0
0
0
s2smodern

Vote utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

MINISTRY AmeriKKKant

Comme aurait dit un petit sage avec des grandes oreilles : « réconcilié avec Ministry, je suis ». Lol.

« AmeriKKKant » se veut un pamphlet contre les dérives du monde occidental moderne qui a accouché de l’élection de Donald Trump aux USA fin 2016. On pourrait aussi le transposer plus près de chez nous en remplaçant Trump par Macron ou Poutine qu'on ne verrait pas la différence. C'est pas les candidats avides de pouvoir qui manquent!

Mais revenons à cette dernière livraison de Ministry. Dès le premier titre et sa diatribe ‘We will make America great again’  samplée, répétée, déformée, distordue, jusqu’à la nausée, le décor est planté et les paroles n’auront de cesse de fustiger l’actuel locataire de la Maison Blanche dans l’enchaînement des 2 morceaux qui ouvrent magistralement la galette et pendant 10 minutes d’un enchevêtrement de sons multiformes « I know words/Twillight zone ». Les plus anciens se rappelleront du feuilleton TV « La quatrième dimension » et ses scenarii souvent impossibles à défaut d’être improbables et pourtant…Quand on se penche un peu sur le fonctionnement de nos démocraties on n’en est vraiment pas si loin que çà ! La musique quant à elle associe la brutalité du metal-indus historique mâtinée d’une sauce nu-metal et enrobée de tout un amoncellement d’instruments mixés, samplés, bidouillés du meilleur effet. Sorte de mélange de RATM, de speed-metal californien des années 80 et de bidouillages DJs non conformistes, cette entrée en matière laisse vraiment un goût de reviens-y et se révèle addictive après plusieurs écoutes.

Ministry et son leader historique Al Jourgensen auraient-ils retrouvé leur verve d’antan ? –le brio de cette entrée en matière, sa fantaisie et son enthousiasme communicatif (je parle bien sûr de la zike et pas des paroles du blond va-t-en-guerre sus nommé) auraient tendance à vouloir nous le faire croire. Malgré le temps qui passe inexorablement, les titres qui bastonnent savent encore nous secouer la pulpe (« We are tired of it » en est le plus représentatif avec en plus B.C.Bell aux vocaux [Fear Factory]) même si le discours au final est toujours le même car seule la cible change (après W. Bush c’est D. Trump et avant qui… ?). Et çà franchement ça fout le bourdon...

Mais comme dirait l'autre, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ! Ce nouveau Ministry vous donnera la pêche si vous le prenez tel qu’il est : une putain de débauche d’énergie musicale positive ; des hurlements sauvages et beaux ; un coup de pied dans une fourmilière humaine de tous temps avide de pain, de jeux, de sexe et de sang (« Wargasm ») ; tout en restant une dénonciation sans équivoque de l’abîme de bêtises dans lequel notre société contemporaine est en train de sombrer (« AmeriKKKa ») et sans qu’aucune issue ne soit possible (« Game over »). Marx l’avait déjà prédit…(pas Groucho mais le grand Karl !).

Alors quand Ministry tu auras sagement écouté, la Force de résister en toi s’éveillera. Ou du moins j'espère! Lol.



Tracklist :
1.         "I Know Words"            3:15
2.         "Twilight Zone" 8:03
3.         "Victims of a Clown"     8:18
4.         "TV5/4Chan"     0:49
5.         "We're Tired of It"         2:48
6.         "Wargasm"       6:19
7.         "Antifa"            4:56
8.         "Game Over"    5:01
9.         "AmeriKKKa"


Line Up :
    Al Jourgensen – samplers (1, 2, 4-6, 8, 9), keyboards (1, 2, 5-7, 9), harmonica (2), guitars (2, 3, 5-7), vocals (2, 5-9), slide guitars (3, 5), backing vocals (3, 5, 6, 9), 2nd solo guitar (9)
    DJ Swamp – turntables (1, 2, 5, 6)
    Sin Quirin – guitars (2, 3, 5-8), 1st solo guitar (9)
    Jason Christopher – bass (2, 3, 5, 8, 9)
    John Bechdel – keyboards (2, 3, 9)
    Roy Mayorga – drums (3, 8, 9)
    Cesar Soto – riffs guitars (6), siren (6), sequencer (6)
    Tony Campos – bass (6, 7)

Additional personnel

    Lord Of The Cello – strings (1-3)
    Burton C. Bell – backing vocals (2, 3), vocals (5), spoken words (6)
    Michael Rozon – drum programming (2, 3, 5-7, 9), backing vocals (3, 5, 6, 9), nord lead keyboards (8)
    Arabian Prince – scratching (3)

Label : Nuclear Blast
Sortie : 9 mars 2018
Production : Al Jourgensen

Discographie :
    With Sympathy (1983)
    Twitch (1986)
    The Land of Rape and Honey (1988)
    The Mind Is a Terrible Thing to Taste (1989)
    Psalm 69: The Way to Succeed and the Way to Suck Eggs (1992)
    Filth Pig (1996)
    Dark Side of the Spoon (1999)
    Animositisomina (2003)
    Houses of the Molé (2004)
    Rio Grande Blood (2006)
    The Last Sucker (2007)
    Relapse (2012)
    From Beer to Eternity (2013)
    AmeriKKKant (2018)

Liens multimédia - videos - SITE OFFICIEL

Notes des visiteurs :

Comments:

You have no rights to post comments

MINISTRY AmeriKKKant - 2.0 out of 5 based on 3 votes

Connexion

On Line :

Nous avons 687 invités et aucun membre en ligne

Dernières Chroniques

Dernières chroniques (suite)

FB RockMeeting

Commentaires

  • RAMOS - My Many Sides

    Fab
    Petite précision ce n' est pas ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    MetalDen
    Écouté en boucle ces jours ci ...

    Lire la suite...

     
  • ONE DESIRE - Midnight Empire - La chronique

    Fab
    UN DES ALBUMS AOR DE L ANNEE A ...

    Lire la suite...

     
  • ENUFF Z'NUFF - Brainwashed Generation - Chronique

    Seb.Roxx
    Au passage, le titre avec Donnie ...

    Lire la suite...

     
  • MARK SPIRO - 2+2=5 Best Of + Rarities - Chronique

    Seb.Roxx
    j'ai acheté l'objet mais pas ...

    Lire la suite...

Twitter RockMeeting

Articles Les Plus Lus

Articles les plus lus sur les 12 derniers mois(suite)