros., Vertigo
Sortie : 31/10/2011
Production : Greg Fidelman, Metallica, Lou Reed, Hal Willner


Discographie :

Lulu (2011)


Liens multimédia - videos    

 

 

Notes des visiteurs :


Comments:

Commentaires   

#2 Kriss 02-02-2012 18:08

Lou Reed, ancien chanteur du Velvet Underground, va se lancer dans la tournée Européenne "From VU to LULU" durant l'été 2012.

Le trek démarrera le 6 JUIN au Luxembourg et passera dans plusieurs festivals tels que celui du "Caribana" en Suisse, de "Montereau" en France, de la "Citadelle" à Berlin et de "Pohoda" en Slovaquie. Lou effectuera également plusieurs concerts en France, en Hollande, en Belgique, au Danemark et en Allemagne.

La tournée mettra en vedette un groupe de cinq musiciens, dont Lou Reed, Tony "Thunder" Smith (batterie), Rob Wasserman (contrebasse), Kevin Hearn (claviers), et Aram Bajakian (guitare).

Les dates :

06 JUIN 2012 - Luxembourg - Rockhal

09 JUIN 2012 - Montereau Festival - France

11 JUIN 2012 - Paris - Olympia

12 JUIN 2012 - Lille - L'Aeronef

14 JUIN 2012 - Amsterdam - Heineken Music Hall

15 JUIN 2012 - Brussels - Ancienne Belgique

18 JUIN 2012 - Copenhagen - Falconer Salen

20 JUIN 2012 - Berlin - Citadel Music Festival

23 JUIN 2012 - Mainz, Germany - Zollhafen/Nordmole

25 JUIN 2012 - Clermont Ferrand, France - Cooperative de Mai

26 JUIN 2012 - Bordeaux, France - Fête du Vin

29 JUIN 2012 - Bonn, Germany - Kunst!Rasen

30 JUIN 2012 - Dresden - Filmnächte am Elbufer

1 JUILLET 2012 - Munich - Tollwood Festival, Olympic Park

5 JUILLET 2012 - Trencin, Slovakia - Pohoda Festival

 

 

#1 Eric Berger 04-12-2011 11:11
Sans commentaire tellement ce disque ne m'interesse pas, la démarche pseudo artistique n'est que de la masturbation de cerveau. Lou Reed Chante mal mais ce n'est pas vraiment nouveau et les 4 gus derrière nous ressortent des plans éculés et aussi ennuyeux qu'une retraite silencieuse dans un monastère.

You have no rights to post comments

Connexion

On Line :

Nous avons 1153 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • HERMAN FRANK - Two For A Lie : nouvel album - Venom : vidéo clip

    terry RM
    Super chro MetalDen, comme ...

    Lire la suite...

     
  • WIG WAM - Never Say Die - Chronique

    Fab
    Putain quand on réécoute les ...

    Lire la suite...

     
  • THUNDER - All The Right Noises : Chronique

    MetalDen
    Enorme album, Thunder toujours ...

    Lire la suite...

     
  • CREYE - II - Chronique

    Fab
    C'est pas à mon âge que je vais ...

    Lire la suite...

     
  • W.E.T. - Retransmission - Chronique

    Fab
    Bon déjà on va aller a l essentiel ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

12 Nov 2020 12:44 - John Markus
AC/DC - Power Up (#PWRUP) - Chronique
News
27 Fév 2021 14:24 - Emmanuel Ascher
ALICE COOPER - Detroit Stories  - Chronique
News
Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)